Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1114 - Narcissisme?

Publié le par Arthémisia


http://peintres.celebres.free.fr/AA_IMG/accueil_1_salvador_dali.jpg

 

« Un artiste a toujours envie d’être lu, vu… »

Ben VAUTIER

« …et d’être aimé. »

Jean Noël LASZLO

 

 

Avec : bien sur, Salvador DALI (j’ignore qui est le photographe)

Commenter cet article

laure K 05/02/2010 00:14


toujours et tous les jours, c'est pour ça sans doute qu' il en devient épuisant ... et qu 'il s' y épuise parfois dedans... beaucoup d' énergie, il faut, beaucoup de force aussi mais puisqu 'il n'
y a pas le choix puisque c'est ainsi vivre et aimer.


Arthémisia 05/02/2010 06:44



Epuisant, ....oui.



Servanne 03/02/2010 22:20


Tout cela est juste ...
Je crois surtout que l'artiste, le poète par exemple ;) à l'hypersensibilité et donc en empathie avec les autres, a un besoin crucial du regard-miroir de l'autre qui lui donnera d'abord une
existence puis une force nouvelle de créer, de se dépasser toujours ... vases communicants et pensées évadnées ... être lu, vu, su, et lire, voir, savoir l'autre et l'aimer ... on en revient
toujours là ...

Bisous en fil de sagesse chère Arthi !


Arthémisia 03/02/2010 22:28



Sagesse? ...Ca m'arrive un peu quand même, et je n'ai pas honte de le dire même si mon passage chez toi ce soir peut te faire croire tout le contraire!
Bises
Arthémisia



varna 03/02/2010 21:37


C'est à cet autre moi que tu écris alors dans les cas que tu cites. Cet autre moi qui reste ensuite avec ces écrits, dans le tiroir ...
Et puis le langage est une oeuvre et un espace collectif qui contient NECESSAIREMENT  en germe l'adresse aux autres, voire rien qu'à l'autre. C'est illusion de croire se l'accaparer pour soi
seul. Pour ne parler réellement qu'à soi seul il faudrait, je crois, 1) inventer une langue, 2) comprendre que les tiroirs ne servent à rien.
Ils te trahissent (gentiment).
Ceci n'est ni critique ni reproche.


Arthémisia 03/02/2010 21:46



1°) Je parle des langues incomprises.
2°) J'ai employé le mot tiroir comme image. La Terre ne trahit pas. Il n'y a que les hommes qui le fassent.
Et si l'Autre il y a, il n'est dans ces cas là -qui ne sont pas (ouf!) trop nombreux- que l'ombre de moi-même, donc pas du tout un germe mais plutôt une absence, un retrait.



varna 03/02/2010 21:14


Presquevoix - personne n'écrit POUR NE PAS être lu, mais il est des hommes et des femmes qui écrivent dans l'espoir SECRET d'être un jour lus. Ou peut-être plus justement :
entendus... Alors il faut comprendre qu'ils n'écrivent pas mais parlent. Presquevoix - le mot est plein de sous-ENTENDU. ;-)
Ecrire est un espace bien plus large que la littérature ...


Arthémisia 03/02/2010 21:24



Je me porte en faux. Je connais des écrits  absolumet intimes, totalement personnels qui ont été écrits pour personne; juste comme une libération, un
crachat, une nécessité d'urgence, une large respiration.
Une histoire entre soi et soi. Pire un interdit de l'Autre. Une masturbation parfois aussi.
J'en ai plein mes tiroirs.
Mais oui, un champ bien plus large que la littérature.



gballand 03/02/2010 19:06


Ecrire pour ne pas être lu, ne serait-ce pas le comble, pour un écrivain ?


Arthémisia 03/02/2010 19:09



Et pourtant...
Tant de mots repliés au fond des encriers.
Tant de toiles empilées dans les poussières des ateliers.
Tant d'inaccepté...
N'est ce pas le comble d'un étouffement?



varna 03/02/2010 14:07



Mon grain de sel dans le sablier :
1) Comme toujours chacun parle de "l'artiste" et non de lui-même, artiste en puissance, voire en vanité. (car il peut être vain de vouloir l'être !) 
2) Si j'étais artiste, ça me ferait une belle jambe de le savoir. J'aurais juste besoin de me le rappeler à chaque contact humain puisque c'est lui, c'est les autres, qui veulent que je "le"
sois. (Mais bien sûr je peux aussi, môa, en jouer !)
3) J'en déduis que je n'ai sûrement que faire d'une définition donnée si je veux créer. MAis qu'il me la faut si je veux me montrer. ;-)



Arthémisia 03/02/2010 16:26



Mais bien sur Varna, car l'évidence fait que la création -ou pour faire plus direct disons l'Art - vient avant l'artiste. Il n'en a que faire du nom
qu'on lui attribue; Il fait.

