Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1427 - Sur une Terre de miel

Publié le par Arthémisia

 

http://1.bp.blogspot.com/__h85Cd7Wueg/S8YahvqKyVI/AAAAAAAABCw/pVIImOi3A9E/s1600/Basquiat.jpg

 

 

Tous les soirs elle enlevait sa peau.

Certaines choses, à force de proximité, certains gestes à force  de régularité, s’imposent d’eux-mêmes.

 

Au bout de tout ce temps, elle ne savait toujours pas où la poser. Elle en jetait un peu dans la poubelle de la salle de bain, en laissait couler un autre morceau dans le lavabo,  et le reste, le grande reste, le plus encombrant, elle le posait sur le valet de nuit.

 

Elle se regardait alors dans la glace, comme dépenaillée, l’œil et la bouche nus, le cheveu sage, l’odeur savonneuse.

Déprogrammée.

 

Elle savait qu’un jour pourtant, soit elle n’enlèverait plus cette peau. Soit elle ne se regarderait plus.

Ce qui revenait au même.

 

Elle ne vivait pas sur une terre de miel.

 

© Arthémisia – 05/2011

 

 

Avec : Earth – 1984 - Jean Michel BASQUIAT

 

Commenter cet article

joruri 08/05/2011 11:42



Épluchée.


Comme une orange blues.



Arthémisia 08/05/2011 13:16



Un blues orangé...



versus 08/05/2011 10:10



" oripeaux ", bien sûr, pourquoi avoir peur de la peau de  l' or ?



Arthémisia 08/05/2011 13:15



C'est bien mieux que la peau d'âne....



Versus 08/05/2011 10:07



La peau, ça repousse et cela bien malgré nous !Et sous la peau, une autre peau, toujours ! Peut-on alors parler de laisser nos oripaux au vestiaire des lieux
communs pour entrer, dans ce monde indicible, à fleur de peau, qui est notre imaginaire ?


Excellente journée !



Arthémisia 08/05/2011 13:14



Ou peut être simplement lui laisser droit de vivre?


A toi aussi une belle journée.


 



monik 08/05/2011 09:49



J'aime beaucoup ta phrase:" le temps est une dentelle fragile"



Arthémisia 08/05/2011 13:09



Je crois même qu'elle va en se fragilisant de + en +...



Monik 07/05/2011 19:22



Elle l'avait dans la peau.


Elle lavait


Elle enlevait


Mais combien y avait-il de peaux..et jusqu'où?



Arthémisia 07/05/2011 20:00



Le temps reste une dentelle fragile....



Nath 07/05/2011 10:15



Un jour pourtant, peut-être enlèvera t'elle cette peau et se regardera t'elle enfin...?



Arthémisia 07/05/2011 10:25



Un jour qui n'est surement pas demain....



lutin 06/05/2011 10:20



en laissant un peu plus dans les draps de la nuit



Arthémisia 06/05/2011 19:59



Certainement, oui.