Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

27 - Sur le lit + l'Abandonnée*

Publié le par Entité et Arthémisia

Voici 2 petits textes qui n'ont pas été écrits en duo mais qui se complètent bien... Merci Entité Endormie, délicatement frôlée par le luxe des satins et des soies, tes mains jointes entre tes cuisses pour te rassurer, je t’ai découverte ainsi. Volupté...

Lire la suite

26 - Celle qui n'appartient à personne

Publié le par arthémisia

She's got everything she needs, She's an artist, she don't look back. She's got everything she needs, She's an artist, she don't look back. She can take the dark out of the nighttime And paint the daytime black. You will start out standing Proud to steal...

Lire la suite

25 - Ma supplique*

Publié le par arthémisia

Reste.Reste encore. J’aime tant sentir tes formes se dilater en moi, écarter mes parois, y grimper, vibrer entre mes chairs, entre mes cuisses. Reste. Reste encore. Je te veux mugissant, harcelant, agressif. Je te veux m’emplissant de toute cette force...

Lire la suite

24 - Ne m'aime pas...*

Publié le par Arthémisia

Ne m’aime pas. Je t’en prie. Je ne suis que douleur, que larme et déchirure. Je te mangerai tant j’ai faim. Je te dévorerai. Je suis dangereuse, carnivore. Ne m’aime pas. Tu souffriras trop. Je ne te lâcherai plus, t’étoufferai, te viderai, me saoulerai...

Lire la suite

23 - Très haut Amour

Publié le par Arthémisia

Un livre chasse-t-il l'autre? Délectation d'un soir : Le Très haut amour , court recueil de poèmes et de textes de la solitaire Catherine POZZI , maîtresse de Paul VALERY. Malade, droguée, mystique, angoissée, passionnée, elle nous livre une existance...

Lire la suite

22 - NU*

Publié le par Arthémisia

Tu es beau mon amant. Je ne veux dire non à mon âme émue. Tu es beau mon amant. Je ne peux renoncer à ton sexe tendu. Tu es beau mon amant. Je vais tout accepter de toi sans retenue. Tu es beau mon amant quand tu portes mon désir aux nues. Tu es beau...

Lire la suite

21 - Géométrie*

Publié le par Arthémisia

Gustave Courbet TOUT DISPARAIT QUAND PARAIT LE TRI ANGLE NOIR LE TRIANGLE LYRIQUE LE TRIANGLE CENTRAL CHANTE ÉPERDUMENT LA DRESSÉE DU MAÎTRE ET LE TRIAN GLE NOIR AVEUGLE LE DÉSIR QUI LE REGAR DE... MAIS LE TRI ANGLE NOIR EST UN DÉSIR SANS MA IN ... P.A....

Lire la suite

20 - Un certain bourdon...

Publié le par Arthémisia

Tenter le diable pour avoir le paradis, Créer des fables et mentir à l'infini, Cracher sur son âme pour exalter l'esprit, Tuer l'honorable et embrasser la nuit; Telle est la vocation du bourdon, Qui cherche ses sujets Lui qui renvoie ses prêtres, Qui...

Lire la suite

19 - Lécher sa joue

Publié le par arthémisia

Il ne veut plus voir les larmes vertes du mal y creuser des sillons. Il ne veut plus que s'y étale la tristesse noire du fard trop coulé, trop frotté. Il ne veut plus qu'elle cache de ses mains sa pommette palie par les nuits d'insomnie. Il veut y voir...

Lire la suite

18 - Plongée*

Publié le par Cyr (cyr.m@wanadoo.fr) et Arthémisia

Arthémisia Ta main lourde de caresses flirte depuis si longtemps sur la peau de ce fruit, égrainant mille et une notes d’un subtil refrain, d’un free jazz syncopé, escaladant un à un les barreaux de plus en plus glissants de l’échelle de ma félicité....

Lire la suite

1 2 > >>