Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1273 - Chiante, pédante, sectaire, supérieure et très mal dans sa peau, mais ....

Publié le par Arthémisia

 

http://images.blog-24.com/1090000/1091000/1091059.jpg

 

 

Au départ fut le point, l’élément, la particule, l’initiale, l’île.

Rien ne bougeait. Le monde ignorait le mouvement. Il était, c’était tout. Le particulier restait le particulier. Point de rencontre, d’autre. Cela aurait pu rester longtemps ainsi, pour toujours ainsi.

 

Mais vint l’expérience, l’initiation, le champ.

L’horizon s’élargit. Apparut l’extérieur. L’univers se remplit de rencontres lampadophores. Nous voyions.

Eclairés, nous sommes désormais pleins d’images, de vues, d’évasion, et de questions.

Et nous jouissons des réponses.

Comment ne pas prendre plaisir à la connaissance ? Comment refuser le savoir ?


-O-


Ce billet a été écrit suite à la lecture des propos suivants :


« L’Art c’est un moment d’évasion, d’émoi, de vécu instantané. Ceci exclue donc la nécessité de tout discours autour de l’Art, et surtout de toute connaissance.

Assister à des conférences, sur l’Art, la musique, à un débat dans un cinéclub, y prendre des notes, c’est une intellectualisation qui nous fait retourner à l’école ; ça devient vite chiant, pédant, sectaire et cela fait preuve de complexe de supériorité qui masque des problèmes de mal-être. »

 

-O-

 

Programme d’Arthémisia pour les 15 jours à venir :

 

  • Mercredi 15/10 : visite d’une expo sur la calligraphie chinoise à La V….
  • Jeudi 16/10   : vernissage du 2ème salon international de peinture d’H…
  • Dimanche 19/10 (journées du patrimoine) : visite de l’expo de Jean Claude M…à la Villa T… P… de la S….

…et de l’exposition Encre d’Art des Galeries du fort N….

  • Mercredi 22/10 : visite guidée de l’Opéra de T…. en prévision de l’accueil d’une classe….
  • Mercredi 29/10 : atelier de nu chez un ami
  • Jeudi 30/10 : conférence sur l’Art Vidéo au Forum de la F… (organisation : Les amis du musée de T…)
  • Lundi 4/10 : 1er cours d’allemand
  • …/…

 

 

Mais c’est vrai : je suis chiante, pédante, sectaire, supérieure et très mal dans ma peau….

Et j’ai un immense plaisir à apprendre.

A bon entendeur....

 


Copyright © Arthémisia – sept 10

 

 

Avec : Quelques cercles - Wassily KANDINSKY, 1926,  huile sur toile, 140,3 x 140,7 cm

New York, The Solomon, R. Guggenheim Museum, don Solomon R. Guggenheim 1941 

Commenter cet article

juliette 19/09/2010 18:10



j'aimerais te suivre cette semaine et j'aurai grand plaisir à être ...... moi aussi


Bisoux



Arthémisia 19/09/2010 18:12



En fait je crois que mes ami(e)s sont souvent ...comme moi!!!!!


Bisous


Arthi



Servanne 18/09/2010 21:42



C'est pour une annonce ?


Je te sens tellement attachante derrière tout ça ...


et les hommes aiment les chieuses tu savais pas ...



Arthémisia 18/09/2010 21:57



Celui qui a écrit cela n'aime que lui.





Et si  ma formule était pour une annonce, je doute fort qu'elle récolte beaucoup de réponses!!! Il faudrait mieux écrire un truc du genre
:


" Toujours marrante, modeste, archi tolérante et très très bien dans sa peau..."!



Mya 18/09/2010 09:32



La mer et l'océan


Corps éperdus amants


Ames perdues néant



Arthémisia 18/09/2010 18:02



Pas d'adresse mail .


Votre adresse de site est fausse....


http://corpsetame.over-blog.com/article-29519793.html



joruri 16/09/2010 12:24



Pour Murakami, tout dépend d'où l'on parle.


Si l'on parle histoire (sur le mode racrapoté qui a cours sous la coupe d'un nain d'importation) certains trouvent à y redire.


