Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1292 - L'Aigrie

Publié le par Arthémisia

 

L-aigrie.JPG

 

 

Elle reste dans son dos.

Elle avance par derrière.

Elle garde les yeux retournés, vers l’intérieur, et le cœur à l’envers.

Aussi étrange que cela puisse paraître, cela la fait vieillir.

Deux fois plus vite.

 

 

Copyright © Arthémisia – oct 10

 

Avec : Un platane de Ste Marthe © Arthémisia

Commenter cet article

tristox 17/10/2010 12:50



Les arbres sont une des plus belles creations de cette planete avec les oiseaux.Je ne vois pas de choses majestueuses que des perroquets ou des calaos sur un palmier.De toute facon,j'aime tous
les animaux,la flore et la vie en general.Cette photo confirme mon idee que la nature est la plus belle invention que l'homme ne peut pas controler ou si mal 



Arthémisia 17/10/2010 16:30



Tu as raison de dire que l'intervention de l'homme sur cet arbre en fait quelque chose de douloureux: c'est ce qui m'a interpelée quand j'ai pris la
photo.


 



Caro 16/10/2010 20:46



merci de ton passage chez moi , oui bien sûr tu peux créer un lien (un fil) vers chez moi, pas de problème, c'est très gentil



Arthémisia 16/10/2010 21:11



Ok , et merci : je te citerai dans mes brèves de fin octobre avec un lien vers chez toi.



juliette 16/10/2010 17:45



de ce voir ainsi, sûr que ça fait vieillir


Allons, tu as de jolies mains


 


(un peu de retard, mon vaccin contre la grippe s'est transformé en grippetteç


Bisdoux



Arthémisia 16/10/2010 17:49



Oh, ce ne sont pas mes mains!!!! Et pas non plus une auto-biographie!





C'est un des arbres qui poussent dans la cour d'un collège où j'ai enseigné. Leur  torture après élégage  m'avait interpellée.


Repose toi.


Bises


Arthi



Sophie 15/10/2010 11:05



Ce poison-là, les aigris essaient de l'instiller dans le cœur des autres; ils ne supportent pas qu'un proche sache apprécier ce qui est beau et qu'ils ne savent plus voir. Il leur faudrait, pour
les apaiser un peu, être entourés d'âmes grises. La joie les insulte.


 



Athémisia 15/10/2010 17:44



Tu as très  bien compris le personnage en notant aussi qu'elle ne supporte pas que les autres soient dans le sourire : elle se voudrait
universelle.


Ainsi  le risque, à trop la fréquenter, serait qu'elle arrive à déteindre, à dégorger son over-dose de malheur sur l'Autre, à devenir délavante, et
contaminante. Car il se pourrait même que de voir l'Autre souffrir  lui apporte du plaisir...


Mon Dieu protègez moi!


 



lutin 14/10/2010 20:08



J'avais écrit ce texte aprés l'exposition de Louise Bourgeois au centre Pompidou, je pensais à son araignée



Arthémisia 14/10/2010 20:12



..qui s'appelle ...Maman....


Je ne t'en dis pas plus et te renvoie chez un ami, là....



lutin 14/10/2010 20:07



"mortel acide qui la ronge jusqu'à l'os "


j'aurais du conclure ce poème ainsi en dernier vers, pourquoi n'y ai-je pas penser



Arthémisia 14/10/2010 20:09



Il vaut mieux que tu n'y aies pas penser. Cela voudrait dire que tu saurais ce qui la mange et te trouverais impuissante, comme moi



lutin 14/10/2010 19:01



Il plonge dans sa tête
alors qu’elle perd pied


Elle nage dans son ventre
alors qu’il est dans sa tête


Elle serre les dents pour ne pas l‘avaler
elle ouvre les yeux pour l’oublier


Elle noue ses mains pour ne pas le tuer
elle s’attache les pieds pour ne plus flotter


Il pend dans le vide
ses pas à la recherche de la veille


Suspendu  il se heurte à sa folie
et remonte le fil


Gesticulations stériles
de sa démence il en fait un rituel


En nourriture des images en pagaille dans la tête
dans le ventre il ne reste rien


 


lutin - 2008


 


 



Arthémisia 14/10/2010 19:29



Il est dans sa tête. Il est partout et jamais rien d'autre ne saura le remplacer; mortel acide qui la ronge jusqu'à l'os et l'empêche d'aimer la
vie.



stellamaris 14/10/2010 09:15



Très bien observé, Arthémisia ! Bises.



Arthémisia 14/10/2010 19:31



Oh, il ne faut pas bien observer : ses problèmes sautent à la gorge tant elle les déverse avec un bonheur sans nom sur les autres!



monik 13/10/2010 19:27



http://www.youtube.com/watch?v=2Qrgqt03hgg&feature=related



Arthémisia 13/10/2010 20:44



Cette chanson est sublime. Malheureusement la personne dont je parle a perdu toute croyance.



monik 13/10/2010 19:22



Oui, c'est ça même si elle ne peut pas se tourner vers demain , il faut qu'elle laisse entrer un peu de soleil, qu'elle tourne , tourne, danse, danse au soleil.



Arthémisia 13/10/2010 20:21



Cela me semble impossible au stade où elle en est.


Le soleil elle ne le voit même pas.



Bifane 13/10/2010 13:01



Pourtant, il y a parfois de si longues saisons dans nos vies, où il n'est rien à voir de beau ni d'intéressant au-dehors ou au-devant... qu'il me semble bien difficile alors de marcher autrement
qu'elle...



Arthémisia 13/10/2010 18:16



Cette saison est sa dernière; il serait temps qu'elle y laisse entrer un peu de soleil en se tournant vers demain.



monik 13/10/2010 09:54



Qu'est-ce qui pourrait l'aider à aller de l'avant? Ses yeux? Sa bouche? Ses mains? Quelqu'un?



Arthémisia 13/10/2010 18:15



Plus rien et plus personne, je crois,malheureusement.



la vieille 13/10/2010 08:57



Deuxfois plus vite ? Oh il faudrait faire des statistiques.. le manque d'amour fait vieillir mais l'aigreur ratatine ...



Arthémisia 13/10/2010 18:14



VDI ou Une vieille qui ne veut pas dire qui elle est?


Dans ce cas....


http://corpsetame.over-blog.com/article-29519793.html



tilk 13/10/2010 01:09



en fait non c'est pas étonnant !!!


besos


tilk



ai 13/10/2010 06:01



C'est étrange car on pourrait penser que d'aller en arrière permettrait de ralentir le temps. Mais en effet  : c'est tout le contraire.


Bises


Arthi