Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1235 - Sexe Sexe Sexe* - (suite au billet n°1234)

Publié le par Arthémisia

 

 

http://media.paperblog.fr/i/85/854055/olivier-debre-expose-chenonceau-L-5.jpeg

 

 

 

Dans mon ventre

Toi

Retrouvé

Jus

Flot

Sexe

Sexe

Sexe

Rose

Rose

Au goûter

Relire

Rester

Flot

Se perdre

S’abîmer

Emission

Veiller

Quatre heures

Pharoah

Retrouvés en plein jour

Vigilance d’être

Sexe

Sexe

Sexe

 


Copyright © Arthémisia – juillet 10


 

Avec : Olivier DEBRE – Rose de Ouarzazate - 1991

Commenter cet article

joruri 30/07/2010 20:43



Moi, je ne pense rien... C'est d'un commode ! De toute façon, ce sont les visages qui m'attirent. D'où le fait de laisser allumé.


(Oops, pardon, j'ai glissé... )



Arthémisia 30/07/2010 21:01



Tu n'as pas vu ma peau de banane?


 


"Le visage c'est ce qui interdit de tuer".


Emmanuel LEVINAS


Désolée, je fais sérieux! Mais oui, on laisse allumé!



bleu virus 27/07/2010 22:44



Pas facile de vivre sans exprimer l'énergie sexuel qui est la base de tout. La frutration engendre forcement  la violence puisque c'est à la base  une violence que l'on se
fait à soi même!!! Perso je suit en réaction avec tous les aspect autoritaires que je rencontre; on vante le corps et la beauté partout je ressents donc comme
une injonction le fait  de céder aux tentation du corps,  mais ce n'est pas de l'amour! le désir est le moteur du commerce, on le favorise. La force  je la trouve
donc  dans une résistance farouche à ce qui me "saute à la figure" en permanance: nous somme des êtres séxués . Mais je dissocie ce regard qui appartient à mon histoire personnelle de la
société quin nous sollicite dans ce domaine . J'ai fait un brun de naturisme à distance en bordure de lac c'est un exercice périeux!. Aujourd'hui c'est: tu veux vivre à poil tu vas dans
un camp mais si tu souhaites juste exercer ta liberté dans des lieux qui appartiennent à tous le monde malgres tout le déballage de nos moeurs et des images équivoques diffusées  tu
prends un  risque; pour finir je dirais juste ceci: le sexe est un vrai domaine de liberté on échappe alors à de toutes  réglementations; je m'inquiéte aussi de la montée de ce
totalitarisme exercé par la masse  "non reflective" (je veux dire qui n'analyse pas, se contente de juste voir le confort et le profit qu'elle peut tirer du système sans s'alamer
de sur quoi il repose)et par tout un chacun ; Le sexe est une porte  vers l'amour ;on parle bcp  d'amour et c'est cela qui  est rassurant mais le désir sexuel me semble
de plus en plus en voie d'ordonnacement.



Arthémisia 27/07/2010 23:52




Je ne sais si l’énergie sexuelle est la base de tout. La frustration, beaucoup de
gens la connaissent,Virus, pour x ou x raison et tous ne deviennent pas violents. Il y a tellement de gens seuls, tu sais. Il suffit d’aller le vendredi soir dans un supermarché et de compter les
hommes qui font leurs courses (pizza, whisky, saucissons et …préservatifs !)


 


Le moteur du commerce n’est pas le corps, Virus, c’est l’argent et le corps n’est
qu’un vecteur pour faire de l’argent ! c’est sordide mais c’est comme ça ; Tout, tout se vend et donc tout, tout est source de profit.


Je ne suis pas prude mais je déteste les corps affichés ici ou là dans le but de
vendre. Ce n’est  pas mon histoire à moi non plus : je n’aime pas dépenser de l’argent pour dépenser de l’argent (et pourtant j’ai autour de moi beaucoup de gens qui avancent cet
argument !). Je dépense quand j’ai besoin de quelque chose et je ne craque que pour des œuvres d’art. Le culte du corps, son idéalisation, c’est ça qui fait les plus grands frustrés !
les gens les plus malheureux. Et qui crée dans l’esprit du public des modèles très sclérosants.


 


Je crois que ce n’est pas le sexe qui est la porte de l’Amour mais l’Amour qui peut
être une porte vers la sexualité. Il y a tant de façons d’aimer, Virus, et tant de façons de faire l’Amour.


Je crois encore en l’humain et ose me dire qu’il réagit malgré tout à ces images
stéréotypées de corps qui n’ont plus rien de vrais et je crois peut-être de façon complétement utopiste et fleur bleue (Arthi est d’une naïveté dingue !) à la pureté des liens bien avant les
parties de jambes en l’air….et pourtant Dieu sait combien la vie me montre le contraire tous, mais tous les jours autour de moi !!!!


