Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1476 - Le Serpent jaune

Publié le par Arthémisia

 

11-07-12-Le-Serpent-jaune---Villa-Tamaris-Pacha.JPG

 

 

 

"Un soleil, une lumière que faute de mieux je ne puis appeler que jaune, jaune soufre pâle, citron pâle or. Que c’est beau le jaune !"

 

Lettre de Vincent Van GOGH à son frère Théo.

Août 1888

 

Avec : Le Serpent jaune © Arthémisia

Jardin de la Villa Tamaris Pacha - La Seyne / mer

Commenter cet article

xp pro 64 bit 17/12/2013 12:30

It is a really nice caption, and correctly fitting for the brightly colored yellow strips. Could you please post more photos of the same? And also please advice me in making one at my home. I would be so grateful!

Arthémisia 18/12/2013 23:05

Thank you very much for your compliments. I'm not usually a fan of yellow but this snake had arrested me ... not to mention aback. Hence my sudden urge to take pictures.
I do not do a lot of photos ... certainly not enough and am very far from being able to give you advice! It would be very pretentious.

Come back anytime.
Arthémisia

ps : a first name?

Russalka 23/07/2011 09:49



Voici un serpent qui lui aussi chez nous se dore en désordre au pied d'un arbre en attendant des jours meilleurs. Jaune, si difficile nuance, si difficile à assortir: les bleus qui lui
conviennent peuvent l'éteindre ou l'inverse.



Arthémisia 23/07/2011 09:58



Dans le Sud, le jaune, ce jaune a deux amants : le ciel et la mer. Alors oui, des bleus, de certaines plantes aussi parfois.



kl loth 20/07/2011 03:45



SUPER !


SUPERBE !


Le serpent jaune et le lantana. 



Arthémisia 20/07/2011 10:34



Impossible de rater le jaune si éclatant de ce lantana.


Impossible de dénouer le noeud gordien de ce serpent.


Leur solarité presque endiablée était toute royale!


 



jean marie staive 19/07/2011 10:50



 


L' éclat du jaune " où ce regard, parti contre nous comme la bombe d' un météore , prend la couleur atone du vide et de l' inertie qui le remplit."
Artaud



Arthémisia 19/07/2011 11:04



Le mystère reste entier!


Si tu peux m'envoyer ta photo par mail,  je vais essayer de la publier en réponse à ton comm.


 


Ah ça y est , je l'ai trouvée :


 






Versus 19/07/2011 10:44



Vue tellement aveuglante que l' image et le poèmes ont sauté Arthémisia !


Reste le gris des lendemain de bataille, le fond de l' oeil est froid...


Il y avait du fulminate,


du volcan mûr,


de la pierre de transe,


de la patience,


du bubon,


de la tumeur cuite,


et de l' escharre d' écorché.


Artaud, Van gogh le suicidé de la société.



Arthémisia 19/07/2011 11:02



Il y eu la bataille. Il y a eu le champ.


Lavons !


Il y aura d’autres fleurs pour encrer les rétines jusqu’à l’illumination.


Et peu importe si elles sont invisibles. Leur création est un Beau mystère.



Versus 19/07/2011 00:54



 


Ce jaune saturant la vue, suture du monde mental avec le monde imaginaire...


Est-ce le califourchon ou le saut vertigineux dans le trou de l' art ?


Le dire, le peindre, l' écrire ou le chanter ?


La vie souvent ne tient qu' à un fil, à un tuyau dans la pompe cardiaque, ce pipeau des oripaux à fleur de ...peau!


 


Et l' écrire comme fée, discontinue, la feuille de vigne de la vie !






Arthémisia 19/07/2011 10:54



Arthémisia sait la fée verte. La jaune, elle la
boit de son œil. Parce qu’il faut tenir, le fil, laisser circuler le flux fleuri jusqu’au derme…enfin si cela est encore possible.