Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1733 - Au Fond du terrier

Publié le par Arthémisia

1733 - Au Fond du terrier

Ce matin elle a tremblé au fond de son terrier : c’est vrai que cette histoire ferait un crime parfait.

Pourtant il faudra bien un jour arrêter de mourir.

 

Arthémisia © novembre 2014

 

Avec : Alfred PELLAN – Sous terre – huile sur toile - 1938

Commenter cet article

Theebo 20/11/2014 20:39

"Pourtant il faudra bien un jour arrêter de mourir."

Nous en sommes déjà à ce point où, à chaque jour, il faut commencer à vivre.
Il faut pour cela éprouver de l'insatisfaction. S'arracher à la fatalité des jours et oser un pas vers ce qui nous appelle vraiment.
Aucun slogan ne fera l'affaire. Il suffit de céder (croit-on, mais les forces d'involution sont puissantes !) à ce qui nous a toujours fait nous sentir plus vifs.
Peut-être bien que le bonheur est surtout ouvert aux audacieux.

Arthémisia 29/12/2014 08:12

Je crois que tu as raison , grandement. Soyons avec avidité, les grands découvreurs de nos vies, nos propres aventuriers !

Anonyme 19/11/2014 14:20

"Je suis seul dans mes tunnels. C'est ma volonté. Pourquoi j'inviterais quelqu'un? Il m'en chasserait et garderait mon Œuvre pour lui seul. ha ça non! Je suis celui qui a créé ce terrier. Alors que c'était un simple trou, mes pattes en ont fait un havre de paix pour un être comme moi. Attention hein! J'ai multiplié les cul-de-sac et les fausses pistes. Si vous vous aventurez par ici, vous perdrez assurément. alors, pas la peine de me poursuivre.
C'est vrai que parfois, j'aimerai ne plus être seul et profiter de mon terrier. mais il faut que je l'agrandisse toujours plus. Il faut que je le sécurise toujours plus. C'est un travail de tous les instants. Je n'ai pas une minute à moi... Mais c'est quoi ce bruit au dessus de moi? Quelque chose aurait trouvé une faille?..."
(Kafka, le terrier)

Anonyme 19/11/2014 14:20

"Je suis seul dans mes tunnels. C'est ma volonté. Pourquoi j'inviterais quelqu'un? Il m'en chasserait et garderait mon Œuvre pour lui seul. ha ça non! Je suis celui qui a créé ce terrier. Alors que c'était un simple trou, mes pattes en ont fait un havre de paix pour un être comme moi. Attention hein! J'ai multiplié les cul-de-sac et les fausses pistes. Si vous vous aventurez par ici, vous perdrez assurément. alors, pas la peine de me poursuivre.
C'est vrai que parfois, j'aimerai ne plus être seul et profiter de mon terrier. mais il faut que je l'agrandisse toujours plus. Il faut que je le sécurise toujours plus. C'est un travail de tous les instants. Je n'ai pas une minute à moi... Mais c'est quoi ce bruit au dessus de moi? Quelque chose aurait trouvé une faille?..."
(Kafka, le terrier)

rien 17/11/2014 12:56

Merci pour la découverte du avec j'aime beaucoup les couleurs.

Arthémisia 17/11/2014 12:58

Je ne le connais moi-même que très peu mais je trouvais qu'il "passait" bien avec le thème du jour.

ppm 17/11/2014 08:35

Le crime parfait sans assassin est la mort naturelle !
Se laisser mourir n'est pas un suicide, c'est juste un dégoût de la vie.
Pour moi, la vie n'a pas de sens. Je pense comme Desproges : "vivons heureux en attendant la mort".
D'accord avec Cedric, l'Amour est toujours serein, calme, doux, gentil. Sinon, c'est le côté obscur de la Force ;-)
Bises de Touraine...

