Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1277 - Hors-temps

Publié le par Arthémisia

 

http://images.artnet.com/artwork_images_424917158_518981_simon-hantai.jpg

 

 

 

....ANUBIS, il montre la robe du Sphinx Regardez les plis de cette étoffe. Pressez-les les uns contre les autres. Et maintenant, si vous traversez cette masse d’une épingle, si vous enlevez l’épingle, si  vous lissez l’étoffe jusqu’à faire disparaître toute trace des anciens plis, pensez-vous qu’un nigaud de campagne puisse croire que les innombrables trous qui se répètent de distance en distance résultent d’un seul coup d’épingle ? 

 

LE SPHINX  ─  Certes non. 

 

ANUBIS  ─ Le temps des hommes est de l’éternité pliée.

.../...

 

Jean COCTEAU, La Machine infernale, Paris, Grasset, réédit. 2006, p.87


 


 

 

Le temps forme avec l’espace un amalgame si élastique, si insolite, que l’homme se trouve sans cesse en face de petites preuves qu’il s’y égare et qu’il le connaît fort mal. 

 

Jean COCTEAU, Journal d’un inconnu, Paris, Grasset, réédit. 1987, p.79

 

 

 

Avec : Tabula – Simon HANTAÏ – 1974 – Acrylique sur toile

Commenter cet article

Jean-Marc 23/09/2010 00:43



Oui Arthi. Tu as raison ;-)



Arthémisia 23/09/2010 06:24



Bises Jean Marc.



bleu virus 23/09/2010 00:08



je rebondis sur la fin de ton commentaire Arthi; ton monde continue de le tenir et  de le protéger même! car crois moi sinon il disparaitra, et cela va trés vite aujourd'hui! Come
tu dis le beau le vrai sont en voie de disparition remplacer par une sorte de vision globale commune sorte de mère nouricière où tout les humains doivent se reconnaitre. Pour des êtres
singuliers, comme nous, c'est insuportable! je préfère proposer ma vision, puisque j'en ai une, et rameuté quelques uns j'allais dire quelques aveugles!!! mais la loi du nombre fait rage 
etcela devient dure d'être "écouté" , qu'en penses tu ?



Arthémisia 23/09/2010 06:24



J'en suis arrivée au stade où je renonce à être écoutée. Les sourds restent sourds. Je ne veux pas faire de la pédagogie avec des adultes
bornés et ancrés dans des convictions passéïstes.



Je pars.


La connerie m'est devenue insupportable.



Jean-Marc 22/09/2010 22:42



J'aime votre coup de gueule, Arthémisia. Et autant vous le dire, je le partage à 100%.


Depuis près d'un an maintenant, je partage mon temps entre Paris et Miami, et bien, je peux vous dire que tout ce que vous pourrez voir de pire à Toulon est sans doute du pipi de chat au regard
de ce qui se voir à Miami.


Là-bas, la vie semble se limiter à la mostration, pour reprendre votre terme. Etaler est une esthétique de vie, à défaut d'être une éthique : des essieux neufs, un petit cul bien roulé, une
montre tapageuse, des muscles saillants et tressaillants... Ostentation et tentation se sont donnés rendez-vous sur Ocean Drive.


Baudrillard n'avait rien vu. Et toujours cette fascination devant l'idée de jeunesse éternelle. Vive le Botox et les seins refaits pour 10 mille $. Promotion : si vous vous faites refaire un
sein, le deuxième vous est offert.


C'est un monde merveilleux mais qui ferait peur à Alice. Et la montre qui tique et qui taque toujours dans le gousset du lapin pressé...


Et l'amour dans tout ça ?



Arthémisia 22/09/2010 22:51



Et l'Amour, ....et l'humain, et le Beau, le Vrai, la pensée, l'intelligence, la connaissance, la curiosité, le savoir, le partage, la caresse de l'écoute, de
l'échange...j'en passe et des meilleurs....





Mon monde n'est pas celui de la Floride, du Faubourg St Honoré ou de Vintimille (où on trouve tout ...en faux!).





Je me demande d'ailleurs où il est ...mon monde. Je crois bien que chaque jour qui passe m'en fait perdre un petit bout.


Ca risque de mal finir cette histoire...


