Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1482 - Presque*

Publié le par Arthémisia

 



http://artandbusiness.onet.pl/_i/galeria/freud/8.jpg

 

 

 

Le son rond de l’instrument nous recouvre de son cocon

 

Nous dormirons paisiblement

En retrait

Avec seulement le goût de nos mots

Sur nos langues

Et celui de nos sexes

Dans nos ventres

 

Nous dormirons paisiblement

En retrait

Presque morts

 

© Arthémisia – 11-07-26

 

Avec : And the bridegroom - Lucian FREUD – 1993

En hommage.

Commenter cet article

Christian VANCAU 29/07/2011 07:32



Il y a de l'Egon Schiele dans cette peinture



Arthémisia 29/07/2011 09:08



Je suis aussi de cet avis, mais  uniquement pour ce qui concerne le dessin et le thème (dessin des corps posés sur un drap).



La pâte de FREUD est  beaucoup plus épaisse et son rapport aux couleurs très différent car il "éteint" les chairs, les "souille" avec bcp de blanc.


D'autre part chez FREUD, on sait où se trouve les figures (sur un lit, devant un paravent comme par exemple ici...) ; alors que chez SCHIELE, le lieu des corps n'est que très très
rarement précisé : il n'y a qu'eux dans un fouillis de draps.



Ren 28/07/2011 23:12



et puis,  en relation  avec la peinture  de Freud...


les  corps  bruts,  sans  enjolivures,  juxtaposés:





Dans nos ventres


 


Nous dormirons paisiblement


En retrait,


 


c'est une  impression  de corps-viande,  juxtaposés,  mais qui
n'ont pas de relation réelle   autre  que parfois  le pont éphèmère  d'un rapport de  "nécessité"



Arthémisia 29/07/2011 01:49



...qui n'ont plus de relation réelle, autre que l'hier.



Ren 28/07/2011 23:06



et puis la musique  de Phil  Niblock,  que j'ai  écouté  jusqu'au bout....


 


très en accord  avec l'animation aux  "petits points"...



Arthémisia 29/07/2011 01:48



Très dans la durabilité.
Merci de m'avoir fait connaitre ce musicien atypique, Ren.



tilk 28/07/2011 22:46



mourir d'amour et heureux....


besos


tilk


encore un bel écrit



Arthémisia 29/07/2011 01:47



Je ne sais pas si c'est vraiment mourir. C'est surtout continuer de vivre, plus fort, d'une autre manière.


Amicalement


A.



Christian VANCAU 28/07/2011 22:19



Terrifiant peintre, technique remarquable. Je découvre votre blog via Immobile. Très bien fait. Amicalement



Arthémisia 29/07/2011 01:46



Merci Christian.
Je prendrais du temps à une heure plus "convenable" pour venir rôder chez vous. J'y ai déjà repéré l'avant de bateau de la vieille ville de Toulon.


amicalement


Arthémisia



lutin 28/07/2011 10:49



Sa dernière exposition au Centre Pompidou a été pour moi un véritable kidnapping de ma pensée.



Arthémisia 28/07/2011 15:13



Comme le dit en substance Yasmine YOUSSI dans l'article qu'elle lui consacre dans le Télérama de cette semaine, ce qui fascine dans l'oeuvre de FREUD c'est cette volonté de fouiller la
chair pour remonter à la naissance de l'homme, et le révéler dans sa vérité la plus brute.



Jean Marie Staive 28/07/2011 00:42



Ce retrait, cette presque mort, comme un rideau sur nos yeux ?


Ou un papier qui est la place de la signature cocon ?


 


Peut-être que..........................................................................



Arthémisia 28/07/2011 08:07



Cette navigation ponctiforme donne une image assez juste de cette mort, qui n'est que partielle. Pas de rideau occultant. Pas de signature en bas de page.


Juste une vie qui se meut encore, même si certains éléments sont éteints, bien au-delà du temps et de l'espace, une vie qui simplement demeure parce
qu'elle a été.



versus 28/07/2011 00:35



Petite mort ?


Et qui fait " feu " le premier ?


 



Arthémisia 28/07/2011 08:00



Pas de premier ni de dernier ; il ne s'agit que d'être ensemble et dans la durée.



FBD 27/07/2011 17:52



juste une petite éternité



Arthémisia 27/07/2011 22:14



Je crois que l'éternité ne se quantifie pas. Elle se vit.



FBD 27/07/2011 16:26



la petite mort partagée est la meilleure ;-)



Arthémisia 27/07/2011 16:37



Peut être la seule durable?



FBD 27/07/2011 14:30



en retrait… paisiblement ensemble



Arthémisia 27/07/2011 16:03



Cette presque mort rassemble parfois.