Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1708 - Silex

Publié le par Arthémisia

1708 - Silex

  

On s’était donné rendez-vous dans l’après midi.

Tu es venu.

Tu as posé la pierre sur mon ventre.

C’était un éclat de silex qui brillait comme un œil.

Tu as taillé mon ventre en tous sens.

Une plaie qui saigne est toujours plus belle qu’une cicatrice : elle chante.

 

© Arthémisia - oct 2013

Avec : Daniel MOHEN Silex

Commenter cet article

tilk 30/10/2013 02:11

très fort ton poème...comme toujours j'admire ce que tu fais
besos
tilk

Arthémisia 30/10/2013 08:24

Je n'écris plus beaucoup. Ce texte est un concentré de ressentis récents. A sa relecture, je me dis que ça sent peut-être un peu trop le vécu.
Merci de tes encouragements fidèles, Tilk. Je t'embrasse.
A.

marine D 25/10/2013 18:46

Un texte fort, pas mal l'illustration aussi...

Arthémisia 25/10/2013 18:52

Je sais. Je ne sais pas écrire autrement, je veux dire "sucré"!
Quant au travail de MOHEN, il me donne envie de me remettre à dessiner des cailloux aux pastels gras.

thomas 17/10/2013 17:04

Einen schönen Geburtstagsabend
wünsche ich dir .
Glück und Verstand für das nächste Lebensjahr,
und viele Annehmlicnkeiten........

Thomas

Arthémisia 18/10/2013 00:07

Ah ça non! Je me sens femme à 100% !
Quant à mes ...25 ans...eh ben oui....je dois apprendre à m'y faire.
Bien des choses à toi Christophe.
Arthi

Arthémisia 18/10/2013 00:05

Bonsoir Thomas,
Merci beaucoup pour tes bons souhaits : tu es définitivement un ami adorable!
L'année prochaine ...hum...je ne tire pas de plans sur la comète : nous verrons bien.
Etre encore là et suffisamment optimiste serait déjà tellement bien!
Je t'embrasse.
Arthi

Christophe 17/10/2013 22:25

Même pas prête à changer de sexe... lâcheuse ! :-)

Bon, bah, bon anniversaire (si le précédent commentateur a raison) ! Dis-toi comme moi, que tous les ans on fait du rab ! ;-)

Jeanmi 10/10/2013 18:25

C'est avec un couteau de silex que les aztecks découpaient la cage thoracique des sacricrifiés ai dieu schack-mol pour leur arracher le cœur, bon appétit...

Arthémisia 16/10/2013 22:14

Non! Ce n'est pas possible!!!!!

Christophe 16/10/2013 21:58

Tu es mon père...???!

Arthémisia 15/10/2013 22:44

Aucune illusion à avoir : je suis depuis longtemps du côté obscur de la force.

Christophe 15/10/2013 22:40

La force soit avec toi !

Arthémisia 14/10/2013 22:44

et si je dis d'Amour....est-ce que je dis un gros mot?.....

Christophe 14/10/2013 22:42

de mutilation... "seulement" :-)

Arthémisia 10/10/2013 21:24

Je vous crois sur parole car je n'ai aucune connaissance sur ces pratiques.
Je tiens cependant à préciser que dans mon court texte il n'est nullement question de sacrifices ou de torture. Peut être n'est -ce simplement que la force d'une image?

rien 08/10/2013 17:47

Plus douloureuse quand-même la plaie que la cicatrice. Elle est peut-être moins poétique et musicale la cicatrice mais je crois que je la préfère, plus apaisée, ça vient toujours.

Arthémisia 08/10/2013 21:39

Je te laisse tes choix.
Pourtant il me semble que la plaie, celle qui saigne, rougit de vie, de lutte et de puissance. Au contraire, la cicatrice n'est pas toujours apaisement : elle peut être aussi la plus silencieuse marque d'un renoncement.