Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1457 - Fragment de nuit ¹

Publié le par Arthémisia

 

http://jpdubs.hautetfort.com/images/medium_rlgrr.gif

 

 

 

Toulon,  22 juin 2011.

Le réveil doit sonner à 6 heures.

Mais il n’est que 3 heures. Les voisins m’ont réveillée. Ils s’insultaient.

Je les ai écoutés derrière la porte fermée.

Il est plus féroce que son chien.

Mais son chien est moins vulgaire. Ou moins camé.

 

Je regardais mon lit, le méchant plafond de polystyrène.

Décidément, je ne supporte pas le R&B.

 

J’ai écrit Je t’aime dans mon carnet. Au feutre rouge.

Mais qui es-tu ?

 


 © Arthémisia - 06/11

 

 

¹ - Texte inspiré par la lecture du Silence de la langue de Richard BRAUTIGAN

 

Avec : Roy LICHTENSTEIN  - Grrrrrrrr ! - 1965

Commenter cet article

Versus 27/06/2011 23:03



Vraiment, il faut changer d' appartement !



Arthémisia 27/06/2011 23:12



Je viens d'arriver en février. L'homme au chien est là depuis un mois. 


Le rêve est beaucoup plus cher....



aléna 24/06/2011 15:14



à plat = sans qu'un détail prenne du relief ou plus d'importance qu'un autre. Purement objectif, livré au constat. J'aime bien ce genre d'écriture. :)



Arthémisia 24/06/2011 18:03



Bon , je l'ai bien compris dans ce sens alors.


Merci.


Pourtant je n'écris pas souvent ainsi.



bleuvirus 24/06/2011 10:38



Ce texte sent le neuf, et moi aussi ... je t'aime !


 



Arthémisia 24/06/2011 10:44



Eh bien...c'est dit!!!!!


Tu es un amour aussi toi....



Lmdef 23/06/2011 23:19



PS En espérant que tu gardes ton calme... Ce matin-là, je me rappelle avoir fait une grasmat juske à 11h20 !



Arthémisia 24/06/2011 07:28



Ca m'arrive de temps en temps et j'ai hâte d'être en vacances pour tout simplement pouvoir le faire!



Lmdef 23/06/2011 23:17



J'aimerais bien essayer de répondre à la question.


Même si je mesure vaguement "le péril" en la demeure !


Ces mots pourraient s'adresser à la vie que qqun mène en célibataire, aux doutes qui l'assaillent parfois, ainsi qu'à une sensation de solitude souvent ressentie ?


Ces mots pourraient s'adresser à qqun que l'on regrette, au point de se rappeler certaines disputes passées, qui ont perdu beaucoup de leur importance avec le temps, juske à preske devenir
dérisoire ?


Ces mots pourraient s'adresser à cette femme qui se fait insulter, comme pour lui témoigner du soutien moral. Un femme qui ptêtre n'a pas le courage, la volonté ou simplement la
possibilité, ni de répondre, ni de faire le bilan de sa vie, pour se demander si son intérêt se trouve vraiment là, à supporter tout cela ?


Pardon d'avoir fait un peu long pour un 1er comm !



Arthémisia 24/06/2011 07:27



D'abord : bienvenue!


Pas si long, puisque tu nous donnes de façon très riche la diversité de tes interprétations, et que j'en suis curieuse.


A qui est destiné ce texte? Tout simplement à ce TU qui s'appelle l'Amour, et qui échappe trop souvent au quotidien, à cet Amour salvateur, beau par sa rareté, sa pureté, son écoute, à
cet atttentif et tendre partage de l'humain à l'humain.


Loin des aboiements.


Loin des insultes.


Loin des cris et des vulgarités.


Loin de l'agressivité et de la violence.


 


Pardon pour ...ma naïveté...



aléna 23/06/2011 22:35



superbe rythme dans ce texte très "à plat".



Arthémisia 24/06/2011 07:18



Merci mais qu'entends-tu plus précisement par "à plat"...un texte dans lequel aucune idée n'est plus mise en avant qu'une autre, où tout est dit avec neutralité?



saravati 23/06/2011 10:42



Les humains devraient parfois écouter les bêtes pour se rendre compte qu'elles sont souvent moins bêtes qu'eux ...



Arthémisia 24/06/2011 07:16



Tout à fait, et ce malgré leur aspect effrayant.


L'animal n'est pas toujours  celui auquel on pense.