Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1371 - L'Exorcisme*

Publié le par Arthémisia

 

http://www.collage.ro/wp-content/uploads/2011/01/1935-Magritte-LInvention-collective-73x116-cm.jpg

La mer l’a devinée. Sa silhouette s’impose.

Croyez vous qu’elle ne saigne plus quand on lui enfonce des couteaux dans le corps ?

Si !  Mais sous l’ombre des hommes de jugement, elle scelle ses mots.

Si tout le monde s’obstine à vous poser les mêmes questions, il faut sans doute inventer de nouvelles réponses afin de rester éveillé.¹

Le printemps sera précoce. Elle quitte la muraille. Elle comprend ce qui a toujours était tu et danse en clair-obscur sur son ventre embué.

Vivement demain !

¹ Paul AUSTER – Le Livre des illusions. trad. française de Christine Le Bœuf, Actes Sud, 2002.p 109

Copyright © Arthémisia fév. 2011

Avec : L’invention collective – René MAGRITTE -(1934-1935)
Huile sur toile (75 x 116)

Commenter cet article

tilk 17/02/2011 00:35



vivement que tu puisses écrire à nouveau...tes mots me manquent


besos


tilk



Arthémisia 17/02/2011 06:15



Les mots sont au fond des cartons! Et je ne sais pour combien de temps...


J'ai besoin de me poser avant toute chose.


Bises


Arthi



daniel 16/02/2011 10:24



je viens d'acquèrir un bouquin sur les monstres ...


"monstres merveilles et créatures fantastiques " sous la direction de Martial Guédron chez Hazan.


'l'invention collective" de Magritte y est prèsente avec ce commentaire :


"dans cette oeuvre, la séduction érotique qu'exerce la sirène est totalement perturbée. Par une simple permutation du rapport traditionnel entre partie humaine et partie animale, le pape du
surréalisme Belge met très précisément l'accent sur la définition même du monstrueux."


je crois plutôt que le monstrueux est une agression presque permanente et qu'il faut une certaine capacité d'oubli pour reprendre la haute mer et nager vers une suite à nos vies brinquebalées ...


l'oubli et le recul ... j'allais dire l'analyse ..


s'éloigner des monstres... les plaquer au mur et les tenir à distance ...


.....................................................................


belle journée à toi !


dan


 



Arthémisia 16/02/2011 13:06



Je ne sais pas si c'est vraiment une capacité d'oubli qu'il faut, mais pas plutôt une force de préservation contre toutes les "monstruosités commerciales et
bling-bling qui viennent agresser nos organes des sens mais aussi nos facultés psychiques et intellectuelles.


Car libre à nous de refuser avec force le commerce, la télé, la pub, la norme, le "comme il faut" qui n'est en fait qu'un hermétisme et de laisser le rêve
nous porter...vers nous-mêmes.


Car ces monstres là, je ne les plaque pas sur le mur : ce serait leur faire honneur. Je m'en détourne, les méprise et les fuis comme la
peste.



lutin 14/02/2011 14:52



Evite l'oeuf il y en a déjà dans les nouilles. Préfère les oeufs de lumps :-) les oeufs du pauvre



Arthémisia 14/02/2011 21:36



Tu as raison : j'adore en plus tout ce qui vient de la mer!


Je mangerai des oeufs avec des PdT....



tilk 14/02/2011 01:22



encore un superbe article..


besos


tilk



Arthémisia 14/02/2011 06:23



Merci Tilk. Je n'ai pas bcp le temps d'écrire en ce moment. Cela devrait s'arranger dans les prochains jours.


Bises


Arthi



laurence rassy 12/02/2011 19:56



à mon avis il aura mal compris, ne parlant que le zwanze, et pas le danois, comment eriksen lui avait expliqué sa sirène


"sur un lac blanc et sous l'haleine


des vents qui tremblent au printemps


voguait cygne mourant sirène"



Arthémisia 12/02/2011 21:59



....The fish doesn't think. The fish is mute.

Expressionless.

The fish doesn't think,

Because the fish knows

Everything....





THIS IS A FILM

Musique du film Arizona dream

(Emir Kusturica / Goran Bregovic)

Iggy Pop



frédéric 11/02/2011 21:32



super que tu aies trouvé !



Arthémisia 11/02/2011 21:33



Ca n'a pas été facile mais je crois que je vais m'y plaire : 2 magnifiques vues, l'une nord sur le Faron, l'autre sud très dégagée jusqu'à ...presque la
mer!


L'appartement est refait à neuf et impeccable. Le prix...correct ; je vais me mettre au régime oeufs/nouilles!



Suzâme 11/02/2011 18:31



Magritte, maître de l'illusion, délivre le message que chacune veut voir et c'est intéressant que nos interprétations ne soient pas les mêmes. Pareil pour
Paul Auster dont j'interprète le texte comme une personnification de la mer souffrante à chaque vague blessée par nos armes inassouvies. Il y aurait de quoi écrire...mais ce serait triste et vain
car l'humain a en lui un process de prédateur que les barbaries de l'Histoire mondiale n'ont encore jamais ni enrayés ni ralentis. A bientôt de te lire. Suzâme



Arthémisia 11/02/2011 21:53



Je veux aussi croire au pouvoir du rêve et à la douceur des retrouvailles avec soi-même, vague après vague.


amicalement.


Arthi



Alexandre 11/02/2011 17:06



Voila une étrange et dramatique mutation.



Arthémisia 11/02/2011 21:51



se transformer en poisson c'est pouvoir mieux nager  dans les affres de la vie.



monique 11/02/2011 13:47



C'est peut-être ça le rêve qui nous mène: toujours inventer de nouvelles réponses!



Arthémisia 11/02/2011 21:36



Cela doit éviter la terrible routine et ouvre le champ de la pensée en grande largeur.


 



bleu virus 11/02/2011 10:13



J'aime beaucoup cette idée de la mutation évoqué dans le tableau, et je suis assez stupéfait de constater à quel point la physionnomie de certaine persone peut changer. A partir du
moment où une réelle transformation intérieur c'est achevée c'est tout le corps et le visage qui prend un autre aspect. La personne se révèle à elle même et aux autres. Mais n'a t-elle
était au fond que ce qu'elle est à present trainant avec elle un interminable passé enfin! dépassé ? (forme interrogative à lire comme  affirmation!).  


Tes murailles te sembleront bien loin dans quelques temps;



Arthémisia 11/02/2011 21:35



J'espère que tu dis vrai!!!


Bises


Arthi



frédéric 11/02/2011 09:49



mais c'est aujourd'hui que se prépare demain 


belle journée à toi


bises


frédéric



Arthémisia 11/02/2011 21:19



Eh oui! premiers cartons déposés. Premier café pris devant la belle vue.


Un peu crevée mais ce n'est que le début de ma translation.


Bisous


Arthi