Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1124 - De l'écriture comme vacillement...

Publié le par Arthémisia


MOSER-Koloman-Le-Marcheur.jpg

 

« La littérature ne permet pas de marcher, mais elle permet de respirer. »

Roland BARTHES

(Qu’est-ce que la critique ?)

 

« Les poètes boitent tous. »

Guy GOFFETTE

 

Avec : Koloman MOSER – Le Marcheur

Commenter cet article

tilk 16/02/2010 22:56


ah ...je viens de comprendre...c'est pour ça que je boite alors....
besos
tilk


Arthémisia 17/02/2010 10:58



L'essentiel c'est quand même d'arriver à rester en vie, non?
bises
Arthi



châtaigne 16/02/2010 18:48


C'est la littérature qui permet de tenir debout. La danse c'est encore autre chose, j'imagine.


Arthémisia 16/02/2010 20:46



La danse, ça permet peut-être de "tomber" plus gracieusement....
J'aimerai l'avis de Gérard de Nerval, d' Ernest Hemingway, de Primo levi, de Stephan Zweig, de Mishima...



châtaigne 16/02/2010 17:20


elle permet aussi de tenir debout.
Mais où le peintre rencontre-t-il des hommes nus qui marchent à part dans son imaginaire?


Arthémisia 16/02/2010 20:42



Que oui! C'est même la substantifique moelle de bien des vivants, écrivains comme lecteurs.

Des hommes nus qui marchent...c'est très facile à trouver : dans des ateliers d'artistes, et des cours de dessin de nu académique.
Tu veux des numéros de téléphone?!!!



laurence 16/02/2010 13:42


c'est drole moi la danse me permet de respirer d'évacuer tout ce qui fait mal quant à l'écriture elle me ratache au passé. Et avec tout cela j'avance ...


Arthémisia 16/02/2010 20:39



Il me semble que tous les Arts, même s'ils nous font trembler, vaciller, boitiller, posent une question mais ne la ferment pas. C'est en ce sens là qu'ils ne
peuvent être des vérités, la vérité.
Rappelons nous la maxime qui se trouve sur le fronton du bâtiment de la Sécession viennoise et qui dit : "A chaque siècle son Art, à chaque Art sa liberté".
C'est justement cela qui fait avancer les artistes.