Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1389 - Elle parle aux murs

Publié le par Arthémisia

 

DUBUFFET-Musee-des-Arts-Deco.JPG

 

 

 

Elle parle aux murs. Ceux qui la choisissent.

 

L’enduit rose fait sortir mille pâquerettes de sa bouche.

Entre  les niches de la claustra, sa voix déroule des caresses.

Le mur de pierres, celles entre lesquelles se faufilent la pauvre herbe, celui là aussi accueille son mot. Printanier.

Le mur de verre, lui, lui fait de l’œil. Elle lui envoie un baiser de carmin.

Sur le mur blanc, elle jette, un dictionnaire de couleurs. Kandinsky.

Dans la paroi de bois, elle creuse des trous où elle dépose des boulettes d’Amour roux.

Et dans le mur végétal, elle s’enfonce pour cacher ses gros mots.

On l’a même entendue rire derrière la digue de sable.

 

Elle parle aux murs. Qui lui répondent.

Mais elle tourne le dos au mur des prisons. Ils n’ont plus rien à se dire.

 

 

Copyright  © Arthémisia – 03/11

 

Avec : Matériologie - Jean DUBUFFFET - Musée des Arts Décoratifs - Paris

Commenter cet article

Suzâme 20/03/2011 17:23



C'est magnifique. Il n'y a que les poètes qui parlent aux murs. Comment les apprivoiser lorsqu'ils sont tristes ou pollués? Comment ne pas les longer sans les voir...Ils ne réclament
rien et peut-être souffrent en silence de notre indifférence...Demain, je tenterai de leur parler...A bientôt de te lire. Suzâme



Arthémisia 20/03/2011 17:26



Quelle coincidence : au moment où tu passais chez moi, j'étais chez toi.


Seul le mur de nos écrans nous séparent. Si peu parfois.



l'oeil qui court 17/03/2011 20:45



Elle écoute les murs,


Ils lui racontent des arcs-en-ciels.



Arthémisia 17/03/2011 23:19



Oui, ils sont pluriels dans leur discours, joyeux et lumineux.



monik 17/03/2011 19:56



Ainsi , les murs ont des oreilles!! bienveillantes, j'espère!!



Arthémisia 17/03/2011 23:14



Certains murs, oui...Il suffit de leur souffler des mots doux!



tilk 17/03/2011 13:44



là...une fois encore..je suis admiratif...


besos


tilk


les murs des casernes aussi....



Arthémisia 17/03/2011 23:13



tu as raison. Tout ce qui enferme et cache.


Bisous


A.



bizak 17/03/2011 01:45



Elle parle à un mur?, je crois pouvoir dire qu'aujourd'hui, on parle tous à un mur !:


Le mur de l'indifférence, le mur des lamentations,


Mais, c'est vrai!, il n'y a que les peintres qui savent parler aux murs!



Arthémisia 17/03/2011 11:25



Je crois qu'on peut parler à tout. Il suffit de se sentir écouté.


Les surfaces sont ainsi de parfaits lieux de transfert qui doivent régaler les psys!



versus 17/03/2011 01:30



Très beau texte, et Dubuffet un peintre qui m' est cher !


Et une de ses plus belles périodes. On se sent vraiment bien dans votre blog...enfin, je parle pour moi ! :)



Arthémisia 17/03/2011 11:23



Twice but nice!



Versus 17/03/2011 01:26



Beau texte avec, cerise sur le gâteau une peinture de Jean Dubuffet, un de mes peintres préférés dans une des périodes les plus subtiles et les plus
frontales.


Pas de recul, pas de vision qui domine chez lui, une danse du corps, une danse du scalp. Décidément ce blog, on s' y sent
bien...



Arthémisia 17/03/2011 11:23



Merci de tes compliments.


J'aime aussi la frontalité quand elle impose sa matérialité, une matérialité qui ne ferme pas, qui provoque l'introspection et la prospection subtile vers le
menu de la surface en parallèle à la vastitude de la pensée.