Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1657 - Brèves de fin mars 2013

Publié le par Arthémisia

 

 

"Une idée qui n'est pas dangereuse ne vaut pas la peine d'être appelée idée"...
@ Elbert Hubbard que cite  aigue-marine

Voir les commentaires

1658 - Frohe Ostern!

Publié le par Arthémisia

 

Oeufs-en-Allemagne---Saalfeld--jpg

 

Avec : photo prise à Saalfeld (D)

Voir les commentaires

1656 - L'Eternel adolescent

Publié le par Arthémisia

 

http://deraile.files.wordpress.com/2010/05/dali_persistance_de_la_memoire_1931.jpg

 

 

Lors de leur dernière rencontre, elle lui avait dit qu’elle adorait son côté éternel adolescent.

 

Cette nuit il s’était endormi sur sa montre.

Il eut beaucoup de mal à effacer de sa joue la nouvelle trace que le temps y avait laissée. Côté cœur.

 

© Arthémisia – mars 2013

 

Avec : La Persistance de la mémoire – Salvador DALI

Voir les commentaires

1655 - De la Psychanalyse des contes de fées.

Publié le par Arthémisia

 

http://catalogue.successiomiro.com/assets/images/objects/paintings/500/paintings_1221.jpg

 

 

Il voulait goûter du Chaperon rouge.

Celui-ci mangea le loup.

 

Au loin passait un vol de colverts.

 

© Arthémisia – mars 2013

 

 

Avec : Vol de canards, femme, étoile – Juan MIRÓ. 1965

 

Voir les commentaires

1654 - Tout n'est pas aussi simple...

Publié le par Arthémisia

 

Voir les commentaires

1653 - A Deux pas de la vague

Publié le par Arthémisia

 

 

 

 

Tu es assis, à deux pas de la vague.

Tu ne peux être la mer. Ni le sable. Tu essaies de disparaître dans ton ombre, qu’elle t’avale.

Mais je te sais, même si ton ventre sent si fort le silence.

 

Dans ta bouche vit encore une heure de piment, et sous tes ongles une musique. A moins que ce ne soit ma peau ?

Il me faudrait y goûter.

 

Tu te retourneras, les yeux remplis de précipices.

Tu ne peux être la mer. Ni le sable.

Juste un étrange miracle couronné.

 

 

© Arthémisia – mars 2013

Voir les commentaires

1652 - Que faire des idées qui encombrent ?

Publié le par Arthémisia

 

En réponse à cette question de Ren...

 

 

http://farm6.staticflickr.com/5300/5539355133_12e9fd95f6_z.jpg

 

...secouer l’arbre pour en faire tomber quelques feuilles si rouges qu’elles font honte au soleil de nos automnes, quelques feuilles si rouges porteuses de baisers, quelques feuilles si rouges, si rougies à nos coeurs, quelques chaleurs encore dues, quelques mystérieuses peaux pour nous accompagner…

© Arthémisia - 03-13

 

 

Avec : Maison rouge et amaryllis - Paul KLEE - 1914

Voir les commentaires