Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1255 - Le Prénom qui ne doit pas être

Publié le par Arthémisia

 

http://www.mystudios.com/art/ncar/friedrich/friedrich-monk-by-sea.jpg

 

 

 

Voilà encore un après midi où elle va s’enfoncer dans son lit-canapé.

Malgré le manque d’air, elle se relèvera pour fermer la fenêtre pour ne pas entendre les bruits du jardin, de la rue. Même les oiseaux.

Le vide oblige tant le silence.

Elle s’enroulera dans sa mer de tissu, un vieux dessus de lit pseudo indien représentant un arbre de vie fané.

Elle essaiera de lire.

Trois pages suffiront. Son regard ne saura plus se porter sur les mots. Il n’est déjà plus là. Elle n’est déjà plus là.

Où est-elle ?

Elle ne le sait pas elle-même.

Il faudrait pour cela sentir la vie, le miracle, le sang. Il faudrait pour cela que la main, la bouche, le ventre servent à quelque chose.

 

Où est-on quand on ne sert à rien ?

 

En haut d’une tour immonde, de travail et de bleu froid ? Une tour dont elle ne sautera pas parce que bêtement un jour de remparts, elle a  décrété qu’il faut être deux pour sauter.

 

Dans les doigts sales des jours qui mangent sa peau, sa chair, ses cheveux, ses viscères, son ventre, son cœur aussi ? Je crois que c’est ce qu’ils préfèrent. Un cœur qui bat. Ça les réjouit. Ils s’en goinfrent.

 

Dans une île romantique du nord de l’Allemagne, une île sans froid, une île blanche qui réunit avec la Nature ? Avec Dieu aussi. Rügen.

 

A moins que ce ne soit là-bas tout du bout d’une mer qu’elle ne connait pas hurlant dans les embruns un prénom qui ne doit pas être?

 

 

Copyright © Arthémisia – août 10

 

Avec : Moine face à la mer – Caspar David FRIEDRICH

Commenter cet article

juliette b. 20/08/2010 10:04



Il ne doit pas être, ce prénom ou il ne peut pas être. Peut-être pare qu'on le refuse, il n'apporte pas assez de rêves


Bises tendres



Arthémisia 20/08/2010 10:08



Bien trop, tu veux dire!


Il fait honte à la réalité....


 


Bisous


Arthi



lutin 19/08/2010 21:47



Tu sais au bout du bout, j'en parlais dans un autre commentaire, il faut que les éléments s'en mêlent.



Arthémisia 19/08/2010 22:06



Tu avances là une forme de stoïcisme qui voudrait que le raisonnable serait de s'en remettre à une forme de logique naturelle quasi
cosmologique.


Evidemment cela évacue la question de la finalité terrestre ainsi que celle de la croyance en un dieu ou en un Autre.



lutin 19/08/2010 17:48



Pour répondre à ta question, on est entre ciel et terre, alors deux façons pour s'en sortir, une pluie diluvienne qui nous fera atterrir avec elle, ou un volcan en fusion pour nous projeter
encore plus haut.



Arthémisia 19/08/2010 21:10



Si j'en crois ce que tu dis, reste à attendre un événement extérieur?



Nova 19/08/2010 15:06



Mais rien ne sert à rien...même si on le sait pas tout de suite...



Arthémisia 19/08/2010 15:37



Difficile de faire de la projective quand l'ici et le maintenant sont un néant blanc.