Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1727 - Sur le bout de la langue

Publié le par Arthémisia

Je suis sur le bout de ta langue.

Tu m’as sur le bout de la langue.

Je suis née de ton ventre, de tes tripes, de ton cœur. Et puis j’ai cherché la surface.

Au fond de ta gorge, je respirais ton air, et vibrais de tes mots. Je me suis lovée au lisse de tes joues, roulée dans tes papilles. Mais, je ne peux sortir. Tu me gardes sur le bout de la langue, bloquée, retenue, choisie, ferrée.

Tu ne me verras jamais face à toi. Dans cette découverte, tu risquerais la sidération.

Je ne viendrai jamais, ne deviendrai pas.

Tu ne risques rien ; tu ne prends aucun risque ; tu ne me dis pas.

Arthémisia © mai 2014

Avec : Le Petit Chanteur – Georges de La Tour

– vers1640 – Musée de Leicester

(À moins que l’œuvre ne soit de son fils Etienne…)

Commenter cet article

Christophe 26/07/2014 21:51

Difficile de mot-dire, il y a des maux qui ne sortent pas...

(Bien dit en tout cas ! ;-))

Arthémisia 26/07/2014 22:35

Si le mot doit être maux je ne pense pas pour autant qu'il soit nécessaire de le taire. Car le silence en est un bien plus grand.

Désirée 19/06/2014 19:40

Tant de choses sont dites ici, intimes, intérieures qu'on n'ose "commenter". C'est terrible cet autre qui ne veut pas nous faire naître...

Arthémisia 19/06/2014 19:54

Osons!!!
Et oui, osons libérer l'autre, lui donner vie.