Créatif, créateur, ...et si ce qu'il fait est qualifié d'Art, qu'il soit cité comme artiste mais qu'il ne se dise pas artiste avant de naître à la Beauté.
Le bonheur du faire vient bien  de la création (le fait même de créer) et de la créature (L'objet d'Art) ...et certainement pas du titre qu'on (se) donne (au
créateur)



simone 03/02/2010 11:56


Ni humble ni orgueilleux
le grain de sable parmi les grains de sable
reste entier.


Frédéric 03/02/2010 03:16


qui n'en a pas envie ?
finalement l'artiste est peut être celui qui l'assume en l'extériorisant au maximum par son art ?

bises à toi



-----------------------------------------
Le tome 2 de la BD de Zem est sorti !
http://tiny.cc/ZEM2
-----------------------------------------


Arthémisia 03/02/2010 06:15



L'assumer, je ne sais pas....mais le dire, oui!
Bisous
Arthi



bleu virus 02/02/2010 22:37



Arthi, ce soir tu me manques !


!



Arthémisia 03/02/2010 00:02



Mais c'est une déclaration d'amour....!



bleu virus 02/02/2010 22:01


Oui Arthi ce que dis Petra est trés juste et cela m'a beaucoup plus aussi mais je crios que j'ai été un peu maladroit dans le com que j'ai laissé à son intention. En fait je pensais réllement que
cela collait avec ce que l'on peu lire là:

http://lungtazen.wordpress.com/

et j'ai hésité sur la formulation;

 Voilà Petra c'est réparé !!!



Arthémisia 03/02/2010 00:01



Chacun sa philosophie de Vie. Lung Ta te parlera bien mieux que moi du rapport de la création artistique et du bouddhisme.
Et je crois Pétra suffisamment intelligente pour prendre avec humour ta réponse; pas de soucis!



elocus 02/02/2010 21:01


Le narcissisme signifie en quelque sorte "tomber amoureux de sa propre image" n'est-ce pas ? Je ne crois pas que l'on puisse être un peu narcissique tout comme on ne peut pas être un peu amoureux.
Du moins, personnellement, je ne l'ai jamais été "un peu" :-) . Je ne crois pas qu'un artiste soit par définition narcissique, la plupart du temps il est fier, très fier de son oeuvre, de son
accomplissement. Bises


Arthémisia 02/02/2010 23:57



Oulala! Fier, très fier de son oeuvre?Je pense fréquenter suffisamment le milieu
artistique pour te dire que je connaîs pléthore d'artistes (plasticiens) qui ne le sont pas, qui vivent dans un doute récurrent, et qu'une insatisfaction permanente fait avancer.
ET quand il sont contents de leur travail, ils éprouvent une joie, un plaisir intense, celle d'avoir réussi à aller là où l'Art les a conduit. Ce n'est pas de la fierté mais une sorte
d'exultation qu'ils ont besoin de partager comme on aime à partager la jouissance sexuelle.
Créer, c'est être avec soi-même pendant tellement longtemps et si intensemment qu'au moment du jaillissement sugit de façon violente ce besoin d'aller vers l'Autre pour lui offrir la
création.
Créer c'est beaucoup aimer...
mais ceci n'est peut-être qu'un ressenti personnel...
Bises
Arthi



joruri 02/02/2010 14:15


Salut bleu !
Je suis sûr qu'Arthi est contente que son blog permette de communiquer !


