Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1249 - Dessiner comme on fait l'Amour

Publié le par Arthémisia

 

 

Mu-jardiniere---10-07-28.JPG

 

 

....Dessiner la Vie...

 

….Dessiner (ou peindre) un corps c’est dessiner la vie.

Quand je parle de corps, je parle aussi bien d’un corps vivant que d’une chair morte. Je parle d’un corps humain ou d’un corps animal. Je parle d’un arbre ou d’un morceau de bois. Je parle même de la falaise et de ses pierres.

 

Dessiner (ou peindre) un corps c’est représenter bien sûr une forme  - encore qu’elle peut prendre toute la surface du support sur lequel vous travaillez et s’échapper en hors champ - mais surtout c’est représenter un substrat, une substance, une matière, ce qui vient de là, du profond où votre œil se pose.

 

C’est de la peau, de la chair qui transparait, du sang qui s’étire dans des réseaux si fins ; c’est parfois ce qu’il reste de vie, je veux dire la mémoire de ce qui a fait bouger ce corps, respirer ce corps, aimer ce corps, la trace des tensions, les jointures, les fractures, les pourritures aussi, enfin tout ce qui nous raconte si justement le temps du corps ;

C’est la cicatrice, le coup, la grossesse, le poids, les restrictions ou les excès, la danse, la lutte, la caresse, le baiser, le rire, la joie et la peine.

C’est le lait, la bave, le poil, le croc, le sperme, les jus, les gouttes et les saveurs, les parfums, le miel, la mort.

C’est la chaleur, et puis le froid parfois.

C’est le bois mousseux, la branche souple, la sève qui goutte mais aussi l’écorce cassante, la feuille qui craque, la branche qui se fend, et même la cendre qui s’envole ;

C’est ce qui était en fusion dans ce caillou brillant et semble brûler encore sous sa peau qui s’émousse en chantant sous le rayon du jour.

 

Dessiner c’est dire ce qui a été et ce qui est. C’est dire un chemin. Celui de ce(lui) que vous dessinez.

C’est danser en duo avec ce(lui) qui pose ou repose devant vous. Recevoir de lui et plonger en son intime. C’est faire l’amour.

 

 

Ben quoi...vous n’avez jamais essayé de faire l’amour avec l'oreille d'un modèle, avec un os de mouton, avec le poil du chien, avec une pomme de pin, avec un galet ?


 

Copyright © Arthémisia – Août 10

 

Avec : Mu jardinière © Arthémisia - juillet 10

croquis d'atelier - pastels gras aquarellables

Commenter cet article

Servanne 14/08/2010 22:47



Merci, à toi aussi ...


Je viens de parcourir l'album de Mu jardinière, et je me laisse toucher par ce corps que tu animes avec grace ...


 


J'aurais tant à dire sur chacun de ces dessins, juste je les regarde ...


J'aime les lignes que j'y ai vues, longues, sensibles ...


J'ai senti la femme, ses belles fesses charnues, l'angle de sa taille, les veinules et le sang de sa féminité ... La fluidité de ton trait qui aime ...


 


J'irai voir encore et découvrir tes albums, car si tout ne me touche pas de la meme façon, je suis charmée parfois véritablement, et là ce soir, j'emporte avec moi le corps de cette femme qui
plonge que j'ai aperçu tu as utilisé des matières et rendu une inifinie douceur et du vivant à ce corps en mouvement par ton geste d'artiste ...


 


Mais aussi le jardin de Mu, secret, protégé ...



Arthémisia 14/08/2010 22:51



C'est vraiment (j'ai honte de le dire!) un modèle facile à dessiner. Elle est en lignes et en tendres couleurs, puis soudain le sang vient plus fort et sa
peau s'anime.


Si j'étais un homme je crois que j'aimerai un corps féminin comme celui là, plein d'une généreuse et luxuriante Beauté charnelle.





 



Servanne 14/08/2010 22:26



Ta couleur qui borde les courbes de femme, comme j'aime ton dessin Arthi ! Je suis touchée, vraiment, par la mnière, la pudeur, l'arrondi du ventre, les seins, beaux et qui tombent un peu, le
réalisme et la douceur, la féminité, le dépouillé libre, la poésie, l'essentiel est là qui reste, que l'on a envie de regarder, d'approcher, d'aimer ...