Si l'on regarde la coté ludique, on est béat.


La seule chose c'est que c'est plus le cadre que l'œuvre qui semble parler.


Les dives éclaboussures de l'Olympe sont maquillées de frais. L'histoire de France a un nez rouge. Coluche aurait adoré.


Moi j'aime bien, mais le coté gnangnan des mangas m'a jamais emballé.


J'aurais plutôt mis l'urinoir de Duchamps au milieu de la galerie des glaces.. Vu les circonstances, ça aurait fait un tabac...


Et pourquoi pas un marchand d'eskimos ?


Bref, mieux vaut ne pas trop se prendre au sérieux dans tous les cas de figure...



Arthémisia 16/09/2010 16:28



C'est évident que le lieu ici est tellement porteur de sens, tellement historisé, qu'il prend lui aussi sa place dans l'oeuvre de MURAKAMI;


Personnellement j'aurai moi aussi préféré la Fontaine de DUCHAMP à Versailles et ça aurait aussi fait causer! DUCHAMP a une oeuvre particulièrement
"intellectuelle" (Le Grand Verre...)et bcp moins facile que celle de MURAKAMI qui est ludique, joyeux et complétement kitsch. C'est ça aussi le sang neuf, la dérision (et là on rejoint DUCHAMP),
le fun.


Pour ce qui est des mangas, je suis très très gênée car ils présentent des personnages aux formes et aux proportions stéréotypées, quasiment codifiées : cela
restreint le champ du dessin et l'introduction d'expressivité autrement que par des formules toutes faites. Ce n'est au fond à mon sens qu'une forme de copie qui se répète sans
fin.



joruri 16/09/2010 07:58



Le sport aussi crée du lien social...


Le lien que l'on peut tisser à travers l'art, c'est d'abord avec soi-même. Se situer dans une esthétique c'est se situer en soi et dans le monde.


J'aime bien ce qui se fait en ce moment à Versailles. Parce que c'est éloquent. Ça décrit le monde qui va . Mais est-ce beau ? A chacun de répondre.


 



Arthémisia 16/09/2010 08:12



Tout à fait: le sport c'est du lien social aussi. J'en veux pour preuve une sortie scolaire que nous avons organisée le prof d'EPS et moi, mardi
dernier  avec nos tous nouveaux élèves de 4ème.


Grimpette et rando sur le Mont Faron. Photos au point sublime et croquis en plongée de la ville .


Retour (épuisés!) au lycée après 4h30 de complicité, de connivence, et de découverte de nos élèves bien différente de ce que nous faisons d'ordinaire en
classe.


(Entre eux aussi, ils ont pu mieux se connaître et...les garçons ont même porté les sacs des filles ce qui est exceptionnel).





 


Quant à MURAKAMI, il apporte un regard frais,joyeux et ludique dans un chateau qui à l'origine se voulait déjà un lieu de fêtes. Je ne comprends pas où est
le problème. On ne peut pas éternellement y présenter des oeuvres du XVIIème et du XVIIIème sous prétexte que ce chateau date de cette époque.


Louis XIV aimait le faste, le bling bling et le côté tape à l'oeil: S'il vivait aujourd'hui je crois qu'il apprécierait MURAKAMI;


Et puis par les temps qui courent, MURAKAMI c'est aussi un joli coup porté au désespoir.



volti 15/09/2010 21:52



BRAVO !!!!CLAP CLAP j'adhère....


LA JALOUSIE .....Chacun est né avec un appétit différent, une dose de désir différent...J'ai la sensation que  la soif d'apprendre, de se cultiver est très personnelle, voir
hormonale!!! Juger ce désir inextinguible d'apprendre et tout aussi cruel et inutile que le MEPRIS des gens assoiffés de culture, à l'égard des smicards de la culture!!! Non?


JALOUSIE et MEPRIS poisons et venins dans les relations...


pffffff j'ai loupé mon aterrissage moi, normalement j'avais mis le cap chez les bisounours!!!!


Une volti qui passe souvent mais ne dépose pas souvent...


Bises Arthi



Arthémisia 15/09/2010 22:08



Merci du dépot...enlevé!


