Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1694 - A(d)venir

Publié le par Arthémisia

 

 

Pouvons-nous atteindre la révélation dans l’obscurité et le silence ? L’invisibilité conduit-elle à l’épiphanie ?

Le compagnonnage, le partage, la séduction nous l’interdisent-ils ? Sont-ils des obstacles à notre avènement ? Faut-il le retrait pour (l’)être ?

 

© Arthémisia – juillet 2013

 

 

Avec : Eleven A.M. – Edward Hopper

Commenter cet article

lise 25/07/2013 09:37

A(d)venir
Venir à Soi par de multiples détours.. le chemin n'est pas en ligne droite car il suit la voie du cœur.
C'est d'ailleurs la manière dont je suis venue ici, en faisant un détour par " anonymus focuser"
que je lis comme " fenêtre étroite centrée sur l'âme" quand "je" perd la capacité de nommer.
Ces instants la sont souvent fugitifs mais d'une si belle intensité qu'ils illuminent tout.

Arthémisia 29/07/2013 22:39

Quant à l'autre, comme moi, il sait nos nécessités, nos besoins et nos contraintes. Ce respect partagé est aussi la base du chemin commun.

Arthémisia 29/07/2013 22:37

Je n'en demande pas plus; c'est juste que je suis la victime d'un(e) troll qui n'arrête pas de me bombarder de comm. sans me laisser son adresse ni celle d'un site. Donc je vire systématiquement ce que je pense être ses comm.
Pour toi maintenant je sais d'autant que ton blog est dans mes favoris et que je viens m'y perdre de temps en temps.

Lise 29/07/2013 22:33

Trouver un espace de rencontre..
Comme une poignée de main,
Ou chacun fait la moitié du chemin
Pas un pas de plus, pas un pas de moins.

Lise 29/07/2013 22:30

Arthémisia,
Peu à peu ma présence sur le net est si discontinue que je peux paraître anonyme ..Nous nous sommes pourtant croisées je pense déjà plusieurs fois .
Je ne mets plus le lien du blog car il s'efface lentement.
C'est ici : http://mots-a-mots.over-blog.net/
Merci de comprendre cette manière de cheminer.

Arthémisia 29/07/2013 16:35

Lise,
ce serait gentil si tu repasses pas ici de me laisser au moins une adresse mail ou un lien vers un blog car je n'accepte pas les visites "anonymes" même passant par le filtre d'Anonymus focuser!
Merci de le comprendre.

lise 25/07/2013 09:29

"Faut-il le retrait pour (l’)être ?"
Bien sûr ! mais ce retrait n'est pas isolement au sens de coupure d'avec le monde..
il est" reliance" au Monde à l'Autre.

Tout obstacle que nous offre la Vie à travers l'autre est une porte que la Vie nous offre, un fil d'Ariane à suivre de notre mieux, car nous faisons toujours de notre mieux, de toute la conscience dont nous sommes capables.

Arthémisia 29/07/2013 16:33

alors trouver un équilibre temporel et spatial où l'Autre garde une place sans la prendre toute.

Harry 09/07/2013 23:44

Non.
Non.
Non.
Non.
Non.
Je suis un peu négatif ce soir. Mais je suis fatigué et j'aurai malgré tout répondu à tes questions .....

Arthémisia 10/07/2013 11:52

Il faisait encore 26° à 1h30 cette nuit dans ma chambre!

Harry 10/07/2013 11:47

...dès que la température sera passée en-dessous de 20°C.
Sérieusement, je vais développer .... plus tard !

Arthémisia 10/07/2013 11:13

Pourras-tu argumenter quand tu auras le temps? Merci!

Cédric 08/07/2013 09:04

Il n'y a rien à atteindre, tout est toujours là.

Tout conduit à l'épiphanie.

Rien n'interdit l'épiphanie.

Rien n'est un obstacle. Tout obstacle peut être un tremplin.

Il ne faut rien.

Cédric 08/07/2013 21:17

On fait toujours comme on peut. :-)

Arthémisia 08/07/2013 21:14

Parfois comme on peut...

Cédric 08/07/2013 21:01

De toute façon, on fait comme on fait. :-)

Arthémisia 08/07/2013 16:16

Pourtant l'autre me semble pouvoir être un obstacle. Tout simplement parce qu'il n'est pas nous, qu'il est à respecter.
Un tremplin, probablement, mais il demande alors une grande force d'interprétation, de lecture et non une réaction trop instinctive, trop viscérale, trop personnelle. Voire trop égoïste...

Frédéric 08/07/2013 06:59

Cette "épiphanie" au sens large (pour un athée) pour moi c'est la VIE, dans sa plénitude, tout à coup on est en présence de la Vie dans chaque être vivant humain, animal ou végétal, mais même au delà, chaque objet devient manifestation, présence de cette Vie. La Vie tout simplement. Pour certains, à certains moments, à certaines époques, il faut du recueillement, de l'intériorisation, de retrait pour sentir cela, soit pour mieux retourner vers la société, soit pour continuer à le vivre dans l'anachorétisme. Mettre une règle (il faut, on doit) pour vivre cette expérience mystique (comme quoi on peut être athée et mystique ;o) ), se fixer comme objectif de l'atteindre, c'est déjà quitter cette ouveture à la VIE, c'est déjà la rater.
Pour moi il n'y a pas de règles, mais simplement la Vie, toujours là, toujours présente, toujours en nous, même si souvent nous l'oublions, nous ne la voyons pas, nous la fuyons par ingestion nocive ou comportement pathologique, mais elle reste présente, et on peut y retourner à tout instant, et même (et peut être surtout) au DERNIER moment.
Pour moi c'est dans la rencontre avec l'autre qu'on rencontre aussi la Vie.
Elle est là, nue, naturelle, offerte, dans un certain côté sombre, tournée vers la lumière, la vie, l'extérieur.
bises
Frédéric

Arthémisia 08/07/2013 16:13

J'ai tendance à penser comme toi, à suivre cette ligne qui me raccroche à l'Autre, aux autres. Même si je sais que les contacts peuvent être très néfastes. Question de dosage probablement. Il est si difficile de savoir où se situe le seuil d'envahissement de l'autre...
Quant au dernier moment, j'aime à penser qu'il peut être parfois un premier.
Bises.
A.