Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1297 - Délices marins

Publié le par Arthémisia

Sur une incitation de Juliette pour   Papier Libre  :

 

...Notre jardin secret...

 

 

 http://photo.lejdd.fr/media/images/archivesphotoscmc/culture/matisse-nu-au-bord-de-la-mer/58158-1-fre-FR/Matisse-Nu-au-bord-de-la-mer_pics_500.jpg

 

 

Mon jardin secret pousse entre ciel et mer et reçoit la caresse lisse des planches des marins.

Des peaux amarinées, il porte les couleurs, ces transparences diaprées ou ces fortes marbrures, dans lesquelles se rencontrent les formes organiques en leurs pensées joueuses et les vagues de joie de leur sauvage amante.

Mon jardin secret n’a aucune barrière. Il ouvre sur le monde bleu, l’inconnu, le mystère en ramenant pourtant l’halluciné rêveur à son immense intime, au vaste de son cœur, au profond de son ventre..

Mon jardin secret se parfume aux craquantes iodures, celles qui font les vies goûteuses et les repas charmants. On y lèche le fruit, le doigt et puis l’amant. On y rencontre Hermès et on part en voyage. Celui des grands départs dont on ne revient pas car les bulles du Champagne éclatent sous nos pieds nus et que les draps d’écume y portent l’Amour vivant.

 

Copyright © Arthémisia – oct 10

 

Avec : Nu au bord de la mer - Henri MATISSE - Huile sur toile - 1909

Commenter cet article

tilk 26/10/2010 21:36



j'aime les jardins ouverts...pourvu qu'ils soient intimes....


besos


tilk



Arthémisia 26/10/2010 21:38



Et moi j'aime qu'ils soient miens pour y accueillir au mieux l'Ami qui passe.


Belle soirée, Tilk.


Arthi



Bifane 25/10/2010 15:14



Le jardin secret, ce lieu clos, pas si loin de la tour d'ivoire, quand on y pense... Chez toi, le portillon semble tellement grand ouvert qu'on l'a peut-être finalement démonté, et le lieu clos
devient comme une base ouverte à tous les voyages, et aux plus inattendus d'abord, comme celui vers l'immense intime, dont on peut imaginer qu'il recelle plus d'inattendu qu'aucun autre... Et le
monde bleu en témoigne, c'est vers le haut qu'on s'envole !



Arthémisia 25/10/2010 17:07



L'idée d'un espace clos m'est impossible. Je préfère de loin simplement m'arrêter quand je serai fatiguée pour mieux repartir demain, et laisser les chemins
des autres croiser le mien.


Quant au bleu, comme le dit très poétiquement Jean – Michel MAULPOIX dans Une histoire de Bleu (à lire absolument!) " ce n'est pas à vrai dire
une couleur....plutôt un climat."


Ou alors "la couleur même de l'âme".


Donc oui, élévation!



Naturaimer 25/10/2010 12:06



très beau texte je me permets de mettre ce lien d'une très belle expo, amitiés


http://naturaimer.over-blog.net/article-musee-de-flandre-59504046.html



Arthémisia 25/10/2010 12:10



Merci. Oui j'ai vu tes articles sur le musée de Cassel, village que je connais bien...notamment un restaurant délicieux  en plein centre du village et
donnant sur la plaine. Je crois que c'est Le Sauvage, sur la Grand'Place.


Si je remonte dans ma famille j'espère avoir l'occasion de visiter ce musée.


Amitié


Arthi



alex poete enragé 25/10/2010 10:11



Un jardin secret, quelque part dans le monde. A l'abri de tous.



Arthémisia 25/10/2010 10:13



et pourtant universel!



Jean-Marc 25/10/2010 01:03



Voici un parcours bien alchimique, chère Arthi ! J'adore.



Arthémisia 25/10/2010 10:07



Serais tu comme moi porté à affectionner les atmosphères alambiquées?!!!