Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1165 - Maux

Publié le par Arthémisia


A Ut et à Marie Do.

 


 


Maux de tête ou de queue. Maux de ventre ou de cœur. Les motifs sont pléthore pour être de souffrance.

Mauvaises pensées, vomis de l’âme, maux d’esprit, aux bas maux : lamentables !

Tu as tu tous les maux. Tu as tu tous tes maux.

Tu les as même maudits.

Malheur aux maux !

Omets-les ! Occulte-les ! Cache-les ! Motus et bouche cousue.

Enterre-les ! Jette-les dans la fosse…

 

Mais ne t’étonne pas de voir un jour sortir du tumulus des maux, un mot qui dit « Je t’aime ».

 

©Arthémisia – avril 10

 

 

Avec : Edvard MUNCH – Femmes sur la plage.

Commenter cet article

claire 02/05/2010 09:07



oh, et bien je suis daccord avec Joruri... rosée de l'âme... c'est si bien dit


jetons tous nos maudits maux et on verra fleurir le vrai " je t'aime " c'est ce que j'ai lu dans ce texte qui m'a beaucoup touchée.


quelqu'un a dit ( aie je ne sais plus qui ... ) "la peine est inévitable la souffrance est en option" .



Arthémisia 02/05/2010 13:31



Sur le coup, l'orage fait mal. Le couteau remue dans la plaie et le coeur est au bord du vide.


Mais il s'agit  d'arriver à surmonter les obstacles, en relativisant, en étant aidé et en laissant souvent le temps faire son ouvrage de paix. Chacun
doit pouvoir trouver la source de sa force et renaître de sa douleur, éclairé et armé pour ses nouveaux combats.


Les "je t'aime" ça sert à ça aussi...à réchauffer l'âme qui a froid.


 


Merci de ton passage Claire.


Belle journée


A.



sweet 25/04/2010 22:46



Bonjour, de passage  par la communauté, je me suis arrêtée.


J'ai aimé ce que j'ai lu jusqu'ici. je reviendrai certainement.


Salutations Sweet



Arthémisia 25/04/2010 22:56



Bonjour Sweet,


De quelle communauté fais tu partie?


Merci de ta visite. La porte reste ouverte (sauf en cas d'eng...!) : reviens quand tu veux!


Amicalement


Arthémisia



lutin 22/04/2010 00:42



A genoux


j'ai mouillé la terre


sur le ventre j'ai crié


j'ai crié son nom


bouche collée au sol


mes mots se sont enfoncés


je les ai vus disparaître


 


lutin



Arthémisia 22/04/2010 05:58



Ceci serait il un enterrement en bonne et dûe forme?Il ne resterait donc plus qu'à faire son deuil et à redresser la tête?



juliette 21/04/2010 17:20



je l'attends de nouveau, je ne m'en suis jamais lassée


Bisoux



Arthémisia 21/04/2010 17:34



Qui pourrait être celui qui s'en lasse? Une pierre?


Bisous


Arthi



Clarinesse 20/04/2010 20:29



Pareil ! :(


Quand trop de maux, n'a plus de mots...


Même le dernier.



Arthémisia 20/04/2010 20:31



Quand les derniers seront-ils les premiers?



joruri 20/04/2010 19:26



Que de déchirements pour un "je t'aime".


N'y en aurait-il pas un, plus oléagineux, qui serait comme le débordement de la rosée de l'âme ?


 



Arthémisia 20/04/2010 20:30



Peut-être Joruri.Jusqu'à ce jour, je ne l'ai pas rencontré.



francis 20/04/2010 05:56



Des mots pour guérir les maux...?



« …Un malhonnête stratagème
Ces trois mots là n'affirment pas
Il y a une question dans ‘ je t'aime ‘
Qui demande ‘et m'aimes-tu, toi ? ‘ … »


   


http://streetcornersociety.files.wordpress.com/2009/12/edward-munch-le-cri-8903.jpg



Arthémisia 20/04/2010 06:06



Et pourquoi pas?Et pourquoi ne pas oser avouer dans son Je t'aime qu'il en attend un autre? Est ce honteux d'avoir envie,
besoin des mots de l'Autre, de sa tendresse et de tous les signes possibles de son affection? Pourquoi se refuser l'Autre?


 


Pourquoi dans ce Je t'aime ne voir qu'un stratagème, un calcul? Pourquoi ne pas croire à l'Autre?


Il me semble que l'Amour doit passer par une mise à nu, par la question de l'authentique. Sinon, qu'y ferait-on? Une sorte de
commerce?


 


Et ne pas dire "Je t'aime" n'est-ce pas là  le pire stratagème?.....





"Je te donne mes espoirs cachés
Je te donne mes incertitudes..."
....chantaient Elton et France.