Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1116 - Entre ciel et mer, Papa

Publié le par Arthémisia


 http://www.artinfo.com/media/image/98376/ForgUntitled.jpg 

 

 

 

 

Parce que tu me manques

 

Je veux croire que tu es là.

 

 

© M.

 

Avec : Günter FROG - Sans titre
(Cliquez sur le tableau) 

Commenter cet article

tilk 07/02/2010 21:03


croire en lui c'est le faire exister...
besos
tilk


Arthémisia 07/02/2010 21:17



Un jour j'ai douté de lui. Ca a été terrible. Aujourd'hui d'autres certitudes m'habitent avec beaucoup de sérénité.
Bises
Arthi



O. 06/02/2010 17:50


peut-être as-tu raison, entre v ivants on se crée des barrières de "non-dits" de "j'ai cru comprendre"" de "je n'ose pas"......
Bisous


Arthémisia 07/02/2010 15:16



J'en suis certaine. Le poids de l'éducation, de l'héritage familial, de la culture formatée, les barrrières économico-sociales, le sexe, l'âge....sont autant
d'entraves à la communication.
bises
Arthi



O. 06/02/2010 09:43


mais hélas, la barrière est infranchissable
Cependant la pensée peut tout
Bisous


Arthémisia 06/02/2010 10:39



Je ne crois pas à la barrière. Il me semble que si elle est, elle existe beaucoup plus entre les vivants.
Bises
A.



Kranzler 06/02/2010 06:26


"Parce que tu me manques
Je veux croire que tu es là"

Le genre de musique qui me trotte dans la tEte à peu près tous les jours, à des moments où je ne m'y attends pas , et parfois Ca ne fait pas mal.


Arthémisia 06/02/2010 10:37



Clique sur l'image et....http://www.dailymotion.com/video/xpny_jacques-brel-jeff_music



Ut 05/02/2010 14:52


Oh non! Tes connexions fonctionnent à la perfection!... heureusement pour moi : j'en profite :)


Arthémisia 05/02/2010 15:01



Pas hier après midi  : j'étais HS!



Ut 05/02/2010 12:56


Rire! Moi je dirais "Allo JN?" ;)


Arthémisia 05/02/2010 14:38



Il est neurologue, pas psychanalyste!
Sous-entendrais tu que j'ai qq. connexions défaillantes?!!!!



joruri 05/02/2010 12:40


Que voilà une peinture problématique... Agréablement problématique.
On pense à la fois à une serviette de cantine, et à la sobriété du zen le plus pur.
Problématique...
Problème de la dualité, de l'altérité. Quelque chose qui rappelerait presque Emmanuel Lévinas dans cette rencontre de deux altérités...Elle semble dire: je ne cherche pas à plaire, mais à être.
Il y a une froideur mélancolique. Et un "halte là" dû à la rectitude intransigeante des lignes. Avec un avantage net pour la verticale. Ou bien un élan brisé.
Problèmatique.
La photo qui en est faite manque de luminosité. Sous une autre clarté sans doute
deviendrait-elle une autre parole.


Arthémisia 05/02/2010 14:37



Pour la clarté, là est le problème des oeuvres d'Art sur Internet.

Ton élan brisé me plait bien, car la confrontation verticalité/horizontalité est très forte, mais élan quand même, je  dirai même élévation, ou du moins son désir.
Etre, oui, malgré l'adversité.
Quant aux couleurs, froides d'après toi, je les lis tout à fait dans une symbolique simple, d'eau et de ciel ce qui est la symbolique que j'attache à un homme particulier, mon père.

Merci pour ta lecture de l'oeuvre. Cela m'ouvre de nouveaux horizons de réflexion.



simone 05/02/2010 09:30


(ne)PA(s)!(ne) PA(s)!


Semeuse 05/02/2010 08:32


Tu vois, tu nous parles de lui, tu le fais être.
Bizzzz


Arthémisia 05/02/2010 10:35



Il est. C'est un fait assuré.
Bises
Arthi



Ut 05/02/2010 07:57


Il est une partie de toi (une grosse partie), alors oui, il est là :)


Arthémisia 05/02/2010 08:01



Merci UT.

Allo Docteur  FREUD? J'ai besoin d'un RDV, je crois...



Renard 05/02/2010 00:46


Il m'arrive aussi de me faire croire que ceux que j'aime et qui sont partis sont là...
Bises de nuit à toi 


Arthémisia 05/02/2010 06:44



Peut-être parce que nous leur souhaitons le lieu le plus beau.