Tu ne déposes pas souvent ...ben c'est parce que tu as beaucoup à déposer ailleurs en ce moment et nous savons où?!!!!ah!ah!ah!!


Tu vas voir, tu vas finir par leur trouver du charme à nos loulous. Courage et à demain pour de nouvelles aventures
...culturelles...hum...hum....


Bises Volti


A.



Pivoine 15/09/2010 20:26



J'oubliais évidemment - sans compter les lieux d'exposition. Le rapport (mon rapport) à l'art contemporain est vraiment difficile. Mais le terme même d'art contemporain est énorme (qu'entend-on
par art contemporain ? L'art... De maintenant? Ou l'art de Wim Delvoye et d'autres ? A partir du moment où l'on aborde ce terme, on est obligé d'y réfléchir - pour nuancer et donc, il faut se
documenter, s'informer, etc. Je ne puis parler d'art contemporain si je ne me tiens pas au courant de ce qui se fait. Ceci dit, je ne suis pas sûre d'apprécier des installations sonores - comme
au château de Seneffe - c'est-à-dire des pots de fleurs renversés pendus à des arbres et dévidant de la poésie belge contemporaine - ou du Madame de Sévigné, c'est selon. Mais ce n'est pas tout
l'art contemporain, loin de là !  Il doit bien encore exister d'honnêtes artisans aussi, qui maîtrisent la couleur et le dessin et le figuratif, même s'ils se lancent dans autre chose. Ils
sont contemporains aussi, au sens propre du terme.


Enfin, je trouve ce sujet de discussion intéressant, il mériterait que l'on peaufine (que je peaufine) mes arguments dans le commentaire...


C'est un peu le début de mon point de vue.



Arthémisia 15/09/2010 21:27



Théoriquement on nomme Art contemporain ce qui se fait depuis 1970.


Je suis absolument certaine que si j'emmène la personne qui a écrit la citation voir une expo de DELVOYE il fuit sans même chercher à comprendre. Ou il fait
une crise cardiaque. Car l'Art pour lui c'est pinceau et toile de lin, qu'il prend PICaSSO pour un abstrait et Marcel DUCHAMP pour le gardien de mon immeuble.


Comme énormément de personnes son regard c'est arrêté avec l'impressionnisme ou même peut être le réalisme. Il dit vivre dans son époque mais il vit au
XIXème siècle et n'arrive pas à imaginer une possibilité d'Art au XXème siècle qui pourtant a été le siècle le plus mouvementé (dans tous les sens du terme!) de l'histoire de l'Art. Il se fiche
qu'une oeuvre ait du sens. Tout ce qu'il veut c'est que ce soit plaisant à l'oeil.


Alors évidemment le côté intellectuel de l'Art, lui parait prétentieux. La production artistique du XXème siècle, si mentale, lui passe à des lieues au
dessus de la tête! Par obstination...


 



Pivoine 15/09/2010 20:17



Dans la citation, l'auteur confond - non, il devrait faire la distinction entre l'art (que l'on pratique, que l'on aime) et l'histoire de l'art - qu'il faut nécessairement apprendre, que ce soit
dans un livre, dans des films, à l'école - ou dans la famille quand on a la chance d'avoir une famille (enfin, à mes yeux c'est une chance) qui s'y intéresse.Enfin, je ne dis pas qu'il "faut"
l'apprendre mais si on aime, on n'y réfléchit pas, on apprend, c'est aussi simple que cela !


 


Mais c'est très bien ça - tous les qualificatifs du titre - j'aurais pu écrire la même chose - sauf que j'ai une tendance à me trouver inférieure (peut-être même en fonction de ma propre échelle
de valeurs).



Arthémisia 15/09/2010 21:13



Dans la citation , l'auteur oublie tout simplement que d'autres que lui peuvent avoir une approche plus gourmande de savoirs. (J'ai coupé mais en fait il ne
parlait pas que des Arts Plastiques).


C'est cette intolérance et cette fermeture rétrograde à tout possible qui me semble vraiment idiote!



Gaïann 15/09/2010 17:54



Sont "snobs" ceux qui portent un jugement sur les intérêts et connaissances d'autrui.



