Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1247 - Je ne sais rien de toi...

Publié le par Arthémisia

 

Une amie m’a offert ce tissu de coton imprimé sans savoir qui il représente, ce qu’il dit, ni dans quelle langue (peut-être du laotien?)

Pourriez-vous m’aider ?

 

 

 

10-08-04-Je-ne-sais-rien-de-toi.jpg

Commenter cet article

juliette b. 12/08/2010 18:33



J'espérais une révélation, hélas rien...



Arthémisia 12/08/2010 18:34



J'ai des pistes...Laisse moi du temps.


Bisous


Arthi



Ederza-Naturaimer. 11/08/2010 17:07



Je pensais à un dialecte indochinois, mais j'ai tout faux, enfin ça m'a permis de chercher cette énigme, amitiés


Birman (Mymr ; myanmar)



splus 11/08/2010 18:18



Je continue de chercher.





Cette après midi j'ai essayé d'aller au Musée des Arts Asiatiques mais j'ai trouvé les personnels qui fermait les lieux à 17h15 alors que le Musée ferme à
18H...


Sans commentaire.





Pas plus sur le fait que la boutique du Musée soit fermée jusqu'en septembre par manque de personnel.





Pour reprendre une  réplique d'un film très connu (! La Fabuleuse histoire d'Amélie Poulain...) :


 


Vive la France!



tilk 11/08/2010 00:47



c'est vrai que c'est une elle écriture...


mais mlheureusement je ne peu pas t'aider


besos


tilk



Arthémisia 11/08/2010 11:41



Je vais trouver, je vais trouver!!!


Bises


Arthi



joruri 10/08/2010 12:38



http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/asie/Bangladesh.htm


 


Ça pourrait être du Bengali. A cause des lettres surmontées de traits.



Arthémisia 10/08/2010 15:08



Le mystère reste entier. Mais Dieu que ces alphabets sont élégants!



joruri 10/08/2010 11:25



Je pense qu'il faut se concentrer sur la deuxième ligne en-dessous de la photo.


J'observe une constante du chiffre trois.


Je n'ai pas de voiture, plus de gaz et mon frigo est vide...Je vais faire du sport aujourd'hui...



Arthémisia 10/08/2010 11:36



J'ai eu des pistes par Frédéric; Je vais investiguer de ce côté (sites bouddhistes).


Bon sport et j'espère que tu as encore du pain ou des gateaux : le sport ça creuse!



bleu virus 09/08/2010 23:06



La seule réponse est l'amour. Si tu consacres un maximum de temps à l'étude de cette matière à travers toi et tous ceux que tu croises sur ton chemin alors tu ne perds pas ton temps. Ton bilan ne
sera pas que positif il faut tellement se tromper, et se tromper, mais qu'importe! vis, transpire, ris, chante, bois, souris et penses qu'il ya toujours plus malheureux que toi sur cette terre,
alors peut être tu seras heureux/se!!!  


A toi ami lecteur


... et au juste Arthi pour ton énigme j'ai pas la réponse sauf que cet homme qui évoque le calme intérieur, le lacher prise, la conscience à bel et bien vécu. Il nous parle sans doute du Boudha
et pour cela frederic pourrait peut être t'éclairer.


  



Arthémisia 09/08/2010 23:19



A posteriori, je ne trouve pas anodin du tout que les 2 discussions, celle sur le tissu, ce qu'il montre et ce qu'il dit, et la discussion sur la nécessité
de la vie issue du billet précédent et son  jardin merveilleux, se soient téléscopées.


La vie est aussi une énigme qu'il nous faut creuser parfois avec bcp de courage et parfois avec une énergie folle, pour comprendre, nous
comprendre.


Elle nécessite aussi l'intervention des amis....


Je ne sais plus si j'ai  déjà parlé de cette image à Frédéric. Il faut que je le contacte ; tu as raison. Il sait peut être.


Porte toi bien mon Virus Bleu  (ça me fait toujours drôle de te souhaiter du Bon vu le pseudo que tu portes!)


