Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1071 - Le Moment

Publié le par Arthémisia

 

 

Dans la grande volupté lente de la mémoire, arrive rétrospectivement l’histoire du moment, non programmé, d’une simplicité déconcertante, vide de tout critère de promesse, de jugement, du moment qui vous plonge dans la gratuité du partage, du don et du cadeau, la féérie du jeu, l’immense espoir du croire.

En vous-même.

Main dans la main, ce moment vous construit soudain un ailleurs, un film en technicolor, une bande son de sourires et de rires. De joie.

Vous vivez. Et vous vous sentez vivre.

Et même si demain ou même dans cinq minutes, ce moment est parti, il s’ébat encore en vous comme un serpentin bleu.

Il dure. Dure. Dure…

Peut-être comme le plus grand de votre vie.

Et vous remerciez le Ciel faute de pouvoir le remercier lui.

 

Copyright ©   Arthémisia – Déc.09

 

Avec : La pendule du Musée d’Orsay - Copyright © Arthémisia – juillet 09

Commenter cet article

rechab 27/03/2011 12:38



plutot  que  sagittaire,  c'était Hermès, ou Mercure   - le messager
-  auquel je pensais ( aux pieds ailés)



Arthémisia 27/03/2011 13:26



Il y a dans le Sagittaire comme dans l'Hermès, l'idée de voyage...aussi, voyage dans l'espace mais aussi dans le temps, René. Et peut être aussi le voyage intérieur?



rene 24/03/2011 22:18



 


 


Grand bourdonnement des images et des pensées, le serpentin bleu  s'agite et
s'agile, ce sont des phrases qu'on échange, ce sont des mains  qu'on se tend, 


dans la volupté lente du regard et de la mémoire, du partage et du
croire... 


cet ailleurs, ces fenêtres qui s'ouvrent  sur d'autres
paysages 


et encore, et encore,  et le ruban bleu, que nous lançons,


rattrapons au passage,   le don, le cadeau , le partage, qui nous unit et non
nous partage,


c'est un don, c'est une  déesse, aux pieds ailés, à la pensée
fine,


pour laquelle  en écho, je lui rends ces quelques lignes...


 





 


R C


 



Arthémisia 26/03/2011 18:28



Merci pour tes lignes et ce filet d'aquarelle bleue, René.


Je crois qu'il existe des rubans infinis, incassables, portés pas des images à jamais gravées.


 



Simone 10/12/2009 09:40


D'une certaine manière la nostalgie est un barrage derrière lequel nous restons en rade du flux de l'instant.


juliette 09/12/2009 18:27


Il y a des moments de bonheur qui ne vous quitte jamais , si simples parfois, mais si intenses
Bisous


Arthémisia 09/12/2009 20:26



Unique je crois.
Bisous
ARthi



Stellamaris 08/12/2009 07:02


Savoir profiter de chaque instant, de chaque minute, de chaque seconde ... Et tout particulièrement de ceux-ci ! Bises.


Arthémisia 08/12/2009 07:07



Eh oui! Il y en a d'extrèmement rares : les pierres précieuses d'une vie.
bises Stellamaris
Arthi



Simone 07/12/2009 15:25


"Mais parce que c'est beaucoup d'être ici, et que tout ce qui est ici, toutes ces choses passagères, semblent avoir besoin de nous, elles qui étrangement nous requièrent. Nous, les plus passagers.
Une fois chaque chose, rien qu'une fois. Une fois, et plus jamais. Et nous aussi, une fois. Pas deux. Mais avoir été cette seule et unique fois, oui, même si ce n'est qu'une fois, avoir été chose
terrestre, il semble bien que rien ne puisse l'effacer". (Extrait de la Neuvième élégie).


marlou 07/12/2009 14:58


Ce texte nous éblouit par ses certitudes.Avoir vécu cela donne un sens à la vie entière...Heureuse es-tu de l'avoir connu cet instant !
Marlou


Arthémisia 08/12/2009 06:16



Merci de partager avec tant d'enthousiame ce moment!



marlou 07/12/2009 14:56


Un texte qui nous éblouit par ses certitudes. Avoir vécu cela donne un sens à la vie entière...Heureuse es-tu de l'avoir connu, ce moment !


Arthémisia 08/12/2009 06:13



Je ne sais si cela donne un sens à la vie mais disons que ça réconcilie pas mal avec soi-même.



Petra 07/12/2009 12:18



Que te soient donnés encore plein de moments semblables mais pas pareils…



Arthémisia 07/12/2009 12:25



Merci mais je crois que c'est son unicité qui fait sa grande richesse.



bleu virus 07/12/2009 11:41


j'oubliais :  texte  éclairant  et éclairé! dans  une  journée,  elle, toute grise !



Arthémisia 07/12/2009 11:46



Je suis contente que tu le lises comme ça!
Bises et belle journée à toi malgré le gris qui est ici aussi.
Arthi



bleu virus 07/12/2009 11:35


 ... c'est le moment, mais est ce bien le moment ,  au moment ou je te parle je
m'interroge ...encore ! et cela c'est un moment qui se prolonge donc ce n'en est déjà plus un !!!







Arthémisia 07/12/2009 11:37



mais est ce bien le moment...
Ca il n'y a que l'avenir qui pourra te le dire, Virus!



Ut 07/12/2009 09:29


Pourquoi une soufflerie comme illustration à ce texte bonheur?
Même si le vent s'éteint, il en reste comme la trace indélébile au coeur?
Sourire...


Arthémisia 07/12/2009 09:37



Mais ce n'est pas une soufflerie mais la pendule du Musée d'Orsay! J'ai déjeuné juste au-dessous cet été...Moment tu imagines, des plus agréables pour
moi.

Quant au vent, oui, il passe parfois et nettoie les peurs en laissant comme un goût de renouveau.
Sourire.



Nathalie 07/12/2009 08:45


Etre un moment ...suffit alors.

heureuse de ton retour !


Arthémisia 07/12/2009 08:49



Je crois que je peux dire que oui.