Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1671 - Brèves de fin avril 2013

Publié le par Arthémisia

Je me suis ordonné d’oser dire
tout ce que j’ose faire.


© Montaigne

que cite Thomas

Voir les commentaires

1670 - Complétement crazy...Mais tant ... mieux

Publié le par Arthémisia

Voir les commentaires

1669 - Sa Coquille

Publié le par Arthémisia

Le lampadaire jaune perce les volets et donne à la chambre des lueurs nauséeuses.

J’ai soif.

Les draps sont pleins de plis que mon corps ne sait taire.

Je m’enroule dans la nuit.

Les fleurs géométriques du plafond de polystyrène m’écrasent.

Je rêve de ta bouche et ne la quitte plus, m’arapède à ta peau muraille de tendresse.

Je ferme les yeux sur ta part d’ombre.

Le monde se concentre. Je suis sa coquille.

 

© Arthémisia – avril 2013

 

Avec : Anne VALLAYER-COSTER (1744-1818) - Nature morte aux coquillages et au corail. Paris, Musée du Louvre

Voir les commentaires

1668 - Cours-y vite!

Publié le par Arthémisia

Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite. Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite. Il va filer.

Si tu veux le rattraper, cours-y vite, cours-y vite. Si tu veux le rattraper, cours-y vite. Il va filer.

Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite, cours-y vite, dans l’ache et le serpolet, cours-y vite. Il va filer.

Sur les cornes du bélier, cours-y vite, cours-y vite, sur les cornes du bélier, cours-y vite. Il va filer.

Sur le flot du sourcelet, cours-y vite, cours-y vite, sur le flot du sourcelet, cours-y vite. Il va filer.

De pommier en cerisier, cours-y vite, cours-y vite, de pommier en cerisier, cours-y vite. Il va filer.

Saute par-dessus la haie, cours-y vite, cours-y vite. Saute par-dessus la haie, cours-y vite ! Il a filé !

 

D'après Paul FORT - Le Bonheur - Extrait de "Ballades du beau hasard"

 

Avec : Gustav KLIMT - Champ de coquelicots, 1907, huile/toile, Vienne, Österriechische Galerie

Voir les commentaires

1667 - Noirs

Publié le par Arthémisia

Voir les commentaires

1666 - Que du feu

Publié le par Arthémisia

 

 

Sous le fil du rasoir, l’horizon avait bleui.

C’était un bleu imprévu, improbable.

Un bleu dans lequel je n’ai vu que du feu.

 

© Arthémisia – avril 2013

 

 

Avec : Rasoir en bronze,

1er âge du fer, civilisation de Hallstatt,

trouvé à Acy-Romance. Musée de l’Ardenne, Charleville-Mézières (08)

Voir les commentaires

1665 - Le Nid

Publié le par Arthémisia

 

Les akènes de platane volaient autour de nous.

 

Quelque chose était en train de se révéler, comme une nouvelle expérience, une expérience douce et pourtant furieusement voluptueuse, une expérience du temps qui passe, une expérience du soi.

Quelque chose cédait, après s’être accumulé, quelque chose se laissait emporter, prendre et emporter.

 

Nous expérimentions le nid.

 

© Arthémisia – avril 2013

 

Avec : Nils UDO — (j'ignore le titre de cette oeuvre)

Voir les commentaires

1664 - Un Goût profond pour ne pas voir la lumière du jour

Publié le par Arthémisia

 

 

Il est vrai que j’ai cherché la force de tes yeux. Mais tu les avais fermés.

Je n’ai vu que la rumeur lointaine de ces oiseaux qui criaillaient de faim sous tes paupières crues.

Tu n’es pas si mystérieux pourtant : ta séduction flottait comme une épitaphe.

 

© Arthémisia – avril 2013

 

Avec : Mauritus Cornelis Escher (1898-1972) – Ciel et eau

Voir les commentaires

1663 - Just another day

Publié le par Arthémisia

Voir les commentaires

1662 - Le Rhododendron noir

Publié le par Arthémisia

 

 

 

Lorsque je me suis réveillée ce matin, une image était imprimée dans mon esprit, une ombre, celle d’un grand rhododendron noir.

Alors je me suis suspendue au soleil de tes mains.

 

© Arthémisia – avril 2013

 

Avec : Nature morte au rhododendron (1905) – Paula MODERSOHN BECKER

Voir les commentaires

1 2 > >>