Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1254 - La mort se perdra

Publié le par Arthémisia

 

http://www.highsnobiety.com/news/wp-content/uploads/2009/05/takashi-murakami-paris-2009-1-521x540.jpg

 

 

 

Depuis longtemps, trop longtemps, la mort marche devant. Elle laisse tomber des pièces d’or dans son dos, sans s’assurer de ce qu’elles deviennent.

Elle croit que la femme va les ramasser toute sa vie, se pencher pour ramasser son or.

La mort ne se retourne jamais. Elle est trop fière.

La mort est sûre d’elle.

Parce qu’elle n’a pas compris qu’elle était la mort.

Elle ne connaît qu’un chemin ; ça la perdra.

 

Ainsi elle n’a pas vu la femme faire demi tour, et partir vers les fleurs.

 

Copyright © Arthémisia – août 10

 

Avec : œuvre de Takashi MURAKAMI dont j’ignore le nom.

 

Commenter cet article

la vieille dame indigne 20/09/2010 06:39



Défuste !!!! mdr ! décidément, je tape vraiment trop à gauche ....



Arthémisia 20/09/2010 06:41



je n'en ferai aucune interprétation, ne t'inquiète pas!



la vieille dame indigne 17/09/2010 08:16



Tu as bien fait de le mettre en lien je l'avais loupé celui-là...et je l'aime beaucoup. Il a ce côté suranné je ne sais pas si c'est le parfum des fleurs ou la délicatesse des petits pas des
japonaises...Moi, c'est un autre Murakami que je défuste en ce moment avec Saules aveugles, femme endormie...;)



Arthémisia 17/09/2010 15:59



Sa préciosité me fait penser à certaines porcelaines asiatiques....


 


Quant à Haruki MURAKAMI il faudrait que je le relise. J'avais beaucoup aimé La Ballade de l'Impossible lue il y a très longtemps.



laure K 21/08/2010 01:59



non, vraiment cette interprétation qui sonnerait comme un avare perdant son butin m'avait échappé, comme ci cette mort-là était sa propre victime... dos courbé, tête baissé, pas faucheuse pour un
sou mais jetant ça et là de l'ivraie(sse)...


Je n'ai pas assez fréquenté de galeries marchandes et magasins, plus de samedis pluvieux à écouter la pluie tintante que les trébuchantes.


Non, pour moi la mort n'a aucune richesse si ce n'est de partager sa face avec le pile de la vie.



Arthémisia 21/08/2010 12:09



Cette mort ce n'est pas l'avarice. Elle ne laisserait pas tomber son or derrière elle.


C'est tout le contraire même. C'est la tentation, et surtout ce qui maintient les êtres sous la coupe des besoins qu'ils n'ont pas, des richesses du
paraître, d'une forme de rassurance dans la possession, une existence d'illusions et de fausseté.


ET bien sûr ses richesses sont falacieuses .L'authenticité, tu le sais, j'en suis certaine... est ailleurs, peut-être dans les fleurs....?



laure K 19/08/2010 22:40



quel chemin ! cette vision de la mort m'était encore inconnue ...



Arthémisia 19/08/2010 22:52



Protéiforme ai-je dis à Bleu Virus.


Cela m'étonne que tu n'aies pas encore croisé cette Mort là : elle pullule dans les magasins, les galeries marchandes, les samedis pluvieux, les jours de
paie...



tilk 18/08/2010 23:58



j'adore....tu as le chic pour choisir tes illustrations....


tu sais je n'ose pas encore parler de la mort l'envie est là mais je n'ose pas


besos


tilk



Arthémisia 19/08/2010 01:03



Petite précision Tilk: j'aimerai que tu lises cet
article que j'ai publié il y a quelques temps et qui précise ce que sont les documents icôniques que je place  en accompagnement de mes
textes.


Il ne s'agit en aucune façon d'illustrations. Je les appelais ainsi au début de mon blog mais je me suis rendue compte que le mot ne convenait pas car ce
sont des prolongements de ma pensée, des ouvertures, des plus loin que mes mots et pas des images représentatives d'elle.


 


Ils s'appellent des Avec.