 










bleu virus 27/07/2010 10:22



"Vigilance d'être sexe" celle là je te la piquerai bien pour mes brêves de fin de mois si elles existaient ! la question: peut t-on
réellement diminuer cette vigilance et continuer  d'exister ?



Arthémisia 27/07/2010 14:37



La façon dont j'ai écrit ces mots a une grande importance :


Il y a d'abord "vigilance d'être" puis à la ligne suivante "sexe" et ce 3 fois.





Je différencie donc le fait d'être de la sexualité.





Et pourtant je sais  (d'expérience!!!....oulalal!) qu'elle est essentielle dans la construction, l'élaboration de l'être et je doute fort que les
mystiques vivent leur abstinence avec facilité. C'est là me semble -t-il qui fait en partie  leur force mais aussi leur faiblesse car ils ignorent une part de ce qui fait
l'humain.





Et je sais aussi (ma meilleure amie ayant 86 ans) combien la solitude et la vieillesse,voire la maladie,  apportent des manques de ce côté
aussi.





Alors il faut trouver d'autres moyens pour "être", combler les vides charnels par des pleins affectifs, échanger l'éros contre la tendresse, touver dans
d'autres Beaux d'autres bonheurs.





Je m'aperçois en écrivant cela que je n'ai pas vraiment de solution, que ce que je propose ce sont des paliatifs. En tout cas sans sexualité, il convient de
trouver une force ...ailleurs sinon c'est le plongeon assuré.


 



Joruri 25/07/2010 10:30



On est fait pour se couler l'un en l'autre. Devenir liquides.


Le sexe n'est que le vecteur d'un basculement dans l'être l'un par l'autre.



Arthémisia 25/07/2010 11:45



Mais oui! Le tableau de DEBRE est bien le reflet de ces flux, de ces jus, de ces osmose, physiologiques et/ou bien psychologiques. Il s'agit bien de fondre,
de se couler dans l'autre.


Ah, zut, c'est un peu tôt pour une glace!



Servanne 25/07/2010 09:39



Quatre heures d'amour !


Ouh lala, sourire


 


Je ressens dans tes mots "roses " une accélération du rythme, comme la peut de perdre une secone de ce moment pleinement vécu, le besoin de l'exprimer ...


 


Beaucoup de femme, de sensible dans la toile très érotique et douce ... J'aime beaucoup !


 


Merci Arthi pour tes mots sur mon billet de femme malheureuse à la solitude au manque , c'est ainsi aussi que j'ai lu ces toiles ... Mais le billet ouvert était offert à toutes les lectures
possibles ...


 


Bisous en rose majeur !



Arthémisia 25/07/2010 11:41



Mais c'est important de laisser les  différentes lectures s'exprimer (voir plus haut...hum...hum....!!!) . Chacun son sensible, son vécu, son
regard.


Je suis tout de même heureuse que ta perception rejoigne la mienne bien au-delà du simple corps nu et de la solitude des personnages. Il est important que
les images ne restent pas que des images, et que les humanités , qui plus est féminines pour ce qui concernent les 2 oeuvres que tu as exposées, développent plus avant les pensées qui en
naissent.


Cela est peut-être aussi et malheureusement une histoire d'expérience du plastique. La modeste expérience que j'ai, me fait penser que plus on regarde (les
oeuvres d'Art mais pas que...) et plus on "sait" regarder.


 


Quant à mon billet rose, il y a probablement dans mes mots et encore plus dans leur agencement  une certaine avidité, une gourmandise que le temps ne
doit pas saisir. La vie est courte, Servanne, très courte et le bonheur du partage parfois bien rare.


Zut, je parle comme un mémée!


Bisous rose


Arthi



francis 25/07/2010 06:50



  tu me fais...sourire,toi qui ne sais découvrir derrière cette chanson toute la poésie d'un poète " maudit "
par  beaucoup de " bobos "....


 



Arthémisia 25/07/2010 11:30



Pour moi la discussion est close : j'ai mes réponses.



Frédéric 25/07/2010 04:49



Tu as raison de te méfier de "beau ou bien" comme adjectifs, ce sont des "normes" ou des "jugements"


j'ai fait un peu vite


par contre "bon" est différent, puisqu'il parle d'un ressenti personnel


alors je dirais "sûrement un bon programme" 


Les retrouvailles, l'intimité partagée, la sexualité, l'extase, le jazz, la vigilance d’être ....


cela a de fortes chances d'être de bons moments, non ? 


