Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1555 - Brèves de fin novembre 2011

Publié le par Arthémisia

Regarder la grève...

 

"Les pirates du soleil dansent sur la grève."
@ Rabah BALAMRI - L'Olivier boit son ombre

  cité dans un comm. par Ren.

Voir les commentaires

1554 - Des Fleurs

Publié le par Arthémisia

 

WIGGER-James-728_n.jpg

 

 

Ma main prend le raisin

Ma bouche perd la raison

Mes yeux plongent en vain

Dans le temps long

 

De coton rayé de turquoise et d’orange

De verre carminé

Je fais

Ce qui dérange

 

J’ai la peau blanche

Des hivers de là-bas

Et le marbre des dimanches

Sous mes bas

 

J’ai l’âge de nulle part

L’identité de personne

Et si rien ne résonne

C’est parce que ce que l’à-part

 

Le silence entend le soi

La neige s’étouffe de se manger

Il y aura des fleurs sur le toi

Cet été

 

 

© Arthémisia – 11 / 2011

 

 

Avec : photo © James WIGGER

Voir les commentaires

1553 - Le Poussin

Publié le par Arthémisia

En réponse à Suzâme

 

 

 

http://blog.polychromes.fr/local/cache-vignettes/L520xH286/9a_Renaudin-84527.jpg
 

 

 

Qu'il sorte ou qu'il ne sorte pas de sa coquille, le poussin sera mangé.
© Arthémisia - nov 2011


Avec : photo de F. RENAUDIN

Voir les commentaires

1552 - S'Abandonner

Publié le par Arthémisia

 

Pour PL sur une idée de Juliette qui souhaite nous faire rêver aux Promesses de l’aube....


 

 

WYETH-Andrew---Helga--16.jpg

 

 

A six heures pourtant elle s'était réveillée ; le corps n’oublie pas si facilement ses habitudes. Mais elle décida de rester couchée.

 

Elle alla vite se faire un café et le ramena avec elle dans le lit où elle cala sa tête contre ses oreillers. Elle entreprit de lire le Beaux Arts Magazine du mois de septembre. Elle avait trois mois de retard.

 

Elle entendit la voisine se doucher. Puis claquer la porte comme tous les jours.

Elle s’enfonça bien profondément sous la couette. Comme une vengeance.

 

Les voitures commençaient à passer dans la rue. Le premier bus soufflait.

Au travers des lamelles de bois des vieux volets, apparurent les premiers mots du jour : des promesses, toujours des promesses !

La journée était écrite à l’avance ; elle la savait par cœur.

Et elle n’en voulait plus.

 

Un peu plus tard, le téléphone sonna. On devait l’attendre au lycée.

Elle ne répondit pas.

 

 

© Arthémisia – nov. 2011

 

Avec : Helga’s suite – Andrew WYETH

Aquarelle

Voir les commentaires

1551 - Le Dernier jour

Publié le par Arthémisia

 

http://4.bp.blogspot.com/--FGLt3LuTWQ/TdFytXKZl2I/AAAAAAAAAFk/_kn-Bjd60AI/s1600/Redon+cellule+d%2527or.jpg

 

 

Cela fait très longtemps qu’elle garde les paupières baissées. Même quand elle a les yeux ouverts.

Sa promesse s’éclaire là. Pour qui sait la lire.


Ses rétines oxydées ne supportent plus l’affichage des ruines, l’absence de non-visible,  l’excès de surfaces paralysées qui ne quêtent plus ni leur couleur ni leur musique tant elles en ont, ces théories affirmées dont ne suinte même plus le jus iodé des fruits.

 

Elle veut juste voir l’en-dedans, le miraculeux hommage à un dieu. A un homme.

 

Mais le dernier jour est déjà loin.

 

© Arthémisia – 11/11

 

Avec : La Cellule d’or – Odilon REDON

 Huile et peinture métallique dorée sur papier préparé en blanc

30.1x24x6 cm – British Museum

 

 

Voir les commentaires

1550 - Suffir

Publié le par Arthémisia

 

 

 

 

Il suffirait de quelque chose.