Arthémisia 02/02/2010 18:15



mais oui!!!!



bleu virus 02/02/2010 13:39


SALUT JORURIII !!!! Passé chez toi mais n'ayant pas trouvé l'inspiration, je profite de l'ocasion qui m'est donné pour t'adresser ces quelques mots; serais sans doute dans l'obligation de
"payer " un impôt (un pot !!!) sans doute ! à Arthi, vu l'utilisation abusive que je fais de son blog !!!  Amitiéssss


Arthémisia 02/02/2010 18:15



Mais bien sur! Une petite coupette ou bien un Martini-Gin, ça m'ira très bien. A votre santé les garçons!



joruri 02/02/2010 13:22


Juger et mesurer ne sont pas synonymes...


Arthémisia 02/02/2010 18:14



Et pourtant ils font mal, également tous les 2.



bleu virus 02/02/2010 13:19


T'as fait un bac + option boudha pétra ??????

 tous les cas c 'est trés... logique comme formule ce que tu dis
 



Arthémisia 02/02/2010 18:12



Ca existe ça Virus?
Eh oui, Petra a rudement raison.



joruri 02/02/2010 13:15


Tout dépend à quelle source sont puisés l'un et l'autre...


Arthémisia 02/02/2010 18:11



L'Artiste ne puise qu'en lui. Ses solutions ne sont que dans son ventre.



(georges Bataille) 02/02/2010 13:08



L'orgueil est de monter toujours vers un sommet


L'orgueil est la même chose que l'humilité: c'est toujours le mensonge. - 



Petra 02/02/2010 12:57



L'humilité qui juge le narcissisme est narcissique, l'atruisme qui se place au dessus de l'égoisme est égotique.


J'en ai rien à faire de tout ça ; j'aime la créativité. Celle des autres autant que la mienne. Et alors ?!

Beezoo



Arthémisia 02/02/2010 18:11



YES!!!
Cela me va droit au coeur!
Car le plus important c'est tout le même la création, le plaisir du faire et de le partager.
bisous
Arthi



joruri 02/02/2010 12:05


Existerait-il un artiste sans égo ?
Je le crois.
Ni vu ni connu,
il serait celui qui voit et qui connait...


Arthémisia 02/02/2010 18:09



L'Artiste qui voit et qui connaît n'a à mon sens plus rien à dire; un artiste doit tjs être en état de questionnement. S'il sait, il s'arrête, se copie et
devient l'ombre de lui-même; Une vaste et désolente répétition.



juliette 02/02/2010 10:47


C'est pour moi une évidence, écrire, peindre surtout, pour soi-même, c'est le chat qui court après sa queue
Je ne crois pas que ce soit de la vanité, nous avons besoin de communiquer, c'est humain et salvateur


Arthémisia 02/02/2010 18:07



Merci de souligner qu'il ne s'agit pas de vanité.
Le recueillement, la solitude dont à besoin l'artiste, le fait parfois passer pour quelqu'un d'égoïste alors qu'il est dans le sensible à 100%.



bleu virus 02/02/2010 10:41


En fait qlqe soit le statut de l'être humain les besoins fondamentaux restent identiques, Amour estime de soi ...sont notre pain qoutidient qu'on le veuille ou non. L'artiste est souvent fragile.
Sa fragilité est souvent la blessure qui délivrera la perle. 

"on se voit, on se touche, on s'eclabousse"

Bv


Arthémisia 02/02/2010 18:06



Je suis tout à fait de ton avis. L'Artiste reçoit plus facilement parce qu'il accueille plus facilement ; sa sensiblité le rend plus fragile et plus
demandeur probablement. Mais sa demande celle identique à celle des autres humains...d'être écalboussé!



nora 02/02/2010 09:46


Très juste !
J'écris pour le vent, dans l'ombre, contre tout, par défaut, par dépit. Donc je ne suis pas une artiste.

Bises Arthi. Je pense beaucoup à toi.


Arthémisia 02/02/2010 18:03



Rires!
Car le vent s'oppose au calme, l'ombre à la lumière, le tout au rien, le défaut au plein, le dépit à la joie. Donc tu n'es pas seule: en face de toujours quelque chose ou quelqu'un.
Bises et merci de tes pensées, Nora.
A.



Semeuse 02/02/2010 09:01


D'être aimé...là est la folie de l'artiste sans doute ?!!!
bizzz


Arthémisia 02/02/2010 18:00



J'ai eu la chance de rencontrer Jean Noël LASZLO récemment et je crois pouvoir affirmer qu'il ne renierait ce côté de sa personnalité.
Biz