Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1104 - Soins

Publié le par Arthémisia


http://culturechat.free.fr/peinture/peinture03/rv_manet.jpg

 

Il ne tenait pas sur ses pattes.

Elle avait la tristesse toxique.

Ils prirent des rendez-vous homéopathiques.

 

© Arthémisia – Janv. 10

 

 

Avec : Edouard MANET – Le rendez vous des chats – 1886 

Commenter cet article

Petra 26/01/2010 14:54


Merci pour ce texte, Arthi. Il résume exactement ce que je ressens. Je suis la tristesse toxique en ce moment... et ça tombe mal. Granule par granule... potion ou poison ? Parfois il vaut peut-être
mieux se fier à l'allopathie pour un premier temps.

Bisou


Arthémisia 26/01/2010 17:39



Je me fie aux méthodes douces. Et je prends mon temps.
Bisou Pétra.
ARthi



juliette 22/01/2010 22:11


ça peut réussir ...... mais il faut être patiente, ce n'est pas un traitement de choc


Arthémisia 22/01/2010 22:14



Granule après granule, avaler une dilution de lien.



catherine 21/01/2010 13:20


je ne pense pas qu'aucune tristesse, aucune relation fut jamais toxique même pour un chat qui ne tient pas sur ses pattes. Si ce chat va vers cette tristesse, si cette tristesse l'attire, c'est
qu'il a quelque chose à en apprendre, quelque chose a en tirer...Aucune relation n'est jamais anodine. Nous cherchons nos miroirs ou nos contraires. Nous regardons ce qui pourrait nous guérir ou
nous tendons la main à ce que nous croyons pouvoir aider.
Ainsi je pense que la tristesse apprendra de l'instabilité du chat tout autant que le chat de la tristesse.
L'homéopathie, découverte au siècle dernier, continue à étonner par son étrange pouvoir de guérison qui défie la médecine traditionnelle et ses limites...

Avec toutes mes bises amicales


Arthémisia 21/01/2010 15:58



Pour croire à ce que tu dis, Catherine, il faut encore croire en la vie. Et pas homéopathiquement....

bises.
Arthi



tilk 21/01/2010 00:16


une tristesse communicative néfaste...il pourrait l'aider au lieu de reduire leur rdv non ?
besos
tilk


Arthémisia 21/01/2010 07:40



Il s'agit surtout de respecter l'autre, de ne pas lui imposer son mal alors qu'il est lui même fragile et que ce qu'il a besoin est bien autre chose que des
larmes.

Bises Tilk
Arthi