Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1069 - Du Rouge

Publié le par Arthémisia


J’ai longtemps cru que le rouge était la couleur de l’Amour, ou celle de la haine.

Et celle de la haine.

Or, il arrive qu’elle soit, qu’elle ne soit que celle de la chair.

Attention, je ne dis pas la peau, la joue, la lèvre. Je dis ce qu’il y a dessous, le muscle, la fibre, l’irrigué, l’énergique, le capiteux, le vivant.

La vie.

Copyright © Arthémisia – nov. 2009-12-02

 

Avec : La Blessure de la Vierge - Copyright © Arthémisia – nov. 2009

Commenter cet article

iskander 09/12/2009 22:50


Autant dire qu'avant tu étais dans le bleu (de Klein ???).


Arthémisia 09/12/2009 23:02



Les couleurs évidemment portent du sens.
Tu as raison je suis très peu dans les couleurs froides mais bcp dans les rouges, et les oranges. C'est grave docteur?!!!



entité 06/12/2009 10:11


Je vois dans cette oeuvre une scarification,si t'elle est? l'exorcisme est accomplit.


Arthémisia 06/12/2009 21:08



Il ne s’agit pas de scarification ou de quelque  phénomène d’exorcisme, de prière ou de
sauvetage.


Pour se sauver de quoi ? D’une abstraction, d’une image, d’un faux fuyant ? D’un Dieu ? Rires….


 


Pour ma Vierge, il est de toute façon bien trop tard. Car sa blessure n’a absolument rien de récent. Elle est bien plus profonde qu’une scarification somme
toute de surface. Elle est née avec elle, dans sa nature même de femme, et pas des faits de sa vie. Elle est liée à son sexe, à sa féminité, et à sa place sociale et culturelle et donc siège dans
la fatalité de son destin. Et j'en fais simplement le constat plastique.



juliette 04/12/2009 15:16


Très impressionnant cette coulée de vie
Bisous


Arthémisia 04/12/2009 15:23



Merci ! J'ai eu du mal à l'obtenir comme je la voulais et la photo ne rend pas du tout aussi brillant que la réalité.
Bisous
Arthi



marlou 04/12/2009 10:36


La femme plus que jamais,"'l'éternelle blessée"...


Arthémisia 04/12/2009 10:42



...très très bien dit, Marlou et jusque dans sa chair.
Merci.



nora 04/12/2009 08:53


Oui... Le titre de ton tableau est très parlant. Il m'a parlé. Beaucoup.


Arthémisia 04/12/2009 10:32



Je crois vraiment que toute femme peut se retrouver en la Vierge. Et ceci sans prétention.



nora 03/12/2009 10:01


Le rouge a toujours été la couleur de la vie pour moi. Rouge du sang qui irrigue, rouge des plaies qui dénude et provoque. Rouge aussi du sang corrompu devenu inutile.
Une belle réflexion pour un tableau riche en matières.

Bises !


Arthémisia 03/12/2009 20:30



Eh oui, je ne peux me refaire : je suis très matièriste!!!! et là Dieu sait si j'ai eu du mal....sans mauvais jeu de mots.
Quoique...
bises
Arthi



Ut 03/12/2009 08:25


Oh!!! Tu l'as mise!!!! Amour femme, pur malgré les brisures  aux arrondis des tendres ; vierge d'elle entière, toujours.... et poignardée dans l'intime.....


Arthémisia 03/12/2009 20:28



Je savais que toi tu comprendrais tout cela.
Merci ....pour tout....
Bises de bientôt j'espère.
Arthi



simone 03/12/2009 07:41


Incarnat...Incarnation...


Frédéric 03/12/2009 06:47


le courage de se montrer nu ?

bises







Arthémisia 03/12/2009 06:51



au sens psychologique du terme, oui, il y a de ça et surtout en commençant par le faire à soi-même...s'accepter, se reconnaître (encore une naissance!), et
peut-être soudain s'aimer?
ps: ton déguisement te va comme un gant!!!



Frédéric 03/12/2009 05:11


N'est ce pas un même vivant qui va vers l'autre ouvert en fermé ?
Une paume ouverte ou un poing fermé ?

je t'embrasse, paume ouverte






Arthémisia 03/12/2009 05:57



Je crois bien que non. Celui qui montre sa plaie, vit.
"Qui cache son fou meurt sans voix."  disait Henri MICHAUX

Je t'embrasse, sans rien cacher.
Arthémisia