Mais je ne sais pas de quoi.

 

Testons déjà ça?...

 

 

© Arthémisia – nov 2011

 


 

Avec : Bad as me

Titre éponyme du dernier et magistral album de Tom WAITS

MERCI  Ch. !

Voir les commentaires

1549 - Mieux?

Publié le par Arthémisia

 

http://rs.musee-rodin.fr/filestore/7/9/0_b645629d3f3d1a9/790oeu_f66ac4e198a79f5.jpg?v=2010-12-14+20%3A08%3A21

 

 

 

 

-        «  Tu ne trouves pas que les jours sont bizarres ? »

 

-        « Pourquoi ? »

 

-        « Les jours n’existent pas. »

 

-        « C'est peut-être mieux?...»

 

 

© M. et Arthémisia – nov.2011

 

 

Avec : Les Causeuses (1897) – Camille CLAUDEL (1864-1943)

Onyx et bronze – Musée RODIN

Crédits photo : © ADAGP, Paris, 2011

Voir les commentaires

1548 - Le Sac

Publié le par Arthémisia

 

http://www.achatsacschanel.com/167-948-large/sac-a-main-bowling-chanel-noir-vernis-argent-30735-.jpg

 

 

 

Elle était dans une chambre double depuis un mois, mais à chaque fois que je venais, il n’y avait personne dans l’autre lit.

Les draps propres ne portaient l’empreinte d’aucun corps.

Elle me disait qu’elle n’avait jamais vu quiconque à côté d’elle. Pourtant sur le mur au dessus du lit inoccupé, étaient accrochés des dessins d’enfants.

 

Et la table roulante qui chevauchait le lit, portait un objet insolite. Cela faisait quatre fois que j’y trouvais le même petit sac du soir, en imitation de cuir vernis noir, avec une bandoulière de métal doré, du genre de ceux qu’on trouve à Vintimille, pour trois sous et qui se veulent des sacs griffés.

 

J’étais de plus en plus tentée de l’ouvrir. Je lui ai même dit. Mais cela ne se fait pas.

A qui appartenait ce sac ? Que contenait-il ?

 

Quand je suis allée la voir hier, elle allait mieux.

 

Le sac avait disparu.

 

© Arthémisia – nov 2011

 

Avec : Sac bowling en cuir vernis – CHANEL

Voir les commentaires

1547 - Liste de course(s) pour un paysage pas tout à fait imaginaire*

Publié le par Arthémisia

En réponse à un challenge de Nanterre Poèvie

 

 

 

 

Trois kilos de fleurs de corail,

Un lézard bleu sur la muraille,

Une planche de surf polie – sonne,

Ce sont les regrets qu’on abandonne.

 

Un café et un chocolat

Parce que c’est moi parce que c’est toi

(Zut …ça ne se fait pas

Parce que c’est toi parce que c’est moi…).

 

Des cotillons multicolores

Dans la petite grotte qu’on adore.

Des pinceaux chinois, et pourquoi

On n’y mettrait pas en plus les doigts.

 

Une guitare, une moto,

Et plein d’appareils photo.

 

Une souris, un matelot

En pâte à sel, et en tricot.

 

Et surtout, inutile de vous dire pourquoi,

De la joie, de la joie !

 

© Arthémisia – nov 2011

 

avatar-blog-17864266-tmpphpCTZcYY

Voir les commentaires

1546 - Par(e)

Publié le par Arthémisia

 

http://2.bp.blogspot.com/_f5mBiFYiqpU/TS8cut7VyvI/AAAAAAAAAOU/DurdzLOMLpU/s400/Job+sur+le+fumier.jpg

 

 

L'écriture est un par(e)-fumier

© Arthémisia - nov 2011

 

 

 

 

Avec : Job sur le fumier - Jean FOUQUET
(1420/1480)

Voir les commentaires

1 2 > >>