Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1827 - FEMME-OUTREMER

Publié le par Arthémisia

 

A Annie Dupays

Ta vie ses plaies et ton sourire flottés sur un revers de main

Des murs d’esclave se sont dressés autour de ton visage

Taché par le sang des images frappé par la mort sans mourir

Papillon sur échafaud c’est avant mai que tu as vécu

 

Puis vague septième

Le malheur couché au pied du lit la boîte de Pandore vidée

Le vin tiré et l’amertume bue puisqu’il fallait la boire

Papillon sur escabeau c’est en mai que tu es venue

 

Femme-outremer

J’aime le temps en ta rivière

Et mes veines attendent de te sentir battre encore

Christophe FORGEOT

Paru dans Phoenix n°11, en octobre 2013

Avec : Paul GAUGUIN - Femme à la mer

Commenter cet article

rien 07/05/2017 14:03

Merci pour le lien Arthémisia, bon dimanche

rien 03/05/2017 08:13

je vais copier tilk : Whaou
Et merci pour la découverte de cet auteur, je vais un peu farfouiller pour en savoir plus.

Arthémisia 03/05/2017 12:46

http://christopheforgeot.fr/
Tu en sauras ainsi un peu plus...

tilk 17/04/2017 14:13

whaou un super texte...qui me touche...surtout en ce moment avec ma pièce de théâtre...
heureux à chaque fois de te voir publier!!!
muchos besos
tilk

Arthémisia 19/04/2017 23:44

Merci Tilk,
J'ai assisté récemment à une lecture de poésies et pu apprècier ce texte dit par son auteur qui me l'a offert.
Ayant vécu outre-mer, il me touche moi aussi beaucoup.
Bon vent, l'ami.
Bises.
Arthi