Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1446 - A la femme abusée

Publié le par Arthémisia

 

...et en réponse (très personnelle) au nouveau thème lancé par Juliette sur Papier Libre, écrire à partir de la photographie de ce kairn…

 

 

http://idata.over-blog.com/0/54/47/04/Kairn.jpg

 

 

Ils empilent des pierres, phalliques et agressives pour dire, je suis là, je règne sur cette terre, regardez-moi !

Obélisque de mâle, tu déchires le ciel !

Babel !

Ils ne comprennent pas qu’à côté de leur monde vivent des rondeurs douces qui attendent la caresse et sont lasses de l’arrogance pointée sous leur tendre jardin.

 

La pierre reste un langage. Elle fait les jetées, les maisons, les cheminées.
Mais elle fait aussi les fausses fiertés qui assurent des puissances au sourd et à l’aveugle. A celui qui lapide.

 

Et  l’Amour, faute de mots, passe silencieusement derrière les images de l’homme rassuré.

 

© Arthémisia – juin 2011

Commenter cet article

Versus 07/06/2011 14:20



Une pierre


 


Ils aimaient ce miroir


Dont le cadre écaillé s' ornait encore


Des cornes d' abondance de l' âge d' or.


Deux figures dansantes s' y faisaient face,


Ces épaules, ces ventres étaient nus,


Ces mains


Se touchaient, s' étreignaient,


Mais c' est vrai que les yeux ne se rencontraient pas.


 


Ils ont placé


Le miroir dans la terre, sous la neige,


Comme du grain; comme l' épi du ciel


Qui doit pourrir longtemps dans la boue du monde.


 


Yves Bonnefoy, Ce qui fut sans lumière, Mercure de france.


Oui, voilà ce que me " dit "  votre texte Arthémisia !






Arthémisia 12/06/2011 10:02



Qui fréquente les images sait d'emblée qu'elles sont tromperie.


Qui fréquente les humains risque toujours de se faire berner.



monik 06/06/2011 19:27



Les cairns qui rassurent sur le chemin ,


les hommes, semble-t-il  rassurés.


La femme rassurée quand ses rondeurs  caressées  adoucissent  les pierres dressées.



Arthémisia 12/06/2011 09:54



Je ne crois pas vraiment à cet échange homme/femme. Il n'est qu'exceptionnel.



tilk 06/06/2011 00:23



les pierres qui lapident sont les même que celles qui construisent les prisons et les casernes...


besos


tilk