Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1312 - La Boîte

Publié le par Arthémisia

 

http://www.lifeproof.fr/.a/6a010534aec579970c010537017943970b-500wi

 

J’ai mis ma vie dans une boîte, toute ma vie.

Bien sur, une grande boîte.

Mais je suis limitée ; je ne peux pas dépasser une certaine taille. Après, ça ne se fait pas. Ce serait prétentieux, arrogant, égotique.

Je vous promets, je suis dans la norme.

 

L’intérieur de cette boîte est presque vide. Il y brille juste deux petites mèches blondes, l’une très très blonde et fine comme de la soie. L’autre un peu plus dorée et ronde. Voluptueuse.

Je n’ai pas oublié la main plate et large qui paumait le zinc. Pas plus que celle qui a dit « Allez… ».

Un peu de sable, aussi.


Cela est déposé dans des fleurs de papier de soi. Oui de soi.


 

Tout le reste est accroché sur les parois intérieures de la boîte, en miniatures, des centaines de croquis, de tableaux et des pages de livres.

 

Demain, je vais envoyer cette boîte, m’envoyer cette boîte. A moi-même. Et en recommandé.

 

Quand je la recevrai, je ne l’ouvrirai pas : je ne veux pas que quelqu’un puisse dire que  j’ai falsifié son contenu.

 

Copyright © Arthémisia – nov.10

 

Avec : La Boîte en valise – Marcel DUCHAMP -  1940

Commenter cet article

LM 29/11/2010 11:07



trés jolie trésor et jolie boîte , j'aime ta singularité, ta profondeur, elle me parle beaucoup


belle jourrnée



Arthémisia 29/11/2010 11:16



Heureuse de, par tes mots, ne pas me sentir seule.


Belle journée à toi aussi LM



daniel 15/11/2010 15:55



un jour j'ai écrit une phrase sur un petit rouleau de papier ...je l'ai placé dans un morceau de bambou avec un bouchon de la taille du bambou ... j'ai scéllé le tout avec de la cire rouge
... j'ai fais un moule en bois et commencé à couler du béton dedans j'ai jeté le bambou dans le moule et j'ai recouvert de béton .... 


ça fait un cube de béton qui vieillit plus ou moins bien ....


parfois je doute de la phrase ... toute seule ... dans son cube ... 


il y a une grosse masse à l'atelier .... c'est une solution ...surtout ne pas s'énerver ! heum ! 


 



Arthémisia 15/11/2010 21:06



Très belle histoire, Daniel et surtout, surtout ne casse pas ton cube. C'est un moment. Il ne doit pas en devenir un autre.



la vieille dame indigne 14/11/2010 18:12



Jolie, je ne connaissais pas ce travail... Quand je dis joile je ne veux pas dire ... enfin tu comprendras.



Arthémisia 14/11/2010 23:58



Marcel en a fait plusieurs qui comportent des miniatures de ses oeuvres.


Rusé renard, Le Marcel !



tilk 13/11/2010 01:13



c'est une superbe idée ..moi j'ai fait la même chose mais en moins classe


j'ai mis ma vie dans une valise en carton (pas oublier que je suis un immigré)


que j'ai trouvée a la poubelle (et oui!!!)


besos


tilk



Arthémisia 13/11/2010 06:46



Le contenant a son importance aussi Tilk.


bises


A.



monik 12/11/2010 21:33



Par quelle magie vas-tu faire rentrer les trésors de ta vie à venir  dans cette boite?



Arthémisia 12/11/2010 21:38



Les trésors de ma vie à venir ne seront pas en boîte: je veux du tout frais!



lutin 12/11/2010 14:50



Cela porte un nom un "COPYRIGHT" certains le font pour leurs textes, juridiquement c'est trés bon et en plus cela ne coûte pas cher.



Arthémisia 12/11/2010 18:11



Je ne sais pas si cela s'appelle vraiment  un copyright.


Mais je sais que c'est un procédé très souvent utilisé pour protéger ses écrits. (sans pour autant je pense avoir la valeur d'un dépot devant notaire par
exemple)



Servanne 12/11/2010 14:49



C'est intéressant si bien emboité ...


Le contenant ou le contenu, que choisis-tu in fine ?


Pensées au fond du tiroir ...



Arthémisia 12/11/2010 18:32



Tu te doutes bien que le contenant a autant d'importance que le contenu. Papier de soi...



Alexandre 12/11/2010 11:13



A l'intérieur de ces boîtes se trouvent souvent nostalgie, mélancolie et amertume par rapport à sa situation actuelle.



Arthémisia 12/11/2010 18:22



Pourtant je crois comme je le disais à Bifane, qu'en arrivant à une sélection positive, on y garde que ce qui nous porte vraiment.


Mais ça on ne peut le faire que quand on prend de la distance (j'entends psychologiquement mais aussi physiquement) avec la source (ou les sources)
négative(s).


La rancoeur n'est pas porteuse de vie, Alexandre.



juliette 12/11/2010 10:45



Il n'y a pas une autre boite pour moi ?


Je n'y mettrai pas mes chagrins, ni mes déceptions, juste mes petits bonheurs.


Elle sera légère.


Mais moi j''ouvrirai de temps en temps, pour respirer son parfum si rare


 


Bisous



Arthémisia 12/11/2010 18:18



Chacun peut fabriquer la sienne.


Quant à l'ouvrir, je n'en vois pas la nécessité : on est dedans.


Bises


Arthi



Bifane 12/11/2010 10:21



Beau, mais... A la fois beau et inquiétant... Une boite... Peut-être y a-t-il par là un grand réalisme, en même temps... Déplaisant, de songer que nos vies, quoiqu'on en dise, se limitent
peut-être juste à ça, et rien de plus. Si l'on y regarde à deux fois, malgré nos rêves d'horizon et de grands espaces, sommes-nous d'une envergure suffisante pour dépasser la boite ? J'en
doute... et ça m'effraie...



Arthémisia 12/11/2010 18:17



Tout est bien sûr dans la force du symbole.


Et plus j'avance dans la vie et plus je me dis que les choses auxquelles par le passé j'accordais de l'importance n'en ont aucune et que ce que j'ai
simplement envie d'emporter avec moi, ce sont mes enfants, et mes pères, celui qui m'a fabriqué biologiquement et ceux qui m'ont appris.


Cela, ce peu (mais tellement immense!)  au fond ne me déplait pas et  j'en arrive à trouver rassurant d'avoir réussi à éliminer ce qui ne m'a pas
fait grandir, m'a jugée, m'a blessée et à ne garder que le meilleur.