Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1264 - La Voix qui mange

Publié le par Arthémisia

HARTUNG Hans T1963-K39 (EXtrait)

 

 

Ophidienne, elle avance. Lourde de notes et pleine de son souffle.

Un ventre, c’est un ventre. Un ventre de gosier, une petite outre qui gonfle et se dégonfle des mots qui lui arrivent du ciel, de là-haut, de la pensée.

Ils y glissent tels les blonds enfants du haut du toboggan, telles les fleurs tombent de l’arbre, telle la pluie légère du printemps, mais, à peine ont-ils touché la première cellule humide des cordes, qu’ils y rebondissent dans une féerie grave de couleurs sourdes et veloutées, un opéra, un Sacher noir, un gravement masculin.

C’est une voix de terre, de celles qui construisent et qui colorent. De celles qui engendrent, et qui portent bien au-delà du sens, dessous l’écorce.

Elle dit.

Mais, quand elle sombre en silence, c’est encore elle qu’on voit pousser en rémanence la présence de l’être.

Car cette voix continue de marcher ainsi que les amants dans l’après connivence poursuivent individuellement ce qu’ils viennent de construire ensemble, mangeant dans le mystère leur dose de bonheur.

 

Copyright © Arthémisia – août 10

 

Avec : T1963- K39 (extrait) – Hans HARTUNG

photo © Arthémisia - 06/08

 

Commenter cet article

Pascal Perrot 05/09/2010 16:09



une prose poétique étonnante, qui louvoie dans les clairs-obscurs, dont chaque mot semble s'orner d'une multiplicité de sens. Sensuelle, oui, c'est cela, vrillant à la chair ses métaphores
souterraines, la faisant résonner de mille chatoiements.



Arthémisia 05/09/2010 16:14



Merci de ces mots. De ta part Pascal ils ne sont pas rien....


Mais je n'ai aucun vrai mérite. Je ne fais qu'écouter les clairs-obscurs, observer les décors, accrocher mes mots sur des sons déjà tant ornés. Quant l'objet
est parlant, en parler est aisé!



joruri 02/09/2010 14:38



d'où ma question: " la côte d'opale diffère de la Normandie?" j'ignore totalement où se trouve la côte d'opale. Et j'en sais à peine plus sur la côte d'azur...


Mais j'ai bien aimé paramé pendant les grande marées quand même...



Arthémisia 02/09/2010 20:09



La Côte d'Opale ça commence à la frontière belge et ça va jusqu'au Touquet. (en gros les côtes du Nord, et du Pas de calais)


Tu as beaucoup de plages de sable et bien sur des falaises vers le Cap Gris Nez et le Cap blanc nez.


Les marées aussi y sont parfois impressionnantes.



Naturaimer. 02/09/2010 10:25



désolée sincèrement je me suis trompée de lien


http://naturaimer.over-blog.net/article-interlude-vers-la-mer-53533379.html






Arthémisia 02/09/2010 10:31



Pas de problème! Je crois que Joruri s'il repasse par ici, se rendra bien compte que les paysages de la Côte d'Opale sont très différents de ceux qu'on peut
rencontrer autour de Saint Malo.


Belle journée, Naturaimer.


Arthémisia



Naturaimer. 02/09/2010 10:09



Bonne journée, je me permets de remettre ceci pour vous et joruri car là-haut ce n'est pas l'enfer du Nord !


amicalement.


http://naturaimer.over-blog.net/article-un-peu-du-nord--43259485.html



Arthémisia 02/09/2010 10:14



Sourires ++++ Naturaimer!


Je pourrai faire la même chose pour le Var ...mais je crois que ce n'est pas la peine : les photos touristiques fleurissent sur le net!


Amicalement


Arthémisia


(et dire que cela est parti d'une voix...)



Naturaimer. 02/09/2010 10:05



et Petit Fort Philippe inégalable, bonne journée


.http://naturaimer.over-blog.net/article-La jetée de Ptit Fort.-NaN.html



Arthémisia 02/09/2010 10:10



Je préfère le côté est, moins pollué par les usines. Et les plages de la Panne et d'Ostende où plane le fantôme de James ENSOR!



Naturaimer. 02/09/2010 10:01



Bonjour, beaucoup de personnes confondent grrrrr écouter le bruit des vagues et humer l'air de la mer du Nord est un énivrement rare presque sensuel


.http://naturaimer.over-blog.net/article-11561611.html


amicalement



Arthémisia 02/09/2010 10:07



Merci de m'avoir renvoyée vers tes photos qui me rappellent les glaces du Cornet d'Amour, les parties de pèche à la crevette et de cartes dans le kiosque
parce qu'il faisait trop froid!!!! Ce sont de merveilleux souvenirs d'enfance.


Bien sûr Malo les Bains est beaucoup moins connu que Saint Malo....il nous manque un Chateaubriand probablement.


Amicalement


Arthémisia (qui s'est tout de même très bien acclimatée sur la Côte d'Azur!)



joruri 01/09/2010 22:30



J'ai pas mal trainé à paramé.



Arthémisia 01/09/2010 22:35



Rien à voir avec la Côte d'Opale.


Je t'ai parlé de Malo-les -bains (59 Nord) et pas de Saint Malo (35 Ile et Vilaine). Les côtes sont extrémement différentes: sable et plat dans le 59 -
roches découpées dans le 35



joruri 01/09/2010 22:00



La mélancolie des teintes...La côte d'opale diffère de la Normandie ?



Arthémisia 01/09/2010 22:04



Je ne connais pas très bien la Normandie mais ce que j'y ai vu c'était plus des falaises. La côte d'Opale c'est tout plat et les plages sont blondes et à
perte de vue. (quand tu n'as pas de brouillard, de pluie ou de pollution ! Je suis née à Malo-les -bains!)


 


Mais la voix  pourrait être la côte d'Opale, sa mer vaste et sombre, d'un vert presque noir de l'ordre de ceux qu'on trouve au fond des
grottes.



Joruri 01/09/2010 20:07



Ce qui est curieux, si l'on regarde cette œuvre comme une plage, l'ensemble a un je ne sais quoi de Normand.



Arthémisia 01/09/2010 21:11



Peut-être comme un plage, une lisière qui avance et vient grater un peu, je suis d'accord avec toi. Mais n'oublie pas que ce n'est qu'un extrait d'une bcp
plus grande oeuvre que je n'ai malheureusement pas en entier. Mais pourquoi Normand plus que de la côte d'Opale?



Joruri 01/09/2010 17:32



Et le bord de la mer, plus léger et doux qu'une plume me caressait la joue.



Arthémisia 01/09/2010 18:53



C'est une autre voix...



Joruri 01/09/2010 11:10



Biffée d'un trait, la mer...



Arthémisia 01/09/2010 18:45



Non, pas. On pourrait y être aussi mais tout tout au fond, près des roches, ou dans un roulis de galets sombres.....