Arthi


 



francis 09/08/2010 22:53



 









Arthémisia 09/08/2010 22:59



Merci Francis. J'ai déjà vu ça car je fouille le net comme une folle.


Mais je crois que le mieux serait que je rencontre quelqu'un qui connaisse cette langue.



Karedig 09/08/2010 22:52



en effet, la police doit jouer...


 


et pour répondre à ta question: je viens de retrouver mon sourire joyeux, après une dizaine de jours de fortes tensions.


Je crois qu'assez rapidement il me faudra faire la mêm démarche que toi, j'attends le moment propice....


Je t'embrasse


 



Arthémisia 09/08/2010 22:57



Moi aussi, je t'embrasse fort.


Courage.


Arthi



Karedig 09/08/2010 22:40



voilà, tu peux voir un alphabet lao ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Lao_(langue)


je trouve que même si ça ressemble à l'écriture qui est sou la photographie, les lettres sont nettement différentes dans les écritures verticales de droite.


Peut-être y a-t-il plusieurs langues sur ce tissu?



Arthémisia 09/08/2010 22:47



J'ai peur que comme le disait Joruri, la police d'écriture fasse aussi beaucoup varier la forme des lettres. Le mystère n'est pas éclairci.


Je vais essayer de rencontrer une connaissance vietnamienne ; il aura peut être des informations.


 


Et puis j'aimerai aussi savoir qui est le personnage, un religieux, un notable?


 


Tu vas bien Karedig?



Karedig 09/08/2010 22:31



Et ben, t'es drôlement belle avec ton potentiel de joie. T'es si belle que c'est pas possible que la chance te sourie pas!  


Et sinon, suis allée faire un tour sur wikimedia commons, on peut y admirer qq paneaux en langue lao actuelle, cela n'y ressemble pas...


mais peut-être est-ce une langue sacrée... ça m'amuse bien ta quête, je vais poursuivre.


donc si tu veux voir un panneau en lao c'est ici: http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Fari-Wechsel.jpg 



Arthémisia 09/08/2010 22:36



Et encore là tu ne me vois pas sous mon meilleur jour : j'ai la tête qui tourne un peu!


 


Regarde à peu près au milieu de cette page. Je trouve que ça ressemble pas mal aux lettres de mon tissu :


http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/asie/laos.htm


 


Merci de m'aider Karedig!



joruri 09/08/2010 21:46







Arthémisia 09/08/2010 22:01



Voici un échantillon de mon potentiel de joie :


:0122:


!!!



joruri 09/08/2010 20:16



Un peu d'encouragement par çi, de soutien par là, une risette, un zeste d'attention par les temps qui se précipiten et quand la vie est duret, ça ne peut pas faire de mal.


Tout ce qui est or ne brille pas.



Arthémisia 09/08/2010 20:51



La bonheur c'est probablement ce saupoudrage d'élan du coeur, de douceur et de Beauté  à droite et à gauche. Ca donne un goût superbe aux jours, un goût
délicat d'amitié, d'amour.Et ça brille là, dedans.



Solveig 09/08/2010 18:57



Vos joutes verbales sont un pur délice!


 Je ne m'attendais certes pas, au vu du texte de Queneau illustrant la corbeille d'abricots, à lire des commentaires d'une telle portée philosophique ... tout ne m'est pas compréhensible, en
l'état actuel de ma réflexion, surtout sur la religion ... mais j'y travaille .


Soyez remerciés, tous deux, pour cette ouverture d'esprit.



Arthémisia 09/08/2010 19:20



Mais à moi non plus tout n'est pas facile. Joruri, lui  a trouvé son chemin. Il le chante avec du merveilleux plein la voix, sans prosélytisme et 
j'apprécie  en lui une authenticité rare.


Et je me plais à imaginer QUENEAU faisant des pirouettes dans sa tombe en nous lisant.


Comme quoi ce qui n'était au départ qu'une farce un peu hot, voire provocatrice (on ne se refait pas!) peut mettre du sucre plein le
coeur.


Merci à vous de votre passage Solveig.


La porte reste ouverte pour d'autres grands ou petits mots.


