Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1115 - Lieu commun

Publié le par Arthémisia

http://www.allpaintings.org/d/116005-2/George+Frederick+Watts+-+Endymion.jpg

 

 

A la marge du jour

Sur ta peau nue

Reçois

Le lait mystérieux du monde

Par les chemins des ombres

Devient homme de la lionne

Et laisse toi guider par la trace de sa main.

Livre à la Beauté

L’éternel abandon de tes songes.

Jouis et endors toi

Endymion,

Infiniment épris de la rondeur du temps.


La visiteuse te veille.

Ne crains rien de la nuit.

Elle est votre idéal

Commun.

 © Arthémisia – fév.10

Avec : Endymion – George Frederick WATTS

Commenter cet article

ren 09/05/2015 22:38

-

Suivre la rondeur du temps,
Tout au long de la nuit ;
Abandonner les songes aux mains,
Et être surpris par le chemin des ombres .
Qui, sans pourtant éclairer, guide
D'une cartographie moite . :

Un parcours que l'on aimerait prolonger,
Loin, pensant atteindre la terre de beauté …
Mais on perd rapidement le nord,
L'aiguille de la boussole s'affole ;
De fauve rugissant, nous voilà renvoyés,
D'un coup à notre existence ;
L'extase : une lueur éphémère,

Entr'aperçue,
Juste avant le sommeil,
Qui nous dépose ,
ainsi l'écume sur le sable,
Quand la vague se retire,
A la marge du jour .

RC

Arthémisia 10/05/2015 08:08

Réponse dans mon billet de ce matin : http://corpsetame.over-blog.com/2015/05/1777-la-nuit-liquide.html

michelgonnet 07/02/2010 18:52


C'est beau ! (sourire)

Belle et douced soirée.


Arthémisia 07/02/2010 18:54



Les communautés de pensée sont toujours belles!
Bises
Arthi



Cyrod 07/02/2010 00:30


Complétant le cercle
Ils sont l'univers
Le temps d'un instant infini
Renouvelable

L'amour par intermittence relie les instants disjoints
Et le temps est pointilliste 


Arthémisia 07/02/2010 15:23



Je pense parfois que l'Amour n'a que faire du temps.



marlou 05/02/2010 00:07


J'en apprends des choses... Et avec des mots si agreables a lire...Merci!


Arthémisia 05/02/2010 06:43



La mythologie est une source éternelle d'inspiration, Marlou.



erellwen 04/02/2010 21:34


Magnifique!
D'une sensualité propice aux rêves abandonnés.


Arthémisia 04/02/2010 21:38



Un ami que je questionnais récemment, m'a dit que le moment où il aimait le plus sa femme c'est quand elle dormait.
Après un sourire, j'ai compris qu'il parlait bien évidemment de l'abandon serein et confiant qu'elle lui offrait. Le sommeil aux côtés de l'Autre hors mis son aspect symbolique est un don très
grand.



juliette 04/02/2010 17:12


Quel beau moment de tendresse
Bises


Arthémisia 04/02/2010 17:16



La communauté de la nuit, Juliette....
Bises
Arthi



Petra 04/02/2010 15:20



Moi aussi, je la vois plutôt douillette, délicieuse.


Que veux-tu dire par "la rondeur du temps" ? Cela m'intrigue beaucoup car depuis mon enfance (8 ans) j'ai le sentiment intuitif (ou fou ?) que le temps n'est pas linéaire mais sphérique. Toute
fois, je ne saurais l'expliquer...


Beezoo



Arthémisia 04/02/2010 16:56



Selon la légende Artémis aurait obtenu de Zeus qu'Endymion garde sa jeunesse grace à un sommeil éternel.
Sur Endymion, le temps n'a pas de prise, voilà pourquoi je parlais de la rondeur du temps. A voir donc ici plutôt comme de la netteté, de la sphéricité, de la rotondité, une absence
d'angle et donc d'accroche. 
Cela se lit aussi dans le fait que les jours succèdent aux jours, les nuits aux nuits et que le temps se répète inlassablement (heureusement avec des visites de la belle!)

Kisses
Arthi 



joruri 04/02/2010 13:27


Jene parlais pas de l'intitulé mais de la sensation que j'éprouvais à la vue de cette toile. Elle a quelque chose de térriblement oppressant. A mes yeux en tout cas.
Joli drapé, mais dans lequel on suffoque un peu.


Arthémisia 04/02/2010 13:36



J'avais bien compris.
Je t'accorde qu'on peut voir dans le sommel d'Endymion, et dans présence enveloppante de Diane quelque chose de suffoquant.
Ma lecture en est autre. J'y vois un enrobement, une protection, un cooconning douillet, et surtout beaucoup de tendresse de la part de la déesse qui veille sur son unique amant
éternellement "bloqué" dans la nuit.



joruri 04/02/2010 08:49


Il règne ici dans ce tableau une promiscuité etouffante. Et toutes ces formes de plumes...
c'est un coup à faire une crise d'asthme !
Quant à l'incube...


Arthémisia 04/02/2010 13:21


Il ne s'agit pas d'incube (ni de succube ) mais d'Artémis (Diane) et de son seul amant, Endymion.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Endymion
http://fr.wikipedia.org/wiki/Artemis


Stellamaris 04/02/2010 00:20


Très beau poème ! Bises.


Arthémisia 04/02/2010 06:05



Merci Stellamaris.
Belle journée.
Bises
Arthi