Arthémisia 15/09/2010 19:06



surtout quand ils agissent par jalousie et fainéantise!



joruri 15/09/2010 13:22



Le solution la meilleure c'est encore que chacun fasse comme il veut...


Je ne vais guère dans de lieux de culture, et dans ma tête, ce n'est pas franchement culturel. Donc c'est pas faux, on peut se contenter de contempler.


Mais. certains veulent saisir la moëlle quintessentielle de telle œuvre pour se l'incarner dans l'occiput et en tirer des extrapolations créatives. Donc ils ont raison.


Conclusion, ces catégories n'auraient-elles pas un rien d'artificiel ?


d'autant que dire qu'il ne faut pas de discours sur l'art, c'est un discours sur l'art pas mal pédant dans un sens touty autant qu'en dire.


Difficile quand même de partager en se taisant...


Règle d'or: il n'y en a pas. Et tout le monde il est content.



Arthémisia 15/09/2010 19:05



Joruri, on ne va pas dans un lieu culturel en pensant que c'est culturel. On y va pour y prendre du plaisir, du plaisir à voir, sentir, écouter, ...penser,
aller plus loin, se creuser la cervelle quand  tout ne nous parait pas simple, on y va pour 10 000 raisons...mais on ne peut pas laisser dire que les mots de l'Art sont prétentieux et
chiants.


Comme tu le dis, ils sont nombreux ceux qui ont besoin, ...que dis-je plaisir... à aller au-delà du rétinien, à trouver bonheur à l'échange autour du
Beau.


L'Art c'est aussi du lien social, une porte vers un savoir partagé et tant qu'à faire humain. Ca rapproche drôlement aussi les hommes, je trouve,
non?



lutin 15/09/2010 12:54



Félicitations pour cette soif, je veux bien un verre de chaque mais je ne boirai pas le dernier, l'allemand est trés indigeste avec tous ces verbes à la fin des phrases.



Arthémisia 15/09/2010 18:58



L'allemand a la saveur de toutes les langues, celles de l'amitié partagée... plus intimement.


(Lire RILKE dans le texte...Les poèmes à la nuit...c'est un sorbet à la framboise!)



vdi 15/09/2010 08:51



dans certains cas...pardon. encore la gauche... pfffffffff


 


"Il faut bien que vous compreniez quelque chose....je n'explique jamais rien"


mary Poppins


 


J'ai toujours adoré cette phrase.



Arthémisia 15/09/2010 18:56



Je te vole cette phrase pour mes brèves et peut être aussi les murs de ma classe (ça va faire causer mes élèves!!!)


Bises


A.



vdi 15/09/2010 08:49



Quand je sors d'une expo d'art contemporain, il me semble parfois qu'on me prend pour une conne... ... car tout n'est pas
excellent dans l'art contemporain, et que c'est vrai, et je le sais, il me manque des pans entiers de culture... Je crois aussi que certains esprits adhèrent si totalement et intuitivement à de
nombreuses manifestations d'art contemporain qu'expliquer peut dans certains ca leur paraître complétement dépassé...mais confondre ça et la vraie diffusion des connaissances, c'est dramatique,
c'est sûr.


J'aurais bien voulu avoir une prof comme toi, tu m'as ouvert les yeux sur pleinde choses. . et tu m'aides à mieux me
comprendre, c'est précieux. Tu es précieuse Arthi.


Love



Arthémisia 15/09/2010 18:54



Mais bien sur que tout n'est pas excellent mais je trouve dommageable à l'image qui en est véhiculée, de dire que, parce que c'est contemporain c'est du
foutage de g....Etre négatif pour être nébgatif, c'est surtout être réfractaire au nouveau.


Et bien sûr on doit garder son libre arbitre, son premier ressenti, sans pour cela se fermer à toute explication, toute interprétation autre, toute analyse
qui peut placer l'Oeuvre dans une réalité autre que la notre (historique, sociale, géographique, politique...) et nous en proposer une nouvelle lecture. L'échange avec les autres (artistes,
historiens, théoriciens, philosophes ...de l'Art) ou même avec le simple badaud est tjs passionnant. 


