Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1095 - +x+=-

Publié le par Arthémisia

 

http://1.bp.blogspot.com/_PY2FJUYIUlY/Srf0QgJhSAI/AAAAAAAABfo/gLYSuf_L500/s400/ensor-masa.jpg

 

 

"Plus on est de faux, moins je ris."



Copyright © Arthémisia – janv.10

 

Avec : James ENSOR – Les  Masques

Commenter cet article

kalei 14/01/2010 10:26


La conincidence est sympa... Je vais voir l'expo Ensor cet après midi... Hors d'oeuvre ce matin chez toi :-)
Kaléi


Arthémisia 14/01/2010 12:36



Chanceuse parisienne!



Alex 10/01/2010 11:07



Bah, je crains que ça ne s’arrange pas des masses, vu l’omniprésence de ce qu’on appelle abusivement « la
 communication », sorte de mélange entre publicité et travail sur l’image, qui se « démocratise » avec les moyens de transmission  zélectroniques. Pour un nombre grandissant, par exemple,  une page de profil sur un réseau social cybernétique, fait
mine de vitrine égocentrique à l’imitation des sites promotionnels des vedettes : et vas-y que j’te mets les photos des vacances à la mer réalisées par des paparazzis improvisés, que j’te
notifie mes moindres faits et gestes dont tout le monde se contrefout, que j’me fait des zamis à la pelle comme autant de fans. Les marketteurs de tous poils ne sont point couillons : on
joue sur la tentation très humaine de la vanité pour cibler la clientèle mais aussi pour enraciner le Zeitgeist consumériste.      



Arthémisia 10/01/2010 16:42



Oui communication et monstration. "Je " me montre le plus possible, je me montre le mieux possible, je me fabrique, je
sélectionne ce qui est montrable, et ce qu'il ne l'est pas, je trie. Je fais ma pub, ma vitrine : je me vends.
Autant dire que je fausse le "je".
Je m'illusionne et j'illusionne mon entourage en construisant un Zeitgeist qui falcifie les relations humaines.

Cela révèle bien des détresses humaines (et pas seulement la vanité), et le pire, la main-mise de la comm. sur l'intime, donc les abus de tous poils. A voir ce que font l'Etat (policier) et les
DRH des grosses entreprises de toutes ces mises à nu.  

Affligeant...



Clarinesse 09/01/2010 23:21


Very true !
Oui aux voiles, non aux masques !
Ce tableau et ton aphorisme sont d'une telle acuité, aveuglante cruauté, que je me suis voilé la face pour préserver mes pupilles...


Arthémisia 10/01/2010 16:29



C'était probablement une voilette que tu portais, élégante Cla!!



Clarinesse 09/01/2010 22:55


Splendide formule, terrible vérité.
Amer et vrai. Mais je suis aussi assez d'accord avec le commentaire de Marlou :
il peut y avoir voile sans nécessaire mauvaise intention.


Arthémisia 09/01/2010 23:08



Jouons sur les mots : un voile n'est pas un masque. Il est léger, transparent, il appelle alors que le masque couvre.
Le masque est masquage, mur, durcissement, staticité. Le voile lui n'est que pudeur, transparence, regard. La danse aussi...
Presque deux opposés en fait.



O. 09/01/2010 18:26


Se cache-t-on à soi-même ou sommes-nous peu capables de nous connaître.
On se vit de l'intérieur, on nepeut percevoir ce que les autres reçoivent de nous.
Bisoux


Arthémisia 09/01/2010 20:38



Mais on sait ce qu'on offre, une vérité ou un masque.
Bises
Arthi



marlou 09/01/2010 18:07


Même avec les meilleurs, même en soi, il y a certains voiles qu'il vaut mieux ne pas soulever... Personne n'a à être parfait... Personne ne l'est.