Arthémisia 17/11/2014 10:25

C'est bien ainsi que j'avais compris tes mots.
La vérité est toujours notre vérité, notre constat, notre vue. Bien rassurante parfois aussi. Ne blâmons pas les croyants. J'en fais partie ...surtout quand le sol se dérobe sous mes pas.
Le mensonge lui est toujours un projet, un calcul, une flèche acérée vers l'autre. Il s'avère.

ppm 17/11/2014 10:16

"la vérité de notre existence" est une périphrase pour parler de notre condition mortelle, de notre mort.
Je ne crois pas à la Vérité, qui est toujours une croyance ... par contre, je crois au mensonge quand l'intention est bien visible ;-)

Arthémisia 17/11/2014 09:45

Le chemin de vérité (ouh...le gros mot!) de notre existence est souvent chargé de rudes épreuves. On en prend parfois plein la figure mais comme le contrecoup de ces "paré à virer", on reçoit en retour l'infiniment bon, le délicieux, l'addictif Amour que nous offrent l(es) ('A)autres.
S'achète-il ? J'en doute. Au pire, il se vole...D'ailleurs, je me demande si je ne vais pas finir en prison...
Soleil pour toi.
A.

ppm 17/11/2014 09:19

Oui, je pense également que l'Amour est la force vitale.
Au début de la vie on se voile la face, on fait les coriaces, on se dit que ce n'est pas un besoin comme de respirer ou de manger. Mais à mesure que l'on se rapproche de la vérité de notre existence, on mesure que l'énergie vitale provient sans équivoque de l'Amour. Enfants, Amis, Amoures. Je plains les maîtres qui ne l'ont jamais connu et qui se battent toute leur vie pour l'acheter.
Merci pour les bises féroces, c'est l'hiver, ça réchauffe ;-)

Arthémisia 17/11/2014 08:42

L'Amour est certainement ce qui donne le plus de goût à la vie. Et ce qui fait repousser la mort.
Aussi j'avoue honteusement en avoir plus besoin que jamais en ce moment.
Je prends donc tes bises du pays de mon papa avec une avidité féroce!
Et te les rends au centuple.
Merci de ta visite dans mon ...terrier.

Theebo 16/11/2014 22:25

"Arrêter de mourir"... Finalement arrêter de vivoter.
Je crois qu'on peut déjà commencer. Ça a commencé.
"C'est ouvert, on peut entrer." Jean Mambrino

Arthémisia 16/11/2014 22:51

Oh oui, ça a commencer!!! La vie m'attend, ses bras largement... ouverts.

Welcome Theebo.

Cédric 16/11/2014 11:31

Laisser mourir les idées, les images, les "il faudrait", les "ce serait mieux si"...

Regarder la vie que tu es et qui est invulnérable, intacte, éclatante. :-)

Je t'aime = tu es amour.

Cédric 16/11/2014 16:15

Je ne crains aucune conséquence. :-)

Aimer sans attentes et sans attendre est toujours un bienfait ! :-)

Je t'aime.

Arthémisia 16/11/2014 16:12

Ne t'engage pas trop : tu ne connais pas bien la bête!

Cédric 16/11/2014 16:09

Je t'aime avec sérénité, douceur et certitude.

T'aimer est tellement bon ! :-)

Arthémisia 16/11/2014 15:32

!!!!

Cédric 16/11/2014 15:30

Si c'est de la rage, ce n'est pas de l'amour.

L'amour est toujours serein. :-)

Arthémisia 16/11/2014 13:18

Ce n'est plus de l'amour c'est de la rage!

Cédric 16/11/2014 12:15

Je t'aime exactement telle que tu es en cet instant, exactement toujours exactement telle que tu es, au millimètre près. :-)

Tu n'as pas besoin de changer quoi que ce soit pour que je t'aime ou que je continue à t'aimer. :-)

Arthémisia 16/11/2014 11:42

Un amour tellement sous perfusion en ce moment...tellement en demande, qu'il me fait presque honte.