 


Belle soirée Jean Marc ....On se tutoyait, non?



bleu virus 22/09/2010 21:35



oui y'a de ça mais on ne peut pas nier que l'essort niveau décoration embelissement et même création de son intérieur n'exprime pas quelque chose de l'interieur de l'être donc une forme
d'épanouissement, comme aussi se faire un resto et un voyage easy jet. 'cela me parait être le nouveau standart de vie) Tous cela est trés abordable. Certes cela passe par le matériel
mais on ne peut pas tous être des ascetes; perso je cultive la caravane pour l'esprit et le chalet pou l'oeil!



Arthémisia 22/09/2010 21:47



Tu sais, un restau, un voyage, ce n'est pas possible pour tout le monde Virus.


Mais là n'est pas vraiment la question. Elle se situe plus dans la monstration de la richesse, dans le côté ostentatoire, et surtout dans le plaisir qu'ont
certains à dépenser.


Ce ne peut être un épanouissemnt pour moi mais plutôt une forme de servitude, une dépendance de l'être à la possession.


 


Je ne prône pas l'ascèse, car je conçois très bien qu'on puisse avoir du plaisir à posséder un bel objet, un objet rare...mais je ne supporte plus les mecs
qui se la pètent en 4x4 dans les ruelles de Toulon, les magasins qui font crédit pour acheter un jean à 300 euros (je me lui suis vu proposer par un commerçant parce que je lui avançais
que jamais je n'achèterai un jean à ce prix!),  les nanas qui ne savent parler que des dernières fanfreluches à avoir absolument pour être à la mode, et les bobos qui te racontent leur
dernier voyage à New York (où ils ne sont allés que pour acheter des fringues!). 



bleu virus 22/09/2010 21:17



Je trouve que le tournant que prend notre société  mondialisée,  grande ouverte sur les portes du plaisir de vivre , est en train d'écrire ce pli;



Arthémisia 22/09/2010 21:22



Tu vois une porte du plaisir de vivre toi?


Moi pas. Je vois une porte du plaisir d'avoir. Rien à voir.



bleu virus 22/09/2010 20:53



"le temps des hommes est d l'éternité pliée" j'aime bien cette formule ! il serait temps d'imprimer un nouveau pli, un qui ne repete pas les erreurs du passé, un qui justifierai toutes les
erreurs passées, même si il semble que nous n'ayons que peut de mémoire !



Arthémisia 22/09/2010 21:04



J'aime ton idée de constuire un nouveau (pli) sur les plis du passé, de garder la mémoire aussi trouée soit-elle, comme arrière plan du nouveau, d'étirer le
temps dans l'espace sans se couper d'hier



Jean-Marc 22/09/2010 00:45



"Le temps des hommes est de l'éternité pliée". Il semble que Cocteau ait eu l'intuition du caractère fractal du temps. Comme le poumon du nouveau-né qui s'enfle de la première aspiration d'air,
le temps oscille entre la dilation et le rétrécissement, ou pour rester dans son domaine, entre ralentissement et accélération. Qui écrira sur notre désespoir grandissant à proportion de notre
délire de vitesse ?



Arthémisia 22/09/2010 06:24



Qui écrira sur notre désespoir grandissant à proportion de notre délire de vitesse ?


Peut-être est ce déjà fait?  Par des gens comme POLLOCK? ou KEROUAC? ou James DEAN...en lettres de sang? 


 


Merci de ton passage Jean Marc.



juliette 21/09/2010 18:36



voici deux belles vérité.


Dans le premier cas, il s'agit d'un "nigaud" mais une personne auqsi observatrice que moi.......


sourire, nous ne sommes pas tous des nigauds, Monsieur le sphinx



Arthémisia 21/09/2010 19:24



eh non!!!!


Quel plaisir de lire COCTEAU et notamment cette version si contemporaine de l'Oedipe de Sophocle!



Ut 21/09/2010 08:08



Hum... que j'aime cette image du temps plié, des découpes et des froissements!


Tu as raison : Cocteau est une petite merveille, très très loin devant les "marcheurs du bout du nez"!


Baisers.



Arthémisia 21/09/2010 10:43



Le temps plié est la porte ouverte à un maximum de matière sur un minimum de surface, l'apologie d'un plein merveilleusement travaillé, et la mort de toute
la  vacuité des moutons suiveurs, ces marcheurs du bout du nez comme tu les nommes.


Bises


A.



tilk 21/09/2010 00:49



en tous cas je prendrais bien cette étoffe pour faire un tableau


besos


tilk



Arthémisia 21/09/2010 06:03



Tu veux faire de la concurrence à HANTAÏ?


 


Bises


A.