Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1443 - Shamisen*

Publié le par Arthémisia

 

 


 

 


-        « Où sont les trois cordes parfumées » chante la petite étoile au fabriquant de rêves ?.... « Je ne sais comment descendre jusqu’à toi et mon chat à froid »

 

Mais le matin est déjà là et la musique se tait.

 

 

 

Texte inspiré par ma découverte du Shamisen, instrument à cordes chinois puis japonais, joué traditionnellement par les geishas et dont le nom japonais signifie « trois cordes parfumées ».

 

 

© Arthémisia – mai 2011

 

 

Commenter cet article

ren 03/06/2011 12:39



"Voir l'Art comme une forme d'Amour (au sens le plus large de ce terme)."


 


je crois, oui, enfin, pour certains...  A part des raisons pécunières,  quel serait le but d'un  musicien,  d'un bluesman, d'un chanteur des rues, etc... de
multiplier  les  concerts ?  Il pourrait se contenter  d'éditer  de temps à autre un disque...


C'est donc bien de donner au public,  et de recevoir   de l'écoute, de l'amour..


 


Et une forme d'Amour (au sens le plus large de ce terme), comme au sens le plsu lié à l'amour la corporalité...  l'échange


  Tout simplement être bien avec l'autre  que ça soit par la présence , le dialogue,  ou ( et ) le physique.



Arthémisia 03/06/2011 13:06



Nous nous comprenons, Ren.


L'Amour à l'idéal (je sais ce que tu vas me dire!!!) devrait tjs être un cadeau.



ren 02/06/2011 23:53



Ce n'est pas prendre  ( le sang, la vie, les possessions  de quelqu'un d'autre  dont il est question), mais plutot  l'harmonie, comme dit Jean-Marc servir d'échelle à un
ange...  chaton égaré...   -  bref pas  forcément prédateur, mais donateur...  sangsues alitées  (  à lire phonétiquement)...


 


et pour  revenir à la musique, celle  qui s'échange  entre le musicien donateur,  et l'auditeur  receveur- parfois avide,    ressort d'une dualité de
l'échange, qu'on pourrait comparer  à celui d'un échange  de lettres  ou messages... ( alternatif)...  et à l'intérieur même  de la musique   la  question
réponse  ( dans la musiue traditionnelle bretonne,  dans le blues)



Arthémisia 03/06/2011 07:13



Si le donateur est un faune éthique, cela change tout ! L'éthique de la dualité de l'échange est bien aussi ce qui porte toute forme d'Art, si, bien sûr on arrive à voir l'Art
comme une forme d'Amour (au sens le plus large de ce terme).


 


7h11. Un jour chômé, et j'en suis déjà à philosopher! Il faut que je retourne me coucher : je deviens "grave"!



ren 02/06/2011 00:31



Aux cordes parfumées, oreilles éclairées....


Au nez attentif, des perfume-gardens ...Geisha blanches et shamisen


 


cheveux noirs en échafaudage compliqué, kimono entr'ouvert...


 


Les statuettes japonaises  de chats, la patte levée,


étonnés des sangsues alitées..



Arthémisia 02/06/2011 10:17



Qui suce le sang de qui, Ren?


Qui prend la vie de qui?...



versus 01/06/2011 18:50



La musique se tait ? Alors la corde et le chat vocalisent,


 c' est déjà ça... ( Ragazze de Chloë Tallot. )  Le sujet libre d' une réalité choisie .


http://vimeo.com/7396311


Agréable jeudi !



Arthémisia 01/06/2011 19:28



Extraordinaire vidéo qui traverse avec force l'Histoire de l'Art et donne à voir avant tout ce que je ne peux appeler autrement que de la matière/couleur, comment occuper un corps avec
cette matière/couleur, un  résumé très dense de vie saturée.


Je mets cette vidéo dans mes marques pages, Versus. Merci de l'avoir partagée avec moi..


 


Jeudi, vendredi, samedi et dimanche seront sans aucun doute agréable : je fais le pont!


A toi aussi du plaisir.


A.



Suzâme 01/06/2011 17:42



(suite complice)


- Si tu désires vraiment descendre, prends l'échelle de mon coeur et emmène ton chat. Nous le réchaufferons à deux.


Qui ne se décide, prend des rides. Plus d'étoile, plus de marchand de rêve... Tandis que vivre l'étrange musique des trois cordes parfumées.


Merci d'accepter cette audace. J'ai découvert un instrument japonais, des sons qui transportent vers une autre dimension. A bientôt. Suzâme



Arthémisia 01/06/2011 18:03



Je devrais te croire....


Belle soirée, Suzâme et merci de ton audace qui suit la mienne!


 



versus 01/06/2011 10:22



Magnifique mélodie, la triade du plaisir féminin ! ?



Arthémisia 01/06/2011 18:01



Il me semble que, comme je le disais à Jean Marc, l'alliance du visuel, du sonore et du parfumé...n'est pas à négliger!


 



Jean-Marc 01/06/2011 08:47



Bonjour Arthi,


J'adore l'idée que trois cordes parfumées puissent servir d'échelle à un ange pour descendre caresser et réchauffer un chaton égaré.


Bonne journée,


Je t'embrasse


Jean-Marc



Arthémisia 01/06/2011 18:00



Le lien de la ligne tendue, musicale et odorante ne peut être que source d'une image agréable.


Je t'embrasse aussi, Jean Marc.


Belle soirée et bon week end peut être à rallonges.