Arthémisia



joruri 09/08/2010 17:00



Merci, ça me fait plaisir. Ma circulation sur le web m'ayant passablement refroidi ces derniers jours.



Arthémisia 09/08/2010 18:11



J'ai vu chez toi ...ça "se fache " dur!!!


Tu veux une petite couverture? Un petit café?!!!!



joruri 09/08/2010 16:28



Bon courage.



Arthémisia 09/08/2010 16:30



Pour le tissu, ce n'est que du plaisir : chercher et acquérir des connaissances, c'est pour moi un apport incommensurable de bonheur.


 


Quant au reste...la fin du mois devrait apporter du neuf.


 


Merci de ce partage, Joruri.


Avec toi, c'est aussi toujours un bonheur....



joruri 09/08/2010 16:19



Ouais. Moi aussi j'en ai marre de la guerre. j'en ai bien assez chié pour ne plus me mettre martel en tête. Même si j'ai des combats, mon blog faisant foi, je suis résolument pessimiste. D'abord
parce qu'il n'est prévu nulle part de happy end, bien au contraire, et qu'il faudra bien qu'à un moement ou à un autre justice soit rendue pour faire un bilen de l'Histoire. Mais je comprends la
lassitude. Même si cette guérison que je n'espérais plus me permet de rester en pleine bourre même quand je dors à peine (entre autre innombables surprises que continue de révéler la guérison
susdite- à la limite j'en demandais pas tant ! ) j'entends bien qu'on puisse être las. mais lassitude ne doit pas devenir amertume, d'autant plus que l'amertume fatigue. Moi je crois que tu as un
potentiel de joie, aussi blessée sois-tu, tu as un potentiel d'allégresse. Tu ne le sais peut-être même pas toi-même, alors dans ce cas, je croirai pour deux.


Revenons à notre enigme alphabétique. j'ai observé que le tamoul ou le Thai pouvait, comme pour les polices occidentales, s'écrire avec des lettres plus ou moins cubiques ou rondes, C'est
selon...



Arthémisia 09/08/2010 16:26



Moi , avoir un potentiel de joie? SI TU SAVAIS COMME JE TE CROIS!!!!


Je me sais bien, je me sais joyeuse, je me sais qui fais la folle, je me sais totalement déjantée, je me sais libérée. Je me sais quand je suis 
libre.


 


Et pour en revenir à nos lettres j'ai vu sur  le net que selon les polices d'écriture utilisées, la forme de la lettre change énormément. Le mystère
reste entier mais je saurai, je saurai!!!!


 



joruri 09/08/2010 15:49



Les jugements dépréciatifs sur soi sont des murmures venus de l'ombre. N'importqe quel croyant expérimenté les balaye d'un mot. Personne n'a jamais rien fait de bon de sa vie. c'est tout juste si
on trouve du moins pire...Seulement, la mort, l'échec,  le jugement, le misérabilisme, la médiocrité, la veulerie (et c'est notre lot à tous !) ont été vaincus une fois pour toutes à
Golghota. ce ne sont plus désormais ces symptômes de la chute qui dominent sur nous, aussi banales soient nos vies, mais la force et l'espérance de la résurrection relaie nos petitesses et affece
nos dettes. C'est tout le pouvoir du sang qui a été versé pour nous en lieu et place du nôtre. La vraie victoire, ce n'est pas une vie extraordinaire et magnifique, ça, c'est l'approche mondaine,
mais c'est la confiance (reçue) dans un monde apeuré, la joie MALGRÉ les larmes, la foi par delà les contradictions, la paix au milieu d'un monde finissant dans les tourments, l'amour dans un
monde qui adore l'idole de la force, de la gloire, de la richesse, qui idolâtre la vanité. C'est ça une vie réussie. Et c'est un DON gratuit.


"Que celui qui a soif approche et reçoive l'eau de la vie GRATUITEMENT." Apocalypse 22;17.



Arthémisia 09/08/2010 16:00



Je ne suis pas une croyante expérimentée. Pas du tout. Je cherche. C'est tout.





Il y a peu, j'aurai hurlé au crachat. Aujourd'hui je le fuis. Instinct de préservation probablement et épuisement aussi : ras le bol de la
guerre.



joruri 09/08/2010 15:22



Mourir est une chose qui peut arriver à des gens très bien. Mais d'abord ce n'est pas de sitôt la fin, bien au contraire, et ce n'est pas non plus un échec pour la chrysalide de se transformer en
papillon, pas plus pour le grain de blé qui éclate pour porter sa semence.


J'attend beaucoup de la mort. Et ce n'est pas un déprimé qui dit cela. En plus pour avoir eu l'occasion de jeter un coup d'oeil de l'autre coté, je peux te garantir que cette vie est bien trop
longue !



Arthémisia 09/08/2010 15:36



Excuse moi d'avoir modifié ma réponse pendant que tu m'envoyais la tienne!!





Oui, mourir peut arriver à des gens très bien. Je ne dis pas que c'est un constat d'échec de mourir c'est plutôt quand au bilan on se dit "mais pourquoi j'ai
vécu?" que le constat de vie peut être drôlement négatif.





Et ce constat là, on peut le faire bien avant la mort.


Il peut même y mener.



joruri 09/08/2010 15:11



J'ai un vieil oncle qui a commencé à travailler à 14 ans. Il conduisait la nuit comme le jour, entrait à 1 heure du matin et repartait à 4. je l'ai toujours entendu dire son bonheur, et ses
traits le démontrent. Il avait simplement compris deux trois choses que les nantis de notre époque ont complètement perdu. Ce n'est jamais l'autre qui est la cause d'un malheur, quel que soit le
contexte (voir maximilien Kolbe dans les camps de la mort) c'est toujours NOTRE cœur qui fait la différence. Mais ce jardin là, ce n'est certainement pas les écoles qu'on apprend à le cultiver.
Et ça se voit, hélas.



Arthémisia 09/08/2010 15:18



Je sais: le coeur peut se suffir à lui même, même dans les pires horreurs. J'ai appris ça au contact du Beau.





N'empèche que Roberto BENIGNI meurt même si "La Vie est Belle"...Mais je sais ce que tu vas me parler de l'éphémère de notre passage sur
terre!





Luc FERRY (in Apprendre à vivre - J'ai lu) cite St AUGUSTIN  qui condamne ceux qui s'attachent par amour à des créatures mortelles : "Vous cherchez une vie heureuse dans la région de la mort; vous ne l'y
trouverez point. Car comment trouverait-on la vie heureuse là où il n'y a même pas vie¹"


 


 


Qu'est ce qui retient sur terre dans ce cas, Joruri, quand comme dans certaines sagesses orientales, on a "tout abandonné intérieurement et
extérieurement, afin qu'il y ait, à ce moment essentiel ...( la mort) , le moins possible d'envie, de désir et d'attachement auquel l'esprit puisse se raccrocher²"?


 


¹ Confessions, livre IV, chapitre 12


² Sogyal RIMPOCHÉ , Le Livre de la vie et de la mort, la table Ronde, 1993, p.297.


 



joruri 09/08/2010 11:55



Peut-être aussi Thaï.



Arthémisia 09/08/2010 13:36



Même réflexion car cette écriture présente elle des angles aigus ...mais tout cela est très proche visuellement pour un européen ...et très
beau!


 







Vas voir là....par exemple pour du thaï :


http://www.bibliomonde.com/donnee/thai-ecriture-l552.html















Joruri 09/08/2010 11:52



C'est très beau. Je dirais du tamoul...Sans garantie.



Arthémisia 09/08/2010 13:27



Après investigation rapide sur le net, je constate que l'écriture tamoul a des angles droits (ce qui pourrait ressembler à notre T et notre
L.)


Par exemple :


 





                                                                                                        


கா


ஙா


சா


ஞா


டா








La graphie de mon tissu est très souple, ovidienne (!!!)


J'ai pensé au laotien car M. est née à Vientiane (actuelle capitale du Laos) du temps où cette ville était en Indochine française, puis elle s'est installée
dans la partie vietnamienne de l'Indochine. Elle ne sait plus comment ce tissu est arrivé dans sa famille.