Je préfère passer du saxe au sexe qu'un texte sur les taxes ou à un max de mex 


beau dimanche à toi (et faut aller écouter le Sax en dehors de la télé ou de la radio -même si c'est agréable- c'est la saison des festivals


ou vient par chez nous en écouter :


pas cher : http://goo.gl/aXiW


gratuit : http://goo.gl/eXhU


bises et pas de bases (mais bien plus) 


frédéric



Arthémisia 25/07/2010 11:28



Le bon comme tu l'entends n'a pas valeur de jugement puisque tu lui donnes le sens "d'agréable".


Mais le Bon moral (opposé au mauvais) correspond quand même à des modéles , à des normes sociétales, et à des jugements probablement hérités de nos religions
judéo-chrétiennes.


Si j'avais le courage je me remettrai à lire KANT...mais mon extase actuelle est beaucoup plus sensible et notamment musicale.


A Toulon nous avons aussi un super programme en Juillet


http://www.jazzatoulon.com/


et c'est toujours agréable (bon!bon!) quand on se balade en ville d'être surpris par un orchestre qui se produit sur une place, de se laisser tenter par un
verre en terrasse et de papoter un moment avec le bonheur....


Bises ! Bises! Bises!


Arthi





 



francis 24/07/2010 22:10



http://www.youtube.com/watch?v=OBPHesOGEBA



Arthémisia 24/07/2010 22:35



C'est bien le Ferré que je n'aime pas. Pire, que je déteste !!!


Mysogine comme pas possible et somme toute pas du tout dans son époque.





Je ne suis pas "chochotte" (ce blog a d'ailleurs été classé dans la catégorie "érotique", chez Erog,  pendant longtemps) mais je trouve bien
réducteur de chanter "Ton style c'est ton cul".


Les phallocrates, les machos, les bandeurs de tout poil (et à tout vent!),  les (é)cervele(t)s du zizi : Y'EN A MARRE!


 


Mon style il est dans ce que je peins, dans la façon dont je m'exprime, dont j'écris, dont j'aime que les choses soient faites, posées, là autour de moi,
composées, réfléchies, intelligement et avec sensibilité.





Mon style il est dans ma main posée sur la peau de celui que j'aime, dans ma bouche qui lui dit ce que moi seule et à lui seul le dit, dans ma caresse, mais
qu'il ne vienne pas me dire que mon style c'est mon cul (et quand même il le trouve sensass!) ...il prendrait, et il le sait, ma main dans la figure.


On est 2010 Bor.....! et qu'est ce qu'on a encore comme  boulot à faire pour arriver à un minimum de RESPECT!





Est ce parce qu'une femme ( moi en l'occurence!) se met à écrire un délire érotique (car il ne s'agit aujourd'hui que de ça...un jeu à partir de l'article
précédent) qu'il  faut lui sortir toute la sauce de la pire goujaterie? Une femme qui parle de sexe, qui s'amuse à le faire est -elle automatiquement indigne de respect?





Et que penserais tu Francis, si une fille te disait " Ton style c'est ton cul"? Réduire un être humain à ses fesses et à son anus...tu ne trouves
pas ça tout simplement  inélégant toi?





Au lit bcp de choses peuvent  être dites, me semble-t-il, Francis, surtout si les 2 partenaires vivent une osmose heureuse.


Mais dans la vie quotidienne, il est bon que les libertés verbales de la sexualité retrouvent une forme de retrait, justement pour mieux s'épanouir dans les
moments intimes.  Tout est tjs affaire de savoir juger le hic et le nunc car il y a des moments où le plus grand Amour ne saurait être altéré par le blasphème et l'arrogance
machiste.


 


Peut-être faudrait-il que tu médites encore un peu devant l'oeuvre d'Olivier DEBRE...?


 


Mais peut-être as tu cru que je parlais de Sexe?


Etrangement j'ai cru que je parlais d'Amour....



joruri 24/07/2010 18:00



Entre le corps et l'âme le cœur fait la balance.


Refrains roses et couplets bleus, ces deux-là se font violets.


 



Arthémisia 24/07/2010 20:26



tu as raison : tout cela n'est qu'une affaire de couleurs, celles du ciel au dessus de nos têtes...



chris@ 24/07/2010 08:53



Pharo...mer


halo...amer


ouiiiii... éphé...mer


fin...sexe...mer



Arthémisia 24/07/2010 10:30



Désolée. Ici ça fonctionne comme ça....:


-->>>http://corpsetame.over-blog.com/article-29519793.html



Frédéric 24/07/2010 07:27



finalement je sais pourquoi j'aime le rose 


 


amiité bises


frédéric bis



Arthémisia 24/07/2010 10:34



Il y en a tant de variantes!!!!


Bises et ...bises


Arthi



Frédéric 24/07/2010 07:09



Beau programme ! 



Arthémisia 24/07/2010 10:33



Beau? Es tu sûr de l'adjectif que tu emploies? Je me méfie tjs quand il s'agit de parler de Beau, de
Bien et de Bon...