Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1112 - Brèves de fin janvier 2010

Publié le par Arthémisia

 

Quelques  bons mots masculins…




"Séduis-moi
Séduis-moi..."

@ Métastable


«L'amour c'est toujours "d'instinct". L'amour c'est dans le "maintenant"»
@ Max
 

 

 

"...ma plume n'est qu'une trace,
celle que le temps dépasse ."
@ Gérard 



"Sacrée Guiguitte!"
@ Joruri  (qui parle de ...Marguerite YOURCENAR!)

Voir les commentaires

1111 - Automatique - Nuit

Publié le par Arthémisia



Par la fenêtre

 

Ventre.
Anatomique.

Chaud. Humide.

 

Porté par la vague. Sous le petit nuage.

Nu dans le vent.

 

Tendu entre sable et mer.

Hier.

Elan.

 

Lumière. Petite lumière orange et bleue.

Complémentaires.

 

2010.
Muer.

 

© Arthémisia – Janv.10

 

Avec : Nuit. Par la fenêtre  © Arthémisia

Voir les commentaires

1110 - Elle

Publié le par Arthémisia



DELVOYE Wim - Lick 3

 

Je t’ai attendu tout le jour

Un jour qui dura mille nuits.

Elle a failli venir à ta place.

J'ai eu peur. 

© Arthémisia – janv.10

 

 

Avec : Wim DELVOYE - Lick 3, 2000
Cibachrome print on aluminum, ed. 5/6
125 x 100 cm

SW 02254
Private Collection

 
Copyright © 2001-09 Sperone Westwater. All rights reserved.
Engineered by
Mediapolis

Voir les commentaires

1109 - Ridicule?

Publié le par Arthémisia


http://i52.servimg.com/u/f52/11/72/31/68/romeo_10.jpg

 

Aimer : à quoi bon ?

La mort ne rend-t-elle pas l’amour ridicule ?

© B.



...Mais le ridicule ne tue pas.

© Arthémisia – Janv.2010

 

 

Avec : Enki BILAL – Roméo et Juliette

Voir les commentaires

1108 - Si j'avais....

Publié le par Arthémisia


http://tfaoi.org/mn/mid/mid45.jpg


Had I  the heavens’embroidered cloths,

Enwrought with golden ans silver light,

The blue and the dim and le dark cloths

Of night and light and the halflight,

I would spread the cloths under your feet :

But I, being poor, have only my dreams :

I have spead my dreams under your feet ;

Tread softly because you tread on my dreams.

 


Si j’avais les voiles brodés du ciel,

Ouvrés de lumière d’or et d’argent,

Les voiles bleus et pâles et sombres

De la nuit, de la lumière, de la pénombre,

J’étendrais ces voiles sous tes pas :

Mais moi qui suis pauvre, je n’ai que mes rêves ;

J’ai étendu mes rêves sous tes pas ;

Marche doucement car tu marches sur mes rêves.

 

William Butler YEATS

 

 

 

Avec : Dorothea TANNING - Crepuscula glacialia (Var. Flos cuculi),
1997, oil on canvas, 39 x 51 inches

Voir les commentaires

1107 - Pour THOMAS et FRANK

Publié le par Arthémisia

 

There is a longing in our hearts, Oh Lord, for you to reveal yourself to us.
There is a longing in our hearts for love we only find in you, our God.
For wisdom, for courage, for comfort: hear our prayer.
In weakness, in fear : be near, hear our prayer, O God.
For healing, for wholeness, for new life : hear our prayer.
In sickness, in death: be near, hear our prayer O God.
Lord save us, take pity, light in our darkness.
We call you, we wait: be near, hear our prayer, Oh God.

 


Anne Quigley

 

Voir les commentaires

1106 - Ceux qui restent*

Publié le par Arthémisia



KRYSTUFEK Elke - Size does not matter, age does matter - 20


Les paroles s’envolent.
Les aigris restent.

(© E.)

 

Avec : Elke KRYSTUFEK – Size does not matter, age does matter !

Photo © Arthémisia

Voir les commentaires

1105 - La Beauté bue*

Publié le par Arthémisia


http://images.artnet.com/images_US/magazine/news/artmarketwatch/artmarketwatch5-7-08-5.jpg


              

 

Tout  semblait disparaître.

Le temps ourdissait d’un lin ligneux le visage de l’un.

Un tain craquelé y teignait des tranchées intranquilles

Terreuses de tocsin.

Trop.

 

Luire dans sa bouche !

Bruire dans sa bouche !

 

L’autre,

La bouche dans la bouche,

Bascula ses engobes de sève

Puisées à tous leurs fruits bruyants.

 

Baisers !

Baiser !

 

Luire dans sa bouche !

Bruire dans sa bouche !

 

La musique du ventre est de la Beauté bue.

 

Et dans sa robe d’air, voir jaillir la vie.

Encore…

 

 

 

© Arthémisia – janv.10

 

 

Texte inspiré par un échange avec Cyrod sur son billet du 19 janvier dernier.

 

 

Avec : Kees Van DONGEN
Anita en almée
1908

Voir les commentaires

1104 - Soins

Publié le par Arthémisia


http://culturechat.free.fr/peinture/peinture03/rv_manet.jpg

 

Il ne tenait pas sur ses pattes.

Elle avait la tristesse toxique.

Ils prirent des rendez-vous homéopathiques.

 

© Arthémisia – Janv. 10

 

 

Avec : Edouard MANET – Le rendez vous des chats – 1886 

Voir les commentaires

1103 - L'Oiseau de papier

Publié le par Arthémisia

En réponse à la dernière suggestion de Juliette sur Papier libre qui nous propose de commencer un  texte avec cette phrase :
"Il était une fois, un Oiseau enfermé dans une cage, accrochée à une fenêtre..."


oiseau de papier
 

 Il était une fois, un Oiseau enfermé dans une cage, accrochée à une fenêtre.

Cet oiseau ne chantait pas mais il passait son temps à lire, ce qui le rendait très cultivé.

Tout le jour, l’Oiseau lisait les livres qui étaient avec lui dans la cage, livres de poésie, carnets intimes, cahiers de citations, livres rares aux belles reliures de cuir, vieux missels achetés pour trois sous aux puces, livres de vie.

Malheureusement au fil du temps, l’espace pour l’Oiseau se réduisait beaucoup. Il dût même grimper d’un étage, sur la tranche des livres. Il aimait les dorées, celles des livres pieux, ou bien celles délicates des Pléiade au papier si fin.

Il ne se plaignait jamais de l’étroitesse des lieux tant ils étaient riches et nourrissaient son âme.

Pourtant il rêvait de connaître ce qu’on lisait ailleurs, sous d’autres cieux, d’autres langues, d’autres pensées, d’autres philosophies, et d’autres romans d’amour.

Aussi un matin essaya-t-il de sortir de la cage.

Comme il n’était pas bien gros, il n’eut aucun mal à se glisser entre les barreaux.

Mais n’ayant aucun entraînement pour voler, il était tombé sur le carrelage froid, où elle l’avait retrouvé le soir, les ailes meurtries, grelottant et mort d’ennui.

Elle l'aimait beaucoup, et le glissa doucement entre les pages de son passeport.

…Demain, il prend l’avion.

Il est heureux.

© Arthémisia – janv.10

Voir les commentaires

1 2 3 > >>