Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1326 - La Caresse de l'âme bleue

Publié le par Arthémisia

 

http://media.paperblog.fr/i/295/2957822/paradis-rouge-L-1.jpeg

 

 

 

 

Amour,

Mon âme est bleue comme un grand ciel

Je te la donnerai à boire au matin

Nectar de ma main

Sur ta peau

Désertée.

Demain.

 


 

Copyright © Arthémisia – nov. 2010

 

Inspiré par la lecture de ça

 

 

Avec : Bleu de ciel – Wassily KANDINSKY

Huile sur toile – 1940 , 100 x 73 cm

 

Commenter cet article

Well 05/12/2010 17:21



L'amour qui se scande et se dandine exquis


comme des êmes blettes dans un bleu de Kandinsky


 


Toujours très créatif...



Arthémisia 05/12/2010 21:19



Ton interprétation du rythme de mes mots en parallèle de l'oeuvre de Kandinscky et de ses bestioles mignonnes, me plait bien.


Merci de ton passage Well.



monik 03/12/2010 18:47



Ah! le corps et l'âme! chair et céleste à la fois...est-ce cela la différence entre jouissance et VOLUPTE ?


Ton texte est promesse, ouvert...il ne s'arrête pas à l'instant.



Arthémisia 03/12/2010 22:43



Encore une belle lecture, celle d'une projection, d'un au-delà, d'un ailleurs.


Comme s'il suffisait de 3 mots pour y croire, d'une illusion pour continuer. Je ne sais...



Aléna 03/12/2010 12:29



oh! c'est très beau! Cette âme bleu liquide. Je lui prête deux sens au moins, si vous voulez bien, l'un amoureux, l'autre mystique - bien que parfois l'un soit l'autre aussi.


Quelque chose de cosmique et assez grandiose.



Arthémisia 03/12/2010 22:37



Ta lecture Aléna me touche énormément.


Je disais à Tilk que peu savent écrire. Je crois qu'il n'y en a pas plus qui savent lire.


Quant aux liens entre l'amour et la mystique, il devrait tjs être. Sous peine de superficialité.


Ou pire d'intérêt.



tilk 03/12/2010 10:41



magnifique ce petit poème.....


j'aurai aimé l'écrire


j'aurai aimé qu'on me l'écrive pour moi


besos


tilk



Arthémisia 03/12/2010 22:34



Tu sais bien que (très) rares sont ceux qui ...écrivent....


Bises


Arthi



Servanne 03/12/2010 08:44



Rien que le titre ...


et ces personnages imaginaires qui volent comme des caresses ...


Je suis touchée par ta sensibilité Arthi, tes mots la disent aussi ... Et je ressens aussi, la protection que tu mets toujours, comme un garde-fou, qui t'empeche de te livrer entièrement ?
qui te retient de t'abandonner ( à nouveau ? ) une douleur, tant de passion vécue, la pelle de l'ame ... ce ne sont que des caresses que tu offres à qui veut bien les sentir, elles sont bien
cachées ...


 


Pensées et tendresse de coeur



Arthémisia 03/12/2010 22:33



Merci de ces doux mots Servanne.


Me livrer entièrement?....Pas de douleur,non, mais une grande, une immense tristesse. Ca oui. Tout flotte, comme sur le tableau de Kandinsky et rien ne
saura, ne pourra désormais se poser. Faute de peau.


Et d'âme.


T'embrasse.


 


 



Bifane 03/12/2010 07:36



D'une âme à une autre, comme aussi des grâces du monde à une âme, ces choses qui passent me parlent, comme palpables de vie, vivantes par essence... Ce n'est que lorsque l'âme parle au néant
qu'elle me paraît s'y perdre dans une illusion sans valeur, morne et morte... Mais ces choses-là sont tellement particulières à chaque être...



Arthémisia 03/12/2010 22:02



Reste à savoir ce qu'est un néant? ....


L'homme seul est -il dans un néant ou juste face lui-même?