Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1189 - ...pas un ours qui danse

Publié le par Arthémisia

 

http://img1.focus-numerique.com/focus/news/CFV39/Ours_pompon_800.jpg


« Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse... »


Aimé CESAIRE  - Cahier d'un retour au pays natal

 

Avec : Museau de l’Ours blanc – François POMPON – Photo volée

 

Commenter cet article

Moukmouk 06/06/2010 20:35



et poutant l'ours danse : http://pohenegamouk.free.fr/index.php?post/2009/12/02/Lours-
qui-danse



Arthémisia 06/06/2010 21:04



Merci de ton passage chez moi Moukmouk.Je te fais ici la même réponse que chez toi où selon ce que tu décris,  je perçois toute le profondeur intime de
la danse de l'ours. Elle rejoint totalement celle de l'Homme qui crie d'Aimé Césaire car il n'est pas un animal d'attraction, une fantaisie curieuse, une attraction mais l'image d'un contact
intime avec la Nature, sa nature.


Dans le silence blanc.


Cordialement
Arthémisia



O. 24/05/2010 22:59



tu as raison, ne jamais se croiser les bras...


Bisous



Arthémisia 25/05/2010 06:05



En tout cas, savoir ses vulnérabilités et les éventuels coups bas de l'Autre.



O. 23/05/2010 17:35



Peut-on jamais $etre spectateur ?


Nous somlmes obligés un jour ou l'autre d'agir


 


Bisdoux



Arthémisia 23/05/2010 18:17



Encore faut-il agir en conséquences. Certains tournent le dos très facilement tu sais. Certains jugent et coupent les tête.  Certains aboient et mordent
aussi.


Bises


Arthi



frédéric 23/05/2010 07:26



Je garde cette citation (qui m'aura permise de connaître le proscencium) en mémoire écrite et l'image des courbes parfaites de cet ours en mémoire visuelle (d'autant plus que bientôt il
est probable qu'on n'en verra que dans des espaces protégés)


bon week end


frédéric



Arthémisia 23/05/2010 18:14



La structure très lisse de l'Ours de POMPON nous le rend particulièrement accueillant, comme le Teddy Bear de notre enfance, celui contre lequel on
aimerait encore pouvoir se lover les soirs de détresse, les jours de désastre.


Bises


Arthi



Bifane 22/05/2010 21:04



Il y a, chez ceux qui ont souffert, une connaissance et une vision de la souffrance qui se reconnaît si bien...


Et pourtant, celui-là aussi préférait l'apaisement au ressentiment et le recherche de la compréhension à celle de la vengeance.


Et celui-là aussi, on s'applique et l'on s'appliquera plus que jamais à l'oublier.



Arthémisia 22/05/2010 21:27



J'espère que tu te trompes. Ce serait oublier l'homme dans ses abîmes et ne s'intéresser qu'à la surface.


Mais j'ai peur comme toi de l'oubli. Peur de la superficialité des rapports humains , de l'occultation des problèmes au profit des plaisirs rapides et du
bling-bling,  du shoot à tout va et sans autre intérêt  que l'immédiateté.


Où sera l'Autre? Oui, j'ai peur. Très peur.



francis 22/05/2010 16:21



" ...gardez - vous de vous croiser les bras en l'attitude du spectateur..."


la plus part des hommes dans le monde ne sont que secpctateurs,bon public,pour le cinéma,bons auditeurs pour la musique,bons critiques pour " les arts " heuseusement d'ailleurs qui d'autres
qu'eux encourageraient la création , car tout le monde ne peux,ne sait créer,peut - ête juste sa propre vie et encore...


http://www.youtube.com/watch?v=UbwGPnqBQ8M


 



Arthémisia 22/05/2010 16:33



Mais celui qui crie ne se veut pas artiste ; il cherche simplement une écoute, un regard (je me répète...) quelqu'un qui entendra ce qu'il a à
dire.


Crier n'est pas créer bien sûr, mais le cri (même s'il n'est pas de MUNCH) mérite tout autant (voire même peut être plus...là n'est pas la question)
d'attention.


Question d'humanité et pas de spectacle.


Question de survie aussi parfois et ceci même si l'Art est souvent aussi une forme de cri.


 



marlou 22/05/2010 15:36



Si la conscience est là, il y a de fortes chances que les oreilles fonctionnent...


Quel monde !


Je t'embrasse Arthi.



Arthémisia 22/05/2010 15:43



Je crains que la conscience ne soit justement plus bcp là, pas plus  l'intelligence , à commencer par celle du coeur.


Mes bises


Arthi



UtEh ben dis donc! 22/05/2010 11:19



Nous faisons, nous crions... dans le vide où je ne sauterai pas : c'est tant pis pour ceux qui ne voient ni n'entendent.



Arthémisia 22/05/2010 11:26



Les anges te retiennent. Un ange. Un archange, même!


Ceux qui ne voient ni n'entendent s'en fichent royalement ...Il peut leur tomber des cadavres sur la tête, je crois bien qu'ils n'entendraient pas le bruit
de leur chute. Ce sont les fous qui tombent, tu le sais bien.


Et ce sot, ce saut ....(oh le méchant lapsus!)... n'est peut-être qu'une forme volontaire d'eugénisme.



UtEh ben dis donc! 22/05/2010 11:14



Mais qui entend? Qui regarde depuis dedans?


Il semble que nous aurons beau crier.....................



Arthémisia 22/05/2010 11:17



Alors se taire?


Alors sauter?


Car il faut bien faire quelque chose, non?



Nova 22/05/2010 10:57



J'aime bien cette phrase



Arthémisia 22/05/2010 11:02



A savoir que nous ne sommes pas au spectacle, que nous avons bien plus qu'un simple devoir d'écoute et de regard.


D'autant qu'un jour c'est peut-être nous qui ferons le spectacle.



nathalie 22/05/2010 10:43



On l'entend à nouveau beaucoup ces jours-ci cette jolie phrase, c'est bien, qu'on l'entende, encore et encore !!



Arthémisia 22/05/2010 10:55



Ca dérange un homme qui crie...