Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1106 - Ceux qui restent*

Publié le par Arthémisia



KRYSTUFEK Elke - Size does not matter, age does matter - 20


Les paroles s’envolent.
Les aigris restent.

(© E.)

 

Avec : Elke KRYSTUFEK – Size does not matter, age does matter !

Photo © Arthémisia

Commenter cet article

elocus 25/01/2010 20:43


:-s ... sorry ... j'aime pas trop...


Arthémisia 25/01/2010 21:21



Je ne tiens pas ce blog pour que mes visiteurs aiment ou n'aiment pas les textes et les oeuvres que j'y présente. Je le pose plus comme un
questionnement.

Je me doute que c'est l'oeuvre d'Elke KRYSTUFEK qui te dérange et me réjouis qu'elle le fasse...
Au moins cette artiste atteint son but.


...et moi  aussi car la situation de bien des femmes me devient intolérable.
Désolée de devoir dire et montrer les choses avec violence.



O. 25/01/2010 18:31


les blessures restent...
Bisous


Arthémisia 25/01/2010 21:14



...à vif, souvent.
Bises
A.



.@ 25/01/2010 08:43


Les paroles s'envolent...on les comprend


Ut 25/01/2010 08:15


Cent pour cent d'accord!


Arthémisia 25/01/2010 08:20



Ben oui, on a encore du boulot!!!



Ut 25/01/2010 08:02


Les fentes sources au cerveau et à la bouche... mon dieu que cette oeuvre est dure!
Plus qu'aigris, même....


Arthémisia 25/01/2010 08:13



Cette oeuvre est revendicatrice, la monstration d'une réduction à laquelle je n'ai pas l'impression que nous échappons, ma belle....



tilk 25/01/2010 00:54


tu sais les feuilles de papier ça se déchire et les mais s'éffacent
alors que perfois des mots nous tuent
besos
tilk

l'illustration est superbe


Arthémisia 25/01/2010 07:04



Tilk, relis bien l'orthographe de la deuxième partie de cet aphorisme....Tu t'apercevras que ce que tu as lu n'est pas ce qu'il fallait lire....

Quant au travail d'Elke KRYSTUFEK, il questionne avec violence la place de la femme  au travers sa différence sexuelle et dans ce sens il
m'intéresse beaucoup. 
Cette oeuvre très forte trouvait très justement sa place l'été dernier dans l'exposition elles@centrepompidou
du Musée qui fut un magnifique hommage à cette partie de la société beaucoup trop souvent oubliée des cartels, les femmes.
Revendication? Surement!

Si tu veux en savoir plus sur cette expo, va là :
http://www.ina.fr/fresques/elles-centrepompidou/Html/PrincipaleAccueil.php
L'exposition dure jusqu'au 21/02/2011...qu'on se le dise et pas qu'entre femmes!