Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1440 - Hommage à Marcel *

Publié le par Arthémisia

 

11-05-25-le-grand-blanc----pastel-gras.JPG

 

 

J’ai dessiné ton sexe rose

Entouré de sanglants couperets

Le sang montait sur le ciel tendre

L’anguleuse corrida jaillissait.

Il fallut alors reculer

Pour comprendre la face cachée

Qui en péril mettait l’image

Par trop de rouge

Sous-exposée.


C’est alors que le blanc parut

Nacré de toute évidence,

Evidence de la mariée,

Vidance d’une rosée.

 

 

*DUCHAMP, bien sur.

 

© Arthémisia – 05/2011

 

Avec : Le grand blanc  -  © Arthémisia

Pastel gras - mai  2011

Commenter cet article

laure K 13/06/2011 23:51



sorry pour les fautes, le tableau de comm est trop petit pour mes yeux ce soir.



Arthémisia 14/06/2011 00:06



le week end n'est pas toujours un moment de repos.



laure K 13/06/2011 23:50



Impression choc ! j'aime beaucoup ces tracé nocturnes et qu'ils t'aies toi-même emmené dans une réflexion après "coup" est tout à fait passionnant. Force et énergie dans ce tableau.


Ce que tu dis de ce besoin de te redéfinir en tant que femme à chaque lever du jour ets vraiment une pensée propre à certaines d'ente nous, je commence à le percevoir avec uen certaine lucidité
en lisant ici et ailleurs.



Arthémisia 14/06/2011 00:05



Ce besoin de me redéfinir m'est bien sûr venu avec le temps. Celui qui m'a mangée sans que je m'en aperçoive. Ca arrangeait tellement de monde....


Aujourd'hui tout se bouscule. Il me semble  très souvent que c'est ça, ou la mort.





 



Servanne 10/06/2011 11:43



Ton pastel gras me plaît beaucoup !



Arthémisia 11/06/2011 08:39



Une démarche à poursuivre quand j'aurai la tête un peu moins encombrée et des journées plus aérées.



Versus 27/05/2011 17:26



" Etant Donné ", le dernier nu de Marcel, cette fente du matin? Chagrin de la cascade, la chute, et le blanc  lustral de la mariée célibataire !


D' une oeuvre, l' autre, tout est à recommencer ...



Arthémisia 27/05/2011 18:29



La féminité est pour moi  un éternel recommencement, une affirmation à entretenir, un droit à revendiquer chaque matin.


 



ren 27/05/2011 07:20



Baby blues  en rouge...


 


baby boom   (  y en aura  d'autres )


 


est-ce  justement, que les  zones  de couleur viennent  "avant" le dessin global ou "après"...   ce qui n'est pas pareil,    moi je les verrais bien
avant  si tu continues  dans cette  voie



Arthémisia 27/05/2011 15:30



Je ne sais pas où je vais. Je sais que j'aurai probablement toute ma vie besoin du corps.


J'ai peur de m'enfermer dans une illusion qui ne me satisfera pas  si je me contente de géométrie et de couleurs. On ne se renie pas Ren, tu sais.



bleuvirus 26/05/2011 23:33



je ne sais pas pour le texte ... mais pour le tableau la oui je suis fan ! couleur formes géométrie forme  l'intrigue. Belle realisation ! Quelle dimension ce taleau ? et si il est à vendre
quel valeur, sentimentale biensure ! 



Arthémisia 26/05/2011 23:43



C'est un format raisin (50x65) sur un méchant papier.


Pas à vendre...Trop frais encore pour moi. Je ne peux pas vendre mon Bébé qui vient de naître tout de même, d'autant que je suis en plein Baby blues!


 


 



ren 26/05/2011 22:16



de cet embranchement -  un jaillissement...  mais  pas  forcément vu comme une  blessure  associée  au sang,  mais  comme une  force vitale...


 


de l'arbre  et det embranchement, la future  division de  autre branches...   en fait la sculture  de l'énergie qui se fait forme  dans la  découpe du ciel



Arthémisia 26/05/2011 22:51



Le sang n'est pas du tout ici, comme tu l'as compris, celui de la blessure mais oui, celui de la vie.


 


Au départ j'avais fait le sexe bcp plus rose, voir rouge et je l'ai recouvert d'acrylique blanche....pas trop malgré tout, comme ...au début de toute chose...


(Je ne sais pas si je suis claire en te disant celà?!!!!)



ren 26/05/2011 22:13



Outre le niveau plastique...  et sans  forcément  en faire  appel  au religieux, 


c'est une  superposition  ( le croisement),   avec le creux ...


 


mais la croix  ( métaphore  de l'arbre debout), c'est un em-branchement,  comme  le départ des membres ...  ( et un ambranchement  appelé  au développement)


 


 



Arthémisia 26/05/2011 22:49



Nous sommes bien dans la "génération" alors?



monik 26/05/2011 19:53



C'est de toi?! Je comprends que cela te dépasse!



Arthémisia 26/05/2011 20:01



Oui. C'est de moi et d'hier soir.


Ca m'a dépassé...un moment ce matin. Mais nous allons nous apprivoiser, je le sais.



ren 26/05/2011 18:07



l'anguleuse corrida de Duchamp



Arthémisia 26/05/2011 18:40



Je suppose que tu connais les petits "tabliers" aussi:


 





 


 


 


 


 


 



monik 26/05/2011 17:52



Cette vidance du blanc m'est aussi vi-o-lente que ce rose devenu sanglant.


Je découvre aussi  cette peinture et ce centre( qui est le trait noir du sexe et non l'utérus) mis en évidence entre la blancheur des cuisses et le rouge implacable du destin me donne le
regard terrifié  et captif de l'homme. C'est très fort.



Arthémisia 26/05/2011 18:50



Hier soir, je savais déjà que je faisais quelque chose de fort. Pas sur le plan plastique (ce n'est qu'une recherche) mais sur le plan cognitif.


Ce matin, j'ai eu presque peur de ce que j'avais fait.


Ce n'est pas toujours facile de vivre dans la découverte de soi.



tilk 26/05/2011 11:27



quel texte !!!! j'adore...et la peinture est géniale


besos


tilk



Arthémisia 26/05/2011 18:45



J'avais en tête hier soir d'essayer de faire jouer ensemble des lignes organiques et du géométrique.


 


En regardant de nouveau ce matin mes dessins (dont celui ci fait partie), et à la lecture des réactions de quelques uns de mes amis auquels j'ai envoyé quelques scans,  je m'aperçois
que mes géométrisations sont toutes quasi christiques.


 


Cette thématique du corps (voire de la sexualité) et de l'approche religieuse hante ma vie jusqu'à mon subconscient.


Ca me trouble...


bises


Arthi