Pour ce qui est de la Mort, je crois que depuis celle de mon père je n'ai plus de mal à en parler : elle ne me fait pas peur. Elle est et je ne l'occulte pas
de ma vie. Je ne veux pas être son amie, c'est tout, même si je sais qu'elle est très proche de moi. Très très proche.


 


Sais tu pourquoi toi tu n'oses pas en parler? Par peur?


Bises


Arthi



joruri 18/08/2010 22:37



Tout ce qui vit est beau parce que tout ce qui vit est par là même entrain de mourir.



Arthémisia 19/08/2010 00:53



Celui qui croit tenir l'autre par l'argent ne peut être beau.


Le Beau est de l'autre côté ; il ignore ce que c'est.



bleu virus 18/08/2010 17:00



Protei proteine ...j'ai cru que tu étais atteinte d'une maladie !!!



Arthémisia 18/08/2010 17:17



A part un soupçon de folie...tout va bien de ce côté, Merci!


Protée est un dieu grec qui avait le pouvoir de se métamorphoser. Protéiforme : polymorphe.


 


Après avoir chercher dans mon dico préféré, j'ai appris que le mot protéïne vient du grec prôtos qui veut dire premier.


 


 



bleu virus 18/08/2010 14:45



Oui moi aussi je l'a fuis, je lui tourne autour, je l'a provoque un poil, juste ce qu'il faut; je sais bien qu'elle se cache surtout la ou je pourrait ne pas l'attendre. J'essaie de ne pas
faire d'erreur. Mais si elle qui vient alors rien ne va plus; pas question de lui ouvrir porte, je l'a laisse me flairer et vlan!!! contre sa face et je tourne la clé!  D'façon la première
fois elle m'a séchée. Fallait pas qu'je vois ça. Poupée de cire figée, froideur. Mais peut être que magnifiée je pourrais être de son coté!


Vi



Arthémisia 18/08/2010 14:54



Moi j'ai appris à la connaître, enfin celle là car, tu ne le sais peut être pas, mais elle est protéiforme.


C'est celle là que je fuis.
Les autres formes viendront peut être, je ne sais pas quand ni comment. Mais celle là, comme je la connais bien, et qu'elle me croit faible, j'en fais mon
affaire...et ça l'emm...drôlement! Or de question que je sois de son côté!



bleu virus 18/08/2010 13:56



La mort elle marche devant, elle n'a pas à se retourner puisque tout le monde la suit!!! Compagne parfois pressante parfois diffuse, on ne  peut  pas  lutter; elle
emportera la partie!



Arthémisia 18/08/2010 14:29



Non, Virus, tout le monde ne la suit pas !


Tout le monde ne se baisse pas derrière son passage. Tout le monde ne préfère pas l'argent aux fleurs.


J'en connais même une qui décampe à toutes jambes....



lutin 18/08/2010 11:14



Beau texte, je l'imagine cette mort devant, il suffit donc de marcher moins vite qu'elle, et ne pas être avide d'argent.



Arthémisia 18/08/2010 14:28



L'argent, il est nécessaire mais tellement sale quand il est jeté comme ça en nourriture à qui veut les prendre.


Eh oui, on peut toujours marcher moins vite, ou changer de direction : la mort ne voit rien, obnubilée qu'elle est par la supposée attraction qu'elle peut
avoir sur les fragiles. Son trop plein d'assurance la perd.



karedig 18/08/2010 10:06



D'emblée, les fleurs m'ont séduite, avant même de découvrir que le peintre était japonais.


La mort est bien pauvre de ne pas savoir qu'elle serait bien plus riche de contempler ta beauté.


L'important, c'est que toi tu saches que la mort est vide et morte, et que tes ailes savent encore te porter.


Je t'embrasse tendrement.



Arthémisia 18/08/2010 14:25



La mort est pire que pauvre ; elle est idiote.


Mes bises, aussi.


 



Ut 18/08/2010 04:59



Et tant que l'être humain ne succombera pas de lui-même à sa propre mort, il y aura des artiste pour nous créer des fleurs de vie.


Superbe Belle! Quel plaisir!


Baisers-journée :)


 



Arthémisia 18/08/2010 14:19



Le tout est en effet de savoir où est le meilleur, dans la fleur ou dans l'or.


Bisous du jour.


Arthi