Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1378 - Nuages (2)

Publié le par Arthémisia

 

Suite à la lecture d’un billet de Tilk….

 http://www.artandperception.com/v01/wp-content/uploads/2008/05/bacon.jpg

 

 

Hier, je regardais le ciel. J'y ai aperçu un réseau lisse et souple de fils blancs et fins, presque parallèles, un peu comme ces rideaux qui ne cachent qu'à moitié ce que nous ne voulons pas montrer, nos dérives.


Alors je me suis dit que je devrais lever la tête plus souvent. Pour ne pas tomber.

 

Copyright © Arthémisia

 

Avec : Study for a human body – Francis BACON

Commenter cet article

Suzâme 07/03/2011 18:13



Comme tu exprimes bien notre profil caché, nos interrogations, nos angoisses, nos fantômes, impressions contrastées et parfois nuancées selon les saisons du rideau qui nous garde de nous-mêmes.
J'apprécie ta profondeur.Suzâme



Arthémisia 07/03/2011 20:55



Merci de tes mots. C'est vrai que ce que je vois, ce qui se porte à mon oeil et donc à ma pensée, est un terreau fertile pour les miens.


Belle soirée, Suzâme.



bleu virus 04/03/2011 10:28



 Les nuages sont la plupart du temps annonciateur de perturbation ! ils obscurcissent le bonheur qui est là devant nous. Certes ils nous montrent la voie; mais c'est toujours pareil, sommes
nous en chemin ou au bord du chemin. En ce cas les nuages n'ont rien a faire là,...d'ailleurs tu vois , ils ont disparus,...à moins que .... nous les fassions revenir  .


Pour en revenir à ton (votre billet ...) l'idée du rideau est interessante; le voile à déchirrer,.., montrer mais ne pas se montrer, et surtout je retiendrais ...NE PAS MOURRIR DE LA VERITE. je
l'a redirais bien comme cela: Nous (z'êtres z'humains) avons l'art de ne pas mourrir de la vérité !!!


(alors qu'est ce qui provoquera notre "mort", cette transformation indispensable à toute avenement ) si ce n'est nous même dans l'acceptation de l'evidence transcendantale;


Ou là là ça chauffe !!!!!!!!!! bises


Bleuvirus


 



Arthémisia 06/03/2011 09:34



Les nuages sont aussi là pour habiter le ciel, nous le rendre Beau, lui joindre des présences sources de rêves. N'as tu jamais cherché des
ressemblances entre la forme des nuages et des animaux, des humains, des objets? Le ciel (comme d'ailleurs tout ce qui est dans la Nature) c'est aussi une prolongation de la pensée ,de la
rêverie, de l'angoisse humaines surtout quand il est habité de nuages. Le ciel c'est un ami pour celui qui le regarde, celui qui l'observe. Le ciel c'est un rideau entrebaillé sur le monde
intérieur de chacun.


 


Quant à la vérité, voilée ou non, à partir du moment où elle est notre, elle ne peut être la mort. Ce sont les vérités imposées, assénées comme des diktats
qui font mourir (j'avais écrit pourrir mais c'est vrai aussi )....


Ainsi et pour ne parler que de l'Art, il suffit de voir ce qui s'est passé au début du XXème siècle comme pensées modélisantes, et formatées qui ont fait
fuir des pays totalitaires les artistes désireux de sauver leur peau et leur liberté de création à l'étranger (quand ils ont pu...)


Bon dimanche, Virus!



kl loth 02/03/2011 22:19



Toutes les directions du regard nous sont nécessaires, à nous qui avons l'esprit en éveil !



Arthémisia 03/03/2011 15:35



Sûrement mais pas toujours toutes en même temps; il y a des moments de vie où l'élévation est plus utile, voire plus nécessaire que le retour vers la
racine...et inversement.



versus 02/03/2011 01:15



Le rideau, c' est aussi l' écran, le miroir et la fente qui nous restitue la mise à disposition du monde dans son angoissante obscurité du  côté inconnu. Le réceptacle du ventre maternel d'
autre part, monde amniotique qui peut vivre à notre place et aussi un arc tendu au diapason de nos désirs.


" Nous avon l' art, afin de ne pas mourir de la vérité "Nietzsche.



Arthémisia 02/03/2011 09:47



Au combien il m'est étrange que tu cites ces mots de NIETZSCHE, qui sont les premiers que j'ai notés dans mon tout premier carnet de citations, un peu comme
ce rideau à écarter, cette fente (féminine?) qui s'ouvre sur les pensées qui suivirent ! Pensées qui, d'obscures, sont advenues à ma connaissance, par le trûchement de mon écriture, pensées de
nourriture, si ce n'est pensée de vérité....



Alexandre 01/03/2011 14:58



Ces nuages qui masquent bien des choses et qui nous sauvent par la même occasion.



Arthémisia 01/03/2011 15:10



C'est cela jouer à cache-cache...souvent avec soi-même d'ailleurs.



monik 01/03/2011 12:58



Mais tu ne fais que ça , lever la tête!



Arthémisia 01/03/2011 13:24



Je crois que cela relève en effet d'un désir, d'une nécessité d'élévation. Et "crotte" ...ce que j'ai écrit hier soir parle encore de ça!



lutin 01/03/2011 11:37



Quoique quelquefois on cache à moitié pour encore mieux faire voir



Arthémisia 01/03/2011 13:32



"C'est le regardeur qui fait le tableau"...Marcel DUCHAMP...





ou encore ....





"Il n'y a pas de faits ; il n'y a que des interprétations"... F. NIETZSCHE



tilk 01/03/2011 01:12



et puis comme ça on voit pas la boue .... celle qui colle et qui pèse de plus en plus


besos


tilk



Arthémisia 01/03/2011 13:29



La boue et tout ce qui s'y colle est qu'on trimballe longtemps sous nos semelles avant d'un jour, enfin, cela ne se décroche sur le bord du
chemin...


Bises


A.