J'en veux pour preuve ma rencontre de cette après midi, dans une exposition de calligraphie chinoise, avec un vieux, vieux papy du coin qui avait des yeux
plus grands que son visage pour avaler avec un délice son nom, la quiétude, le silence et la sagesse qui se dégageaient des oeuvres. Avec des mots simples il m'en a parlé et ce fut un moment
magique d'échange et de bonheur.


En tant que prof, je me garde bien de dire "cela est Bon, Bien ou Beau"; J'attends toujours les regards, les réactions et les explications des élèves avant
de pousser plus loin l'échange; Les enfants apportent énormément , sont sensibles à d'autres choses que les adultes et ne sont pas tous pauvres culturellement.Heureusement!


 


Kisses


A.



catherine 15/09/2010 08:23



Bon alors, j'adorerais aller à l'expo calligraphie chinoise et celle "encre d'art", je suis hyperchiante mais pas sectaire ni pédante par contre, il ne se passe pas un seul jour sans que
j'apprenne quelque chose. Par exemple aujourd'hui j'ai appris que tu étais chiante, pédante, etc....j'ignorais...


Moi je te trouvais plutôt gentille, attentionée, ouverte sur le monde et sur les autres et ...mal dans ta peau..de toutes façons, je t'apprécie telle que tu es et dans tous tes aspects!


Avec mes bises du matin



Arthémisia 15/09/2010 08:33



Toi , Catherine tu es de parti-pris!!!!!


Bisous, tout plein.


Arthi



Gaïann 15/09/2010 06:29



D'un autre côté, tu t'en cales de ce que disent les gens, non?



Arthémisia 15/09/2010 08:00



Pour moi oui, car j'ai passé l'age de me formaliser sur ce genre d'attaques + ou - personnelles. Mais socialement cette attitude très fréquente me
choque.


Ces personnes qui parlent de complexe de supériorité doivent en faire un sacré d'infériorité pour être aussi agressives envers ce qu'elles appellent la
bouche pleine de fiel "des intellectuels".


Je trouve désolant dans une société où l'accès à la connaissance est facile et très souvent gratuit (dans la liste que je donne de mes activités futures seul
mon cours d'allemand représente un petit budjet -4 euros/2 h!!!!-) de tenir de tels discours qui sont ceux soit des jaloux, soit des fainéants, soit de ceux qui fuient le contact humain et
l'échange tant ils sont sûrs d'eux (!).


C'est le genre de personnes qui te sortent :" quand je sors d'une expo d'art contemporain, j'en sors affligé et avec le sentiment qu'on m'a pris pour un
con"...par méconnaissance, totale herméticité  et esprit réac.


Attention , je ne dis pas que tout est limpide et facile dans l'Art (qu'il soit contemporain ou de tout autre époque d'ailleurs) je dis qu'il est tristement
idiot de ne pas essayer de savoir, de refuser un parcours de connaissances quand quelque chose nous échappe. Et ça, c'est une réaction que je rencontre très très souvent.


C'est tellement facile de traiter ceux qui exercent leur entendement de snobs quand on n'a pas la force de faire la démarche soit
même!






Ut 15/09/2010 06:05



L'obscurantisme nous guette.... je ne sais pas ce qu'il s'est passé avec mon premier com' vdans lequel je comparais ce qui est répété ici avec le fanatisme religieux qui demande l'ignorance pour
le rachat des âmes.....!!


A ce sujet, le 4 je serai à la séance de nu aquadémique : je paie mon ticket pour l'enfer! Rire!!!!


Je t'embrasse, érudite, belle et intelligente!



Arthémisia 15/09/2010 07:30



N'en jette plus! Je vais rougir!!!


Sans plaisanter, il est évident que l'accès au savoir est chose précieuse et que la manipulation des esprits par des fanatismes de tous ordres (religieux
mais aussi idéologiques) profite des méconnaissances.


Pour ce qui est du 4 : YOUPI! Les portes de l'Enfer (je lui mets une majuscule, tu remarqueras) te sont grandes ouvertes!


Bises grands aussi.


A.