Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1707 - ...

Publié le par Arthémisia

Je n’ai plus d’intérieur,

De passion, de chaleur ;

Bientôt je me résume

A mon propre volume.

 

Vient toujours un moment où l’on rationalise,

Vient toujours un matin au futur aboli

Le chemin se résume à une étendue grise

Sans saveur et sans joie, calmement démolie.

 

Michel HOUELLEBECQ

In Configuration du dernier rivage

Commenter cet article

Cédric 30/09/2013 10:18

Mais ce matin-là, ces matins-là ne sont qu'une étape.

Arthémisia 02/10/2013 22:38

Oh! Comme je sais où se trouve ma cachette!
Sous ma couette...
C'est terrible, comme tu le dis, ce jeu total de retrait impossible à maîtriser. Quelque chose qui frôle la mort sans vraiment totalement en être mais qui laisse, me laisse, dans un chaos total.

Merci pour tes mots toujours si bienvenus.
Je t'embrasse, Ren.
A.

Ren 02/10/2013 22:32

-

Quand s’ouvre doucement sous nous,

La trappe du temps,

On s’y glisse, au début,

Comme dans une cachette,

-

Et, fort de ma trouvaille,

Invisible aux yeux de ceux

Qui nous recherchent,

Comme dans une grotte,

-

Qui collerait à la peau,

Ce jeu, à m’effacer,

Mais tout entendre et regarder

Sans être aperçu…

-

Le jouer du cache-cache, total

Et être invisible,

Même à moi-même

A quitter mes douze ans,

-

> Ou plutôt qu’ils me quittent,

Pendant que se soudent les années,

Une porte invisible aussi, – s’est close.
Et l’ingénieuse cachette,

-

Restée invisible, pour de vrai,

N’avait même pas, l’indice d’un ongle,

Des objets que je portais ce jour là,

Ou mes os blanchis en petit tas…

-

Une cache , si bien close,

…. Que je porte en moi.

-





RC – 2 octobre 2013

-

Arthémisia 30/09/2013 10:19

Qui dure...

Frédéric 30/09/2013 08:25

Oui c'est bien vrai , vient toujours un matin de nuit noire
C'est notre fragilité qui prend le dessus sur notre créativité
mais parfois sans que l'on sache quand, comment, pourquoi
cette fragilité acceptée et reconnue
nourrit aussi notre créativité

je t'embrasse

Frédéric

Arthémisia 30/09/2013 08:29

Bonjour Frédéric,
J'espère que tu dis vrai...et pour toi ...et pour moi.
Tu as toute mon affection et Frédérique aussi.
Je vous embrasse.
A.

rien 30/09/2013 07:50

Merci, j'ai hésité à acheter le livre à sa sortie.

Arthémisia 30/09/2013 08:27

Je n'étais emballée qu'à 80% par ses romans mais le suis à 200 % par ce recueil de poésie ...bien noire!