Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1282 - Ce que femme veut?

Publié le par Arthémisia

 

http://2009sediments.files.wordpress.com/2010/01/arthur-044.jpg?w=410&h=600

 

 

 

On dit que le jeune roi Arthur tomba un jour dans une embuscade et fut fait prisonnier par le monarque d'un royaume voisin. Le monarque aurait  pu le tuer mais fut ému de la jeunesse et de la joie de vivre d'Arthur. Alors, il lui offrit la liberté contre la réponse à une question très difficile. Arthur  aurait une année pour deviner la réponse et s'il ne pouvait la donner au bout de ce délai, il serait tué. 


La question était : que veulent réellement les femmes ?

 
Une telle question laisserait perplexe les hommes les plus savants et, pour le jeune Arthur, cela semblait être une quête impossible. Comme c'était quand même mieux que la mort, il accepta la proposition du monarque de lui ramener la réponse au bout d'un an. Il retourna dans son royaume pour interroger tout le monde : les princesses, les prostituées, les prêtres, les sages, le fou de la cour. Il parla à chacun mais personne ne put lui donner une réponse satisfaisante. 


 
Ce que la plupart des gens lui dirent fut d'aller consulter la vieille sorcière qui était la seule à pouvoir connaître la réponse. Le prix en serait élevé car la sorcière était connue dans tout le royaume pour les prix exorbitants qu'elle demandait. Le dernier jour de l'année arriva et Arthur n'avait pas d'autre choix que d'aller parler à la sorcière. Elle accepta de répondre à sa question mais il devait d'abord accepter son prix. La vieille sorcière voulait épouser Gauvain, le plus noble des Chevaliers de la Table Ronde et le plus cher ami d'Arthur. 


 
Le jeune Arthur fut horrifié : la vieille sorcière était bossue et terriblement laide, n'avait qu'une dent, sentait comme l'eau des égouts, faisait souvent des bruits obscènes... Il n'avait jamais rencontré de créature aussi répugnante. Il refusait de forcer son ami à l'épouser et d'endurer un tel fardeau. Gauvain, en entendant la proposition, parla à Arthur. Il lui dit que ce n'était pas un si terrible sacrifice pour sauver la vie d'Arthur et préserver la Table Ronde. Ainsi, le mariage eut lieu et la sorcière répondit à la question : 


 
Ce qu'une femme veut vraiment c'est de pouvoir décider de sa propre vie.


 
Chacun sut à l'instant que la sorcière venait de dire une grande vérité et que la vie d'Arthur serait épargnée. Et ce fut le cas. Le monarque voisin  épargna la vie d'Arthur et lui garantit une totale liberté. 


 
Quel mariage ! Arthur était tenaillé entre le soulagement et l'angoisse. Gauvain se montrait agréable comme toujours, charmant et courtois. La vieille sorcière montra ses plus mauvaises manières. Elle mangea avec les doigts, rota et péta et mit tout le monde mal à l'aise. 


 
La nuit de noce approcha. Gauvain se préparant psychologiquement pour la nuit de noce entra dans la chambre. Mais quelle surprise ! La plus belle femme qu'il ait jamais vue se tenait devant lui. Gauvain était éberlué et demanda ce qui se passait. La beauté répondit que comme il avait été gentil avec elle (quand elle était la sorcière), elle serait la moitié du temps horrible et déformée et l'autre moitié une magnifique jeune fille. 


 
Quelle forme voulait-il qu'elle prenne le jour et la nuit ? Quelle question cruelle ! Gauvain commença à réfléchir à ce problème : pendant la journée une belle femme à montrer à ses amis mais la nuit, dans l'intimité, une vieille et sinistre sorcière ? Ou bien dans la journée une hideuse sorcière mais la nuit, une belle femme pour jouir des moments intimes ? 


 
Qu'auriez vous fait ?


 
Ce que choisit Gauvain est écrit ci-dessous, mais ne lisez pas avant d'avoir imaginé votre propre réponse.


Le noble Gauvain répondit à la sorcière qu'il la laisserait choisir elle-même. 
 
En entendant cela, elle annonça qu'elle serait belle tout le temps parce qu'il l'avait respectée et l'avait laissé décider elle-même de sa vie. 


