Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1475 - Après midi

Publié le par Arthémisia

http://www.pedagogies.net/Nouveaumonde/Rien/Images/SiesteMiro.jpg

Même l’oreiller de lin blanc n’apporte de fraîcheur qu’un court instant. Le temps que par osmose, la joue lui communique sa sève fièvreuse.

On est nu, mais on voudrait l’être plus, ne plus avoir de cheveux, ne plus avoir de peau. Le corps est de trop. Il fond.

On voit l’autre, dans notre espace, son être-même ; il est à la limite du lisible – peut-être est-ce nos yeux qui s’embuent ? - s’approchant d’un sacré, si lourd et pourtant si aérien, dominé par son nom.

Lui hier si muraille, si falaise, si verticalité, dans la clameur infernale de l’après-midi, juste après midi, est devenu abîme, abandon, suspension de l’accès.

Sa rive est intouchable ; sa citée défendue. Son mystère remet l’acte à plus tard, quand le jour trop enflammé ne sera plus qu’une histoire, qu’on ne sera plus qu’amoureux et qu’on pourra plonger.

© Arthémisia – 07/2011

Avec : Joan MIRO - La Sieste

Commenter cet article

versus 18/07/2011 19:59






Remettre l' acte à plus tard...Sommes-nous tellement désunis ?


Voilà la suspension de l' accès...à nous même !


Bye !



Arthémisia 18/07/2011 20:35



Oh non! Nous ne sommes pas désunis. Nous sommes l'un pour l'autre, l'un avec l'autre mais aussi avec nous-mêmes, préservés de toute exigence;  et pour poursuivre sur l'image que tu
me proposes, d'autant plus entiers à l'autre que nous le sommes à nous-mêmes.


Belle soirée.


A.


 



comparatif banque 18/07/2011 14:23



superbe c'est vraiment très beau!



Arthémisia 18/07/2011 14:29



Certains moments le sont, dans leur rareté.


Cordialement


Arthémisia



ps du 18 juillet 2011: quel étrange pseudo et quelle étrange adresse mail?


ps du 20 juillet 2011 : ne repasser plus par ici en utilisant une fausse identité, quand bien même vous me complimentez.



Cela équivaut à un anonymat. Merci de lire ci-dessous mon point de vue sur la question.


http://corpsetame.over-blog.com/article-29519793.html



Versus 18/07/2011 01:04



Nos
rêves !



Arthémisia 18/07/2011 09:58



Dans ce cas précis un est peut être pluriel?


Et inversement...



Versus 18/07/2011 01:00






 


Nous ne sommes pas miro, mais nous avons l' oeil vif et l' oreiller à la rive de nos rêve...Tout nous est encore permis ! :)



Arthémisia 18/07/2011 09:57



L'oreiller à la dérive aussi parfois. C'est là la plus vaste et la plus dangeureuse permission, celle qui nous éloigne de nos réalités, et pourtant nous donne la force d'y rester
.