Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1267 - Butinage*

Publié le par Arthémisia

http://cyrano.blog.lemonde.fr/files/el_cazadali.thumbnail.jpg

 

 

Nous butinons en mots.

Des phrases à l’envers vient à nous un sens autre,

sans dessus dessous.

 

On croit voir un rayon, on monte dans les mâtures.

La tête se perd dans la passe.

La souple muleta enrobe d’opéra l’idée noire des sales bêtes.

Olé ! crie déjà la folie.

Quelques petites notes claires chantent à notre oreille

les lignes d’une page nouvelle,

d’un vent porteur de sel,

...d’une pensée froissée au fond d’un coquillage.

 

Grisaille.

 

A quelques encablures

l’intrus nous a laissé

sa carte de visite.

 

Le mistral souffle ce soir.

Et remettre son pull.

 

Il fait un peu froid.

 

 

Copyright © Arthémisia – août 10

 

 

Avec : Rêve causé par le vol d'une abeille autour d'une pomme grenade une seconde avant l'éveil - Salvador DALI - 1944

Commenter cet article

joruri 07/09/2010 14:01



Les couleurs des vêtements féminins me rendent jaloux. Quand on voit tous ces types dans leurs uniformes rigides et anthracites, on les trouve impersonnels, tristes, moches, puritains, ridicules.



Arthémisia 07/09/2010 17:48



Et pourtant si on regarde de près la mode masculine, ce qu'elle a évolué en liberté!


Il est facile aujourd'hui tout en respectant les codes vestimentaires, d'avoir de la personnalité et de sortir du rang. Encore faut il le vouloir, Joruri.
C'est tellement facile et rassurant de se conformer à des normes qu'on imagine imuables. Ca évite de se poser des questions sur soi-même.



Joruri 07/09/2010 08:05



Regardant un film traitant entre autre des fifties, j'y vis une femme portant une robe que de ce temps-là, à carreaux plus ou moins Écossais, d'un vert légèrement aque entouré de lignes
régulières entre le jaune et l'orange souligné de quelque autre teinte. Je fus saissi par un sentiment esthétique que peu d'art me donne.



Arthémisia 07/09/2010 12:47



Tu me décris un paysage, la peinture d'un paysage!



joruri 06/09/2010 22:16



Précisément, et c'est bien la raion pour laquelle on ne peut que difficilement reprocher à quelqu'un ses goûts. Michaux, encore que ce soit probablement ironique et sans doute afin de décrire la
folie a eu cette phrase: " On peut trouver sa vérité dans une tapisserie de mur".


Tant que je ne connais pas le contenu psychique de quelqu'un, je ne suis pas en mesure de faire la différence entre la niaiserie (dont tout le net sait désormais que j'en suis atteint...) et le
génie. Il y a une vérité du beau, je le sais pour l'avoir vu, mais cette beauté, de laquelle toute beauté découle n'est pas représentable. (D'ailleurs certains interdisent d'essayer) mais elle se
situe à un niveau ontologique, et non pas simplement matériel. La part du subjectif est indéniable et inaliénable; mais au niveau de l'art. La beauté EN-SOI étant incomparable (ne pouvant être
représentée par rien qui nous rappelle quelque chose) on ne parle donc pas d'elle. Ce dont nous sommes entrain de parler, c'est du cerveau du "récepteur". Et de lui, que savons-nous ?



Arthémisia 06/09/2010 22:48



Personnellement j'ai du mal quand je parle  d'Art à dire qu'une oeuvre qui ne fait pas sens soit Belle.


Elle peut être de facture parfaite, avoir une dessin on ne peut plus propre, une pâte travaillée et une composition équilibrée,...j'en passe et des
meilleures.... si elle ne porte pas un quelconque message, une idée aussi simple soit elle, je ne peux trouver cette oeuvre Belle. Elle est ....conne! Et ça pour moi c'est
rédibitoire!


Mais comme tu le dis cette Beauté n'est pas représentable, pas définissable, et bien au-delà du "physique" de l'oeuvre. Elle est intellectuelle mais pas
que... Elle est supérieure. Je ne peux pas te le dire autrement.


Charge au regardeur de la recevoir ou pas. Et ça aussi c'est du mystère car nous sommes nous, un regard, un cerveau, un coeur et une âme. Et pas celui du
voisin.


Pourtant force est de constater l'universalité de nombreuses oeuvres d'Art qui touchent en nombre les publics les plus variés culturellement, et
sociologiquement. C'est bien qu'il existe un état  "supérieur" qu'on appelle Beauté relativement partagé par la majorité, quelque chose oui, qui de façon relativement unanime fait appel
à  l'être et à sa lecture des choses pour l'élever vers un plaisir bien supérieur à celui des sens.


 


Je crois à ça.


 



joruri 06/09/2010 19:50



L'œuvre n'est pas que ce que l'artiste envoie, il y a aussi la variété infinie des récepteurs. Penses-tu qu'il y ait un modèle standrad de bon récepteur ?



Arthémisia 06/09/2010 19:52



"C'est le regardeur qui fait le tableau."


Marcel DUCHAMP



Joruri 06/09/2010 12:57



Même si sur le plan technique Dali m'a toujours laissé baba, sur le plan du propos ses "installations" picturales m'ont toujours laissé perplexes...



Arthémisia 06/09/2010 13:08



Qu'une oeuvre d'Art face question est déjà super important! Les choses trop faciles à lire sont du papier peint..


 



Ut 06/09/2010 12:56



Mettre sur pieds ta réalité est déjà la route vers d'autres rêves Arthi!



Arthémisia 06/09/2010 13:07



J'y rentre. Ne t'inquiète pas.


 



Ut 06/09/2010 12:52



... je préfèrerais que tu vives tes rêves.... :)



Arthémisia 06/09/2010 12:54



Ils sont irréalisables : je ne rencontrerai plus Marcel DUCHAMP ni Francis BACON et pour le reste tu sais combien pour le moment ils sont loins de ma
réalité. Mais je me soigne....



Ut 06/09/2010 07:52



Cacher les rêves sous l'aparence du pull ; prendre le Mistral pour effaceur.... et continuer à perte de mémoires.


Ton choix de cette oeuvre de Dali pour illustrer ce billet est... formidable!!!


Baisers.



Arthémisia 06/09/2010 12:48



Il faut que je m'achète des pulls...


Bisous


A.



Gaïann 06/09/2010 06:11



Mistral? Connaissons pas ça ici, le froid par contre...il est temps de manger une bonne petite soupe aux poireaux ou aux oignons :)



Arthémisia 06/09/2010 06:22



Pas encore de saison ici, même si une petite fraîcheur nous fait sortir une laine en soirée.


Et pour la soupe se sera au  pistou.



tilk 06/09/2010 01:24



le mistral...on dit qu'il rend fou...


besos


tilk



Arthémisia 06/09/2010 06:21



Ceci explique cela alors.


bises


A.