 
Anonyme

 

Avec : Portrait du roi Arthur dans Le Triomphe des Neuf Preux – « Cy commence l'histoire du noble roy Artus de Bretaigne » - Abbeville, Pierre Gérard, 1487 (doc. BNF)

Commenter cet article

tilk 01/10/2010 00:41



j'aurais fait comme lui ou belle la nuit car ce les apparences m'importe peu


besos


tilk



Arthémisia 01/10/2010 05:30



Belle la nuit? Je trouve cela particulièrement égoïste: elle ne serait ainsi belle que pour toi?


Ne pourrait elle être belle pour elle, tout simplement?



stellamaris 30/09/2010 07:46



Je ne connaissais pas cette légende, mais elle est géniale ! Elle m'enthousiasme ! Bises.



Arthémisia 30/09/2010 21:11



Cela ne m'étonne pas: je te sais friand de contes et de légendes celtiques.


Bises


A.



joruri 29/09/2010 10:02



Je sais, mais c'est ma réponse...



Arthémisia 29/09/2010 15:51



YES!



gballand 29/09/2010 07:39



j'aurais pu essayer de répondre, j'aurais pu... en tout cas, un petit conte qui sort des sentiers battus.



Arthémisia 29/09/2010 15:51



Et qu'aurais tu répondu?



Frédéric 29/09/2010 03:06



Bien belle histoire, merci


bises


frédéric



Arthémisia 29/09/2010 06:23



Bises, Frédéric.


Belle journée


Arthi



Joruri 28/09/2010 23:45



Je ne me serais jamais adressé à une sorcière.



Arthémisia 29/09/2010 06:22



Je sais : tu me l'as déjà dit!!!



fransua 28/09/2010 19:21



elle est bien maligne cette sorcière ce petit Gauvin aussi, j'ai aimé cette histoire et c'est normal, j'aime les légende et l'amour



Arthémisia 28/09/2010 19:35



Nous gardons tous,de manière plus ou moins avouée, une attirance pour les contes de fées . 


Il y a quelques années j'ai passé 2 heures à photographier une grenouille mais elle ne s'est jamais transformée en prince charmant...


Elle devait détester les paparazzi!



joruri 28/09/2010 12:28



Je ne me serait jamais adressé à une sorcière.



Arthémisia 28/09/2010 18:50



Même si ta vie en dépendait? Tu sais les pires sorcières sont parfois les plus belles des femmes....



Ut 26/09/2010 22:26



And you Are what you want!



Arthémisia 26/09/2010 22:31



It will be soon...I hope so.



Ut 26/09/2010 22:20



(n'as tu pas lu mon bracelet?!!!)


Ca fait un moment que j'essaie, mais je n'y arrive pas, et j'ai peur d'être indiscrète



Arthémisia 26/09/2010 22:22



Dessus il est écrit : "I do want I want"



Jean-Marc 26/09/2010 22:19



Cette histoire est magnifique. Il faut dire que j'ai toujours eu un goût prononcé pour les histoires à tiroir. Qui plus est, sa morale est sublime de simplicité. Comment se fait-il que si peu
d'hommes aient compris que le plus ardent désir d'une femme fût de mener sa vie comme bon lui semblait, qu'il s'agissait là de la condition sine qua non de son épanouissement et, "guess what",
que le principal bénéficiaire de cette situation serait... l'homme !



Arthémisia 26/09/2010 22:24



Histoire simplissime!


Et morale qui doit pouvoir s'appliquer autant aux hommes qu'aux femmes : cela ne s'appelle-t-il pas tout simplement le respect?



Ut 26/09/2010 22:07



Tu parles à une convertie!



Arthémisia 26/09/2010 22:10



Alleluia!


 



Ut 26/09/2010 21:37



Alors là je suis bien d'accord! Tu ne fais pas tout ça pour rien!



Arthémisia 26/09/2010 21:44



Je déteste avoir la sensation de perdre mon temps.



Ut 26/09/2010 21:27



Ne dis pas ça : jamais est un mot menteur!



Arthémisia 26/09/2010 21:30



Je l'écris en majuscule : PLUS PERSONNE N'AURA LA MAINMISE SUR MES CHOIX DE VIE !


(n'as tu pas lu mon bracelet?!!!)



Ut 26/09/2010 21:16



Je ne connais pas d'homme capable de laisser "sa" femme décider de sa vie....



Arthémisia 26/09/2010 21:24



Si cela est vrai il n'y aura plus jamais d'homme dans ma vie.