Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1487 - la Vie est devenue un rituel ¹

Publié le par Arthémisia

 

 

10-10-31 Crâne de renard (ébréché)

 

 

 

 

La lumière baveuse se lamellise dans les stores

et flotte longuement

en tranches poudreuses

dans l’espace

avant de s’étaler sur le silence

de la table de verre

 

Il traîne un écueil de café vide

un recueil de Georg Trakl

ouvert

à l’envers

 

Les crânes des animaux accompagnent

la sonate d’Hindemith

 

Le grand mur rouge crie son rouge

 

La corbeille à papier vomit

Le fantôme shootera encore

dans les feuilles froissées

 

L’Eglise derrière la ville

sonne une heure sauvage

 

Se lever

 

 

¹ - Paroles prononcées par Henrik (joué par Börje Ahlstedt), dans le film Sarabande d’Ingmar BERGMAN

 

 

© Arthémisia – 08/2011

 

 

Avec : Crâne de renard ébréché © Arthémisia - 10/2010

Commenter cet article

Staive J M 04/08/2011 17:01



Il y a longtemps que j' ai ouvert un livre de TRAKL...Notamment l' excellente édition de La Délirante-
Vingt-quatre poèmes avec préface et traduction de Gustave Roud.


Vois, une barque angoissée sous les étoiles


Sombre


A la face muette de la nuit .


( Plainte - extrait ).



Arthémisia 04/08/2011 17:14



Les poèmes que je viens de lire sont traduits par Marc Petit et Jean Claude Schneider qui se sont selon leurs propos, efforcés à un exercice de rigueur et d'effacement en refusant
l'éloquence, le bien dire, les effets de style, et se sont attachés à la singularité évidente de la syntaxe et de la langue de TRAKL;


 


Ce sont ceux de la fin de la vie de TRAKL...peut être les plus sombres.





Chaque mort, et la nuit,


L'homme blème les endure.


Ta bouche pourpre


Habite en moi, blessure.


( A Jeanne - extrait)



Staive 04/08/2011 09:55



C' était pour le côté hypnotique, cette lumière qui prend le regard...


Je retourne à ma lecture de Trakl !



Arthémisia 04/08/2011 10:16



Cette lumière est plus molle, plus enrobante, tranchée par les stores mais poussièreuse, prunée, quasi fantomatique.


 


TRAKL ...tu vas te régaler si tu aimes l'expressionnisme mais j'ai aussi trouvé chez lui des liens certains avec les romantiques allemands, peintres et écrivains (on commence par
FRIEDRICH et HÖLDERLIN pour ne citer qu'eux).


Je viens de terminer Crépuscule et déclin et Sébastien en rêve et je te les recommande (NRF - Poésie/Galimard).


Une écriture hallucinée aussi  au premier sens du terme ...sous chlorophorme puis cocaïne. Une écriture lucide pourtant, en sachant que cet adjectif lumineux s'apparente à
Lucifer....Mais TRAKL est mort dans l'Enfer.





Autant dire, à lire si on est solidement ancré dans la vie!


Ou/et qu'on se connait bien....



jean marie staive 04/08/2011 00:21



C' est un peu cette impression là ?


 






Arthémisia 04/08/2011 07:23



Non, cela est trop géométrique. Il est plus question ici de quelque chose de l'ordre de l'impalpable.


Bonne journée Staive.



tilk 03/08/2011 14:07



j'adore la description de la lumière...quelle ambiance !!!


besos


tilk



Arthémisia 03/08/2011 14:16



Ce n'est que l'atmosphère un peu étrange de mon bureau le matin quand mes yeux ne sont pas encore bien ouverts, que je vais me faire mon 1er café et que je "zone" encore dans un état
second entre le lit et l'aller vers.


Bises


arthi