Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1376 - Matin

Publié le par Arthémisia

 

http://doudou.gheerbrant.com/wp-content/corinthsommo.jpg

 

 

On se retourne. On se recroqueville.

Moravia tombe en un bruit sec sur le parquet.

Une voiture toussoteuse passe dans la rue.

Nous vient une envie, qui ne s’échappera pas, celle d’un premier café, indien, sous la couette.

Quelques flammèches des rideaux orangés tentent de fleurir nos yeux  qui s’entre-ouvrent lentement.

Très vite ils se referment. Le soleil est déjà trop aimant.

Mais l’envie reste, en arrière, sur la mémoire des papilles.

Alors courir, pieds nus, s’accrocher à l’arôme et revenir le plus vite possible, se glisser sous la couette, la tasse dans une main et le Mépris dans l’autre.

 

Copyright © Arthémisia – 02/11

 

 

Avec : Jeune femme endormie – Lovis CORINTH

 Huile sur toile – Musée d’Orsay

 

Commenter cet article

Aléna 01/03/2011 17:08



j'adore ce "mouvement" de la main qui pend et de l'autre qui s'agrippe, cette tension entre les deux, c'est d'une beauté et d'une grâce folle. Emouvant, infiniment émouvant.



Arthémisia 01/03/2011 17:13



Ce n'est toujours facile de faire des choix....


Partir ...dans le sommeil ou...rester... dans la lecture?





Quoiqu'il en soit, je ne leur trouve pas tant de différences car l'un comme l'autre sont la porte d'un au-delà.



juliettebeau travail 01/03/2011 09:32



évocation tendre et douce du bonheur simple et matinal



Arthémisia 01/03/2011 13:30



Le bonheur c'est aussi d'être dans le temps, dans son temps, sans avoir à courir, contre soi.



thom 26/02/2011 20:35



Je n´ai plus grand-chose à faire, rien que veiller encore un peu, il es si beau d´être seul à veiller, encore
dispos.


Je peux , déjà couché à demi, me bercer jus´qu´au sommeil, entrer déjà dans le rêve.


1909 robert walser au bureau


 


bises beinahnacht thom



Arthémisia 26/02/2011 20:40



MERCI !!!!!!...pour cette découverte qui aborde si sereinement l'agréable bercement  du rêve solitaire.


Guten Abend,Thomas.



thom 26/02/2011 20:20



comprenais (désespoirs) bises de saucissons et de Corinth heureusement


thom



Arthémisia 26/02/2011 20:27



Pas de problème: j'avais compris ton germano-gaulois toujours excessivement charmant!!!


Je prends tes bises avec joie.


Bises à toi aussi.


Arthi


 



thom 26/02/2011 20:17



ahmm qui Arthi le mot á un grand conotation religieuse .


 


maintenant je comprendais, mais il n y a pas de fautes dans ton reponse.


Vielen Dank für deine Antwort. bises coucroute thom



Arthémisia 26/02/2011 20:25



Viele Dank für deinen Ausführungen.


...choucroute, Thom!!!


Küsse.


A.



thom 26/02/2011 19:11



queques péchés ? Je suis instantement curieux, Arthi, dis moi que as tu fait ?


il faut que je  ronger mon freine !


 


thom



Arthémisia 26/02/2011 19:19



Je parlais de fautes...d'allemand. Le mot Sünden ne convient pas? Il a une connotation religieuse?


Il faut dire Fehler?



monique 26/02/2011 18:58



Ces petites choses sont peut-être à l'origine de la grande chose : l'acceptation de la vie  dans toutes ses approches de la vérité.



Arthémisia 26/02/2011 19:21



Je dirai même "l'acception" de la vie!



monique 26/02/2011 15:54



Et la vie est à l'intérieur de ces petites choses quand on est d'humeur à leur accorder tous nos sens.



Arthémisia 26/02/2011 17:26



Ta réponse, m'amène à me demander ce qu'est une grande chose?



Versus 26/02/2011 14:48



Rencontre entre le mot et l' image, cela me va comme un gant...je vous mets avec plaisir sur ma liste de blog.


A bientôt !



Arthémisia 26/02/2011 15:09



 


Merci!


Et moi je vous mets dans ma boîte



versus 26/02/2011 00:54



Il y a bien une projection imaginaire dans ce récit !


Un met pris au lit, c' est sûrement un fabuleux sommet, c' est le mont pique mâle, bien évidemment !



Arthémisia 26/02/2011 10:06



Gardons raison dans nos interprétations mais malgré tout j'avoue : MORAVIA et le café au lit...je prends!



tilk 26/02/2011 00:14



ton texte aussi est un tableau


peu à peu par petite touche


tu nous dévoile la scène....


j'aime ça!!!!


besos


tilk



Arthémisia 26/02/2011 10:02



Je n'y avais pas pensé, mais oui, je pense qu'on peut dire que mon texte est à la limite de l'impressionnisme.


Bon week end Tilk.



thom 25/02/2011 22:04



eh bien ..quel beauté..comme les elements sont toutes correctes !:)


Tableau et text et ...les couleurs..


C'est pas de la tarte.


j´aime bien ton poste, Arthi !


Il était profitable


de te rendrais un visite.


Bonne nuit, Arthi.


 



Arthémisia 26/02/2011 09:55



Viele Dank für deinen Französisch und deine Torte die mich zum lachen gebracht!


Ich weiss, du  liebst viel Lovis CORINTH.





Schönes Wochenende, Thomas.


Und vergib mir Bitte meine Sünden.


 


 


 



B. 25/02/2011 19:29



Une tasse de met pris sous la couette, voilà qui n'est pas commun !



Arthémisia 25/02/2011 20:50



C'est même un pic au lit (bof...bof...bof...)



Suzâme 25/02/2011 13:08



Bonjour,


Oh comme je ressens soudainement ton évocation du "soleil trop aimant". Une expression au coeur d'une situation dans laquelle chacun se reconnaît. Etre sous la couette et
parfois se poser la question d'y rester...Suzâme



Arthémisia 25/02/2011 13:23



C'est bien à cela que servent les vacances d'autant plus appréciées qu'elles se passent dans mon nouveau chez moi qui commence à prendre de
belles formes et de belles couleurs.



Alexandre 25/02/2011 11:53



Un poème qui rend hommage à un des grands écrivains italiens. Belle toile reposante.



Arthémisia 25/02/2011 12:12



Je découvre avec avidité les premiers chapîtres.


Cela me donne envie de voir le film aussi.



elsa boramy 25/02/2011 10:47



"mais au p'tit matin blême


fallait se rhabiller


y avait plus de je t'aime


et même plus d'amitié



Arthémisia 25/02/2011 11:04



Quel sentiment t'habite?