Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1713 - Brêves de fin de mois de décembre 2013...et de fin d'année

Publié le par Arthémisia

 

…c'est pesant la solitude, lourd comme le plomb dur ou en fusion, l'absence de relation, l'absence d'apprivoisement, l'absence de toi...

@ Max

 

Avec : Franz MARC – Le Renard d’un bleu noir - 1911

Huile sur toile, 50 x 63,5 cm.

Von der Heydt-Museum - Wuppertal

Voir les commentaires

1712 - Nourriture

Publié le par Arthémisia

 

C’est à se demander s’il a assez de peau pour recouvrir son visage. Ses joues se creusent. Ses pommettes saillent. Dessous  - os et chair - est si plein, tendu à l’extrême.

Sa bouche entre-ouverte ne respire pas. C’est elle qui donne du souffle au temps.

Ses yeux, clos, ne peuvent pas s’ouvrir. Ils interdisent le dedans.

Ses jambes, ses bras, son dos, ses fesses, tout son corps semblent vouloir se fondre dans le sol, faire unité avec lui.

Il n’y a plus que lui.

Un.

 

Un instant. Peut-être deux ?

Il ne faut pas bouger. Juste le regarder. L’aimer ? Pourquoi pas ? Comme on aime l’ami. Ou à peine plus.

 

…Il a ouvert les yeux. Il sourit. Il me regarde.

Il rit.

Nourri.

 

 

Arthémisia © déc.2012

 

Avec : WOLS (Alfred Otto Wolfgang Schulze) – Le Grand orgasme

1947 – Huile sur toile

Voir les commentaires

1711 - C’est vraiment peu seyant ces T-shirts rayés

Publié le par Arthémisia

 

 

 

 

 

Elle est morte.

Elle est coincée derrière la lampe, entre le bureau et le mur, le corps arqué comme un croissant, le ventre refermé sur la tête.

Elle est morte d’épuisement, vidée au champ d’honneur de ses vrombissements prétentieux, les pattes en l’air.

Elle est morte.

C’était elle ou moi.

 

Arthémisia © août 2013

Avec : Bernard BUFFET – La Guêpe - 1964

Lithographie

Voir les commentaires