Arthémisia 09/01/2010 20:37



Personne n'a à être parfait mais le rapport humain authentique ne passe-t-il pas inévitablement un jour ou l'autre par la vérité aussi difficile soit-elle à
dire?
L'accueil se doit aussi d'être sans jugement, sans attente de perfection mais surtout ouvert à la particularité de l'Autre, à ce qui fait qu'il n'est pas nous et qui est notre enrichissement,
notre complétude.



châtaigne 09/01/2010 14:11



Il y a certainement quelque chose sous le masque ..mais loin ..trop loin..forcément.N'ont pas  pris le temps de l'enlever.
Etre vrai en toutes circonstances..peut-être...souvent assurément.
Arthémise, je n'ai pas de blog car je ne sais pas ou n'ai pas assez envie mais j'aime la sensibilité du tiens.



Arthémisia 09/01/2010 20:34



N'ont pas pris le temps, n'ont pas eu le courage, ont trouvé bien plus confortable de garder le visage masqué...
Malheureusement ils  font fuir.

Merci de tes appréciations positives sur mon blog. Reviens quand tu veux.
amitiés
Arthi



Swallow 09/01/2010 09:28



"Tous portent un masque, mais le terrible, c´est que sous ce masque il n´y a rien" Reverdy
Belle année à tous!



Arthémisia 09/01/2010 20:18



C'est terrible ça : se fabriquer une visage, une image, parce que derrière règne le vide.
Brrr...
Merci de cette citation et de votre visite Swallow.



iskander 08/01/2010 21:32


Serait-ce la mort qui parle ??? jalouse de son monopole ???


Arthémisia 08/01/2010 21:46



Très bien vu...mais je crois qu'au bout du compte cette grande faucheuse, reste unique.



catherine 08/01/2010 18:48


C'est un peu une obsession belge apparemment cette histoire de masque...riires..
Maintenant que tu m'y fait penser...

Bises  Arthy sans masque!


Arthémisia 08/01/2010 19:02



Nos récents échanges ont en effet tendance à me le prouver!!!!
Rires francs et vrais.
Et bises toutes nues
Arthi



châtaigne 08/01/2010 16:49


Ceux-la sont vraiment inquiètants et grimaçants-changer de chemin- parfois c'est seulement un masque tenu à la main pour en certaines occasions protèger une intimité.


Arthémisia 08/01/2010 18:59



Pas de blog châtaigne?



châtaigne 08/01/2010 16:47


Ceux-là sont vraiment grimaçants et inquiètants-changer de chemin- parfois c'est simplement un masque tenu à la main en certaines occasions pour préserver l'intimité .


Arthémisia 08/01/2010 18:58



Alors fuir ces vilaines occasions. Pour n'être plus que vrai.



O. 08/01/2010 15:08


bien amère chèr Arthi....
Il n'y a pas que des faux ames ni fausses amies
Bisousd


Arthémisia 08/01/2010 18:57



Je n'ai pas dit cela et ne le pense pas. Et heureusement.
Mais il existe beaucoup de gens qui se cachent à commencer à eux -mêmes.
bisous
A.



nora 08/01/2010 09:21


Cette sentence a quelque chose d'universel et d'intemporel... comment n'y ai-je pas pensé avant toi ?
Bravo Arthi, bises !
Et Ensor... j'adore !


Arthémisia 08/01/2010 09:43



La nature humaine serait elle affreusement sans espoir et  la vérité toujours une histoire entre soi et soi?

Je crains le pire, en effet.
Merci de m'accompagner dans mes réflexions...je me sens moins seule, Nora !!!!

Quant à ENSOR, nous sommes pour ainsi dire voisins d'origine et j'ai eu la chance de visiter son musée-maison à Ostende avant qu'il ne ferme. C'était un cabinet de curiosité absolument délirant
et une source d'inspiration sans pareille. Moi aussi j'ai adoré!

Bises, Nora.



laurence 08/01/2010 08:04


Le plus ou se cache t il?


Arthémisia 08/01/2010 08:08



Dans la masse, l'accumulation, le trop plein.



Stellamaris 08/01/2010 06:48


Bien vu ! Bises.


Arthémisia 08/01/2010 07:48



Ressenti surtout.