Arthémisia 14/08/2010 22:31



Moi aussi je suis touchée par ce modèle qui donne tant. Elle a besoin de poser pour vivre et quand elle donne elle donne tout ce qu'elle a de vie. C'est un
très très Beau (je mets une majuscule) partage, avec Mu, chaque fois.


 


Merci de tes mots, Servanne, qui disent très bien ce qu'elle est.


 


Tu peux si tu le veux, voir d'autres croquis que j'ai fait avec elle dans la catégorie " TOUT MOI " - quelques travaux personnels en haut à droite
de mon blog.


 


Belle soirée Servanne.


 


 



vdi 13/08/2010 04:37



Bien sûr, j'adore ... et j'adhère à chacun de tes mots.



Arthémisia 13/08/2010 14:39



Le contraire m'aurait surprise!



thom 12/08/2010 23:22



..et comme elle est douce...dans l éspace



Arthémisia 12/08/2010 23:30



Mu est quelqu'un de presque perdu. Elle reprend vie, de la présence quand elle pose. Elle est soudain pleine d'elle-même.


Bises Thomas et belle nuit à toi.


Arthi



juliette b. 12/08/2010 18:00



Dessiner ,c'est entrer en complicité, en fusion avec.....


Oublier l lieu, les autres...


 


Vivre de l'odeur de l'intime....



Arthémisia 12/08/2010 18:17



Oui, c'est de l'intimité... montrée et surtout pas que celle du modèle...!



tilk 12/08/2010 00:04



j'aime énormement ton texte je m'y retrouve car mine de rien c'est ce que je cherche dans la peinturel e contact le mouvement la caresse et surtout le plaisir la jouissance charnelle..d'ailleurs
je peins torse nu et couvert de peinture..


besos


tilk



Arthémisia 12/08/2010 00:11



Je ne peux pas faire cela quand je suis avec un modèle mais disons que le minimum suffit! (pour moi!) 


Et quand je suis seule, j'aime bien travailler dans une très grande chemise d'homme que je n'épargne pas non plus.





... Il faut que je te dise que ton remuement 32 m'a vraiment beaucoup plu. C'est comment cela que j'aime le travail de la matière-peinture, ce coté
viscéral, grouillant, plein de devenir de la substance qui recouvre le support et fait vie.



joruri 11/08/2010 10:53



C'est aussi délineer le fil d'une pensée.


Est-ce que je marche parce que j'ai des jambes, ou est-ce que j'ai des jambes parce que j'ai la volonté de marcher ? pour moi, le corps est une pensée incarnée.



Arthémisia 11/08/2010 11:41



Tout est mental ...Michel Ange...


Je ne peux qu'abonder dans ton sens!!!



poete enragé 11/08/2010 10:26



Une esquisse très suggestive. J'apprécie



Arthémisia 11/08/2010 11:49



Ce n'est pas précisement ce que j'appelle une esquisse. C'est juste un croquis pris sur le vif lors d'une pose d'atelier. Elle n'a pas but d'aller plus
loin.


C'est uen démarche rapide et qui s'arrête à la captation d'un moment. Le moment du partage.



lutin 11/08/2010 10:13



Dessiner ou peindre c'est faire l'amour, j'ai ressenti cela souvent, je dirais même toujours quelquefois de façon intense.



Arthémisia 11/08/2010 11:47



Cela me fait plaisir (!) de savoir que cela est partagé par d'autres.


 


Je vois dans mes classes, ,  dans  l'atelier où je donne des cours et dans l'atelier où je vais moi-même dessiner, tant d'élèves qui ne
cherchent  que la technique et passe totalement à côté de ce qui fait l'essence du Beau.


Bien sur il faut avoir un minimum de maîtrise technique mais l'appréhension de l'être ou de l'objet qui est devant nous (je ne parle que de dessin
d'observation) passe  par des chemins bien plus intimes, bien plus profonds.



catherine 11/08/2010 10:08



J'aime bien ton texte et je suis entièrement d'accord avec toi.


J'aime dessiner même si je ne sais pas dessiner mais qu'importe..ce qui m'importe c'est le plaisir que j'éprouve.


Bises et bonne journée belle dessinatrice



Arthémisia 11/08/2010 11:42



J'aime que tu emploie le mot Plaisir car s'en est un, un vrai de vrai! (il y en a tant de